La gale auriculaire chez le chien

gale auriculaire chien

Qu’est-ce que la gale auriculaire chez le chien?

La gale auriculaire est une maladie cutanée parasitaire touchant les chiens comme les chats. Le conduit externe de l’oreille du chien ou du chat étant bien irrité par la gale d’oreille, le chien se gratte généralement les oreilles sans arrêt.

Chez le chien, la gale d’oreille est très fréquente.

Quelles sont les causes de cette maladie?

Le parasite provoquant la gale auriculaire est l’acarien Octodectes cynotis provenant de la famille des épidermoptidés. Ce parasite vit sur la peau, se nourrit de cérumen et de déchets épidermiques et se reproduit à l’intérieur du conduit auditif du chien. Il s’installe bien confortablement dans le conduit auditif provoquant de grandes irritations du conduit externe de l’oreille du chien ou du chat ainsi que des lésions de la peau.

La gale d’oreille est très répandue dans les chenils, les refuges animaliers, les élevages canins ou félins ainsi que dans tout autre endroit où vivent régulièrement plusieurs animaux ensemble. Les meutes de chiens et les collectivités animales sont souvent touchées par cette maladie parasitaire. Il arrive également que la mère la transmette aux petits de sa portée.

Elle se transmet directement d’animal atteint à animal en santé par simple contact mais tout de même assez étroit. La transmission se fait également d’une oreille à l’autre sur le même chien.

Le parasite se reproduit sur le chien ou le chat mais ne résiste pas longtemps dans le milieu environnant.

Les races principalement affectées

Toutes les races de chiens peuvent souffrir de la gale auriculaire. Aucune prédisposition de race n’existe réellement. Il s’agit plus en fait d’une prédisposition d’âge car cette maladie touche souvent les jeunes chiens. Un chien plus âgé peut également être contaminé mais la base de la contamination provient souvent des plus jeunes effectifs lors de leur introduction dans la maisonnée.

Les symptômes de la gale auriculaire chez le chien

L’intérieur de l’oreille est généralement très irrité par le parasite amenant le chien à se gratter les oreilles très fréquemment. Les symptômes peuvent parfois varier d’un sujet à un autre mais ils ressemblent généralement à ceci :

  • Grattage fréquent des oreilles
  • Inflammation de l’intérieur de l’oreille
  • Oreille interne rouge ou de couleur brunâtre
  • Cérumen de couleur noirâtre dégageant une très mauvaise odeur regorgeant de parasites
  • Secouage fréquent de la tête
  • Saignement de l’oreille suite à la rupture d’un vaisseau
  • Oreille gonflée et pendante
  • Peau griffée ou lacérée à force de grattage
  • Otite

Une mauvaise odeur, un cérumen noir ou très foncé et en grande quantité et un chien qui se gratte les oreilles sont toutes des raisons suffisantes pour faire examiner le chien par le vétérinaire.

Le diagnostic de la maladie

Même si le chien se gratte fréquemment les oreilles, il n’est pas automatiquement atteint par la gale, un prélèvement de sécrétions dans l’oreille du chien par le vétérinaire lui permettra d’observer au microscope les œufs d’Otodectes, les larves ou les parasites adultes logés dans le conduit auditif de l’animal atteint si tel est le cas.

L’examen auriculaire à l’aide d’un vidéo-otoscope ou d’un otoscope permet parfois d’apercevoir les parasites à l’intérieur du cérumen. Ils sont en général actifs, nombreux et faciles à mettre en évidence. Il est très rare que le parasite soit difficile à trouver. Généralement, la gale d’oreille est donc facilement identifiable par le vétérinaire.

Soins et traitements

Lorsque le chien est atteint par la gale auriculaire, son oreille est généralement très sale. Il faut donc d’abord bien nettoyer l’oreille atteinte, ou les deux selon le cas, avec un produit spécialisé pour l’hygiène d’oreilles canines et ensuite traiter le chien avec un produit acaricide à base de molécules détruisant tous les acariens bien installés dans le conduit auditif du chien.

Le but du traitement est de détruire les parasites, éviter la récidive d’infection et arrêter l’otite s’il y a lieu. Les acaricides sont alors prescrits par le vétérinaire. Ils sont généralement sous forme de liquides ou de pommades à insérer dans l’oreille du chien. La durée du traitement varie selon le degré de contamination des oreilles atteintes.

Il y a également la possibilité de traiter les oreilles du chien au moyen de pipettes (spot-on) à appliquer à la base du cou. Actifs sur les parasites causant la gale d’oreille, le vétérinaire peut en prescrire pour remplacer ou pour accompagner le traitement local.

Le chien doit être suivi par le vétérinaire et il est important de bien respecter le traitement jusqu’au bout car même si elle semble avoir disparu, la gale peut tout de même être encore présente car les acaricides tuent les parasites mais pas les œufs. La durée inclut donc l’éclosion des derniers œufs afin de tuer les parasites nouvellement éclos et éviter la récidive de l’infection.

Même si une seule oreille est atteinte, il est préférable de traiter les deux oreilles de matière préventive. Il est également recommandé de traiter tous les animaux vivant dans la maisonnée. Il n’est cependant pas nécessaire de nettoyer l’environnement du chien comme son lit ou son coussin de repos car les parasites provoquant la gale d’oreille ne survivent pas à l’environnement ambiant.

Il arrive que le vétérinaire doive prescrire un anti-inflammatoire lorsque le chien s’est infligé des blessures plus profondes à force de se gratter trop intensivement.

Comment prévenir la gale auriculaire chez le chien?

Le traitement préventif par pipettes (spot-on) est de plus en plus populaire et évite la propagation des parasites en les stérilisant tout simplement. Le parasite, au lieu de se reproduire, meurt tout naturellement après quelques temps sans aucun œuf ni larve laissés derrière lui. En stérilisant le parasite, il est alors impossible pour ce dernier de se reproduire à l’intérieur de l’oreille du chien.

Un nettoyage fréquent et régulier accompagné d’une vérification des oreilles du chien permet de détecter plus rapidement un problème d’infection à la gale d’oreille et ainsi éviter à l’animal d’être totalement infesté avant d’agir.

Est-ce transmissible ?

La gale d’oreille est transmissible d’un animal à un autre mais elle n’est pas transmissible à l’être humain, elle n’est donc pas une maladie zoonose.

Existe-t-il des recours légaux?

La gale d’oreille n’est pas vraiment rédhibitoire ne causant pas beaucoup de dommages sur son passage. Il faut vérifier les cas par cas si le chien était déjà atteint avant son arrivée dans la maison.

Conclusion

En milieu familial, les pronostics sont très bons car il est beaucoup plus facile de contrôler les effectifs canins. Il est beaucoup plus difficile en chenil, en refuge ou en élevage dû aux nombreux effectifs présents dans ces endroits.

Heureusement, les traitements préventifs contre les parasites sont de plus en plus efficaces rendant les endroits avec de nombreux animaux plus faciles à entretenir limitant la propagation des parasites.

L’entretien régulier et une bonne hygiène favorisent toujours la santé des oreilles du chien ou du chat. La vérification fréquente diminue les risques d’infestation de toute la maisonnée en cas de parasite; une bonne habitude à prendre finalement autant pour le chien que pour son maître.

Références Internet

www.fregis.com

Partager cet article sur:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page