vaccins traitements chien

Les vaccins chez le chien

Les vaccins du chien sont essentiels pour prévenir certaines maladies graves. Dans cet article, nous vous expliqueront les vaccins les plus fréquents chez les chiens.

Les vaccins du chien

À partir de 2 mois, il est possible de faire vacciner son chiot contre les principales maladies canines. Aucune vaccination n’est réellement obligatoire, sauf pour la rage dans certains pays, elle reste toujours le choix du propriétaire de l’animal.

Avec l’aide du vétérinaire, il est possible d’estimer quel virus pourrait menacer le chiot selon son habitat et son environnement. Il existe plusieurs maladies pouvant être prévenues par le vaccin, voici les principales habituellement recommandées par le vétérinaire.

Le vaccin contre la rage chez le chien

Il est généralement administré à partir de l’âge de 3 mois par le vétérinaire à l’aide d’une seule injection. Le vaccin contre la rage n’est pas obligatoire partout mais certains pays l’exigent pour tous les chiens demeurant ou visitant le territoire. Si le chien doit voyager, il est donc préférable de s’informer sur les vaccins obligatoires à l’étranger.

Même s’il n’est pas obligatoire, il est toujours préférable de vacciner son chien contre la rage autant pour l’animal que pour le propriétaire et son entourage. La rage est une maladie contagieuse, dangereuse et mortelle pour tous les animaux et elle est malheureusement transmissible aux humains.

Si le chien est vacciné contre la rage et que par inadvertance il mord un humain, le chien sera protégé contre une éventuelle demande d’injection mortelle par les autorités en cas de plainte officielle.

Il peut alors y avoir une enquête et une mise en situation pour vérifier la condition du chien mais comme il est vacciné contre la rage, l’humain mordu ne sera pas en danger pour la contraction de cette terrible maladie et il est généralement plus facile de protéger le chien vacciné, s’il a mordu par protection ou par accident et non par la rage, et de contester une demande de mise à mort formelle de l’animal.

Évidemment, il ne s’agit pas d’une injection unique sans rappel. Selon les produits, il peut s’agir d’un vaccin annuel ou renouvelable à tous les 2 ou 3 ans selon le cas. Les produits utilisés et les coûts reliés à ces produits varient selon les vétérinaires et selon le poids de l’animal.

Le vaccin contre la maladie de Carré ou Distemper canin

Cette maladie contagieuse peut toucher tous les chiens, jeunes ou âgés. Elle provoque des tremblements, de la fièvre, un écoulement nasal, une infection respiratoire, une infection oculaire, des vomissements et/ou des diarrhées et elle peut être mortelle.

Le vaccin contre la parvovirose chez le chien

Principalement rencontrée dans les lieux à forte concentration canine comme les animaleries, les refuges ou les chenils, la parvovirose s’attaque généralement à l’appareil gastro-intestinal et provoque une diarrhée virale parfois saignante, des vomissements, un refus de s’alimenter et elle peut aussi être mortelle.

Hépatite contagieuse canine ou Maladie de Rubarth

Même si elle est de plus en plus rare, elle est souvent contractée au contact d’un animal sauvage ou par un autre chien déjà contaminé. Elle est donc contagieuse et peut être mortelle. Le chien peut faire de la fièvre, peut refuser de s’alimenter et peut souffrir de différentes infections oculaires.

Le vaccin contre la toux du chenil

Comme son nom l’indique, elle se contracte principalement dans les chenils ou les élevages. Elle se caractérise généralement par une toux violente. Le vaccin est parfois exigé avant la mise en pension temporaire d’un chien.

La piroplasmose

Dès 5 mois, il est possible pour le chiot de recevoir ce vaccin. Il s’agit de la maladie transmise par les tiques. La tique peut transmettre la piroplasmose pouvant provoquer une jaunisse fatale chez l’animal.

Le vaccin contre la leptospirose

Transmise par l’urine des rongeurs ou de la vermine, elle peut provoquer une infection rénale et une infection hépatique chez le chien pouvant aller jusqu’à causer la mort de l’animal.

La vaccination est généralement sans douleur pour l’animal et ne provoque habituellement aucun effet secondaire. Comme tous les vaccins sont généralement renouvelables annuellement, il y a un certain coût relié à cette prévention.

Cependant, le coût des vaccins chez le chien est moins élevé que celui des soins vétérinaires devant être appliqué en cas de contraction d’une maladie.

La vaccination demeure en tout temps le choix du propriétaire du chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page