DogsPlanet » Infos pratiques » Comment réconforter un chien déprimé ?

Comment réconforter un chien déprimé ?

Auteur : Leila

Le comportement de votre chien a changé et vous le trouvez triste ? Celui-ci est peut-être en déprime voire en dépression. Cette maladie qui touche certains êtres humains à un stade de leur vie, peut également concerner les chiens. Différentes causes peuvent être à l’origine de cette maladie chez le chien comme la perte d’un membre de la famille, le décès d’un animal qu’il côtoyait ou encore la séparation de la chienne et de ses chiots. Heureusement, il existe quelques moyens pour remonter le moral de nos toutous lorsqu’ils en ont le plus besoin.

Comment reconnaître les signes de dépression chez un chien ?

Dans la plupart de cas, les signes de dépression sont facilement repérables, notamment si vous connaissez très bien votre toutou. Le comportement d’un chien déprimé change considérablement et il est possible d’observer une dégradation pendant un certain temps. 

Parmi les signes qui ne trompent pas : 

  • Une perte de l’appétit inopinée, ou au contraire, une faim inhabituelle. Il peut en découler une perte de poids ou une prise de poids selon le caractère de votre canidé.
  • Il s’isole. Les chiens tristes aiment souvent se retrouver seuls et se cachent pour ne pas être dérangés.
  • Il dort plus que d’habitude. Les chiens déprimés dorment davantage que les chiens adultes en bonne santé. Leur rythme de sommeil s’assimile davantage à celui du chiot, à savoir entre 18 et 20 heures par jour.
  • Votre chien pleure et soupire régulièrement. Comme les humains, les chiens expriment leur tristesse à travers des pleurs.
  • Il peut exprimer un sur-attachement à votre égard. Certains chiens déprimés développent des signes d’anxiété de séparation avec leur maître. D’autres font de nombreuses bêtises pour attirer l’attention. Dans ces deux cas, les chiens montrent que la présence de leur humain est très importante pour lui à ce moment-là de leur vie.

Si vous observez un ou plusieurs signaux chez votre chien, la première chose à faire est de consulter votre vétérinaire. Si une dépression peut être la cause de ces changements, une autre maladie peut se cacher derrière certains de ces symptômes. 

Les actions utiles pour réconforter votre chien

Pour accompagner votre compagnon canin dans cette étape difficile et l’aider à en sortir, vous pouvez réaliser certaines actions qui lui remonteront certainement le moral. 

Pour respecter le besoin de tranquillité de votre chien, nous vous conseillons de débuter par des méthodes douces. Offrez-lui du temps et de l’attention aux travers de séances de caresses et de brossage. Votre boule de poils pourra ainsi profiter de ce moment pour se détendre.

Au fur et à mesure du temps, vous pourrez tenter de stimuler davantage votre chien à travers vos sorties quotidiennes. S’il n’a plus autant d’entrain à se balader et jouer, en allongeant progressivement le temps de vos sorties, vous lui redonnerez doucement goût à cela. Cependant, pour que cette méthode fonctionne, faites bien attention à ne pas le fatiguer davantage et à respecter son rythme.

Si vous observez des résultats favorables, vous pourrez l’inciter à jouer de nouveau. Si cela fonctionne et que son goût pour le jeu revient, continuez de le stimuler régulièrement afin qu’il puisse de nouveau s’amuser et se dépenser

Armez-vous de patience

Malgré vos efforts, la déprime ou dépression de votre chien ne va certainement pas se stopper du jour au lendemain. Il est donc nécessaire de faire preuve de patience

Premièrement, nous vous conseillons de laisser l’opportunité à votre chien de s’isoler au travers d’un lieu qui lui est dédié. Pour cela, vous pouvez, par exemple, installer un panier douillet dans le coin d’une pièce, etc. Même si votre présence est importante pour lui, vous ne devez surtout pas brusquer votre chien, au risque de l’enfoncer dans sa déprime.

Allez-y étape par étape, et agissez en fonction de ses réactions et de l’évolution de son comportement.

Si la dépression de votre chien persiste sur le long terme, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un comportementaliste qui saura vous donner des recommandations sur-mesure et vous apporter un suivi professionnel. 

0 commentaires

Articles similaires

Publier un commentaire