arthroscopie chien

L’arthroscopie chez le chien

Qu’est-ce que l’arthroscopie chez le chien?

L’arthroscopie chez le chien est une technique d’endoscopie utilisée en chirurgie qui permet l’examen de l’intérieur de l’articulation ciblée et qui permet du même coup la possibilité de procéder à une biopsie dirigée.

Cette technique opératoire permet, au moyen d’une source de lumière, d’une caméra vidéo haute définition et d’une arthroscopie, d’explorer visuellement une articulation déficiente de l’organisme du chien.

Sa principale caractéristique est le fait d’être peu invasive. Tandis qu’il fallait autrefois effectuer une chirurgie invasive pour vérifier l’état interne d’une articulation, il est aujourd’hui possible de le faire en effectuant une minime incision cutanée d’environ quelques millimètres seulement.

Comment fût créée cette technique médicale ?

L’arthroscopie fut créée au Japon. Ramenée par la suite par le docteur Henri Dorfmann en Europe, elle permet de travailler à l’intérieur de l’articulation lorsque le patient est anesthésié localement ou généralement selon le cas.

Les progrès réalisés en médecine humaine avec l’arthroscopie ont amené l’utilisation de cette méthode d’intervention dans la médecine vétérinaire. Cette façon de faire procure une excellente vision optique grâce à l’éclairage et au grossissement des structures internes chez le chien.

Remontant aux années 60 pour l’humain, elle est utilisée dans les années 70 pour les chevaux et elle débute dans les années 80 pour le chien. Dans les années ’90, elle devient alors très fréquemment utilisée par les vétérinaires traitant les animaux de compagnie, dont plus particulièrement le chien.

Quels sont les avantages de l’arthroscopie chez le chien ?

Les avantages de cette méthode sont plutôt nombreux.

Avantages

  • Grossissement des structures articulaires explorées
  • Atteint des zones inexplorables autrement
  • Grande précision des gestes opératoires
  • Faible douleur post-opératoire pour le chien (plus un inconfort qu’une douleur)
  • Convalescence plus courte
  • Pronostics améliorés
  • Risque d’apparition d’arthrose moins élevé comparé à la chirurgie ouverte

Inconvénients

  • Coûts élevés
  • Expérience longue et nécessaire avant d’acquérir une bonne pratique

Pourquoi l’arthroscopie?

Aucune technique n’est supérieure à cette forme d’examen mais au moins trois grands volets peuvent expliquer l’utilisation fréquente par les vétérinaires.

  1. L’exploration visuelle de l’articulation et même la palpation des différentes composantes de cette dernière comme la capsule articulaire, le ligament ou le cartilage ne peuvent trouver de meilleure façon pour procéder.Un petit orifice cutané d’à peine quelques millimètres est suffisant pour donner l’accessibilité à tous les compartiments existant dans une même articulation. Les lentilles optiques permettant un important grossissement, l’acquisition numérique des images obtenues et leur projection sur écran sont toutes d’excellentes raisons justifiant l’utilisation de l’arthroscopie.
  2. L’arthroscopie permet le rinçage de la cavité articulaire pouvant ainsi assurer bonne visualisation car cette dernière dépend entièrement de l’irrigation permanente et sous pression de la cavité explorée. L’action permanente de rinçage du milieu articulaire est garantie par la gaine de l’arthroscopie où le sérum physiologique est amené pour être ensuite évacué dans la cavité par des canules ou des aiguilles.
  3. L’opération sans exposition et avec grande précision des lésions intra-articulaires est également possible par cette méthode dite de «chirurgie mini-invasive».

Indications pour le chien

Certaines affections spécifiques dans certaines parties du corps plus particulières sont plus généralement traitées par l’arthroscopie que d’autres par les vétérinaires.

Coude

  • Fragmentation du processus coronoïde
  • Dysplasie du coude

Épaule

  • Ostéochondrite disséquante
  • Inflammation du tendon du biceps
  • Déchirure du tendon du biceps
  • Déchirure ligamentaire
  • Instabilité de l’épaule
  • Fracture du cartilage

Genou

  • Rupture du ligament croisé
  • Ablation partielle de ménisques
  • Blessure du cartilage
  • Ramollissement du cartilage

Hanche

  • Dysplasie de la hanche
  • Rupture des ligaments
  • Rupture de la capsule articulaire
  • Atteinte des cartilages

Autres cas potentiels

  • Corps étrangers
  • Inflammation aigue ou chronique
  • Bursite
  • Synovite
  • Traumatismes

Tous les problèmes touchant les articulations peuvent éventuellement être traitées par l’arthroscopie. Comme une grande expérience est cependant nécessaire pour procéder, les vétérinaires moins expérimentés préfèrent souvent transférer leur patient nécessitant ce type d’intervention vers un vétérinaire plus expérimenté et plus spécialisé.

Complications possibles de l’arthroscopie chez le chien

Même si cette méthode est très efficace, il peut survenir des complications mais elles sont très rares. Généralement, les pronostics de guérison tournent autour des 90% pour le chien atteint d’un problème articulaire.

  • Douleur post-opératoire brève mais légèrement supérieure en inconfort
  • Infection articulaire ou arthrite septique (très rare, inférieure à 1% des cas)
  • Non amélioration suite à l’arthroscopie

Une convalescence d’environ 6 semaines sans aucun exercice et avec sorties en laisse pour les besoins sanitaires est généralement recommandée chez le chien après une arthroscopie.

Conclusion

L’arthroscopie fait partie des méthodes modernes utilisées en médecine vétérinaire et qui a un rendement supérieur comparé à plusieurs autres méthodes ne pouvant garantir un aussi vaste champ de vision opérationnel dans les structures articulaires de l’organisme canin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page