hygiène chien

L’hygiène du chien

L’hygiène et l’entretien de son chiot ou de son chien sont tout aussi importants pour sa beauté physique que pour la santé de son organisme en entier.

Qu’il s’agisse de le brosser, le nettoyer, le débarrasser des parasites, de l’entraîner ou de lui faire faire de l’exercice, tous les soins apportés à l’animal lui apportent réconfort, attention et sécurité de même qu’une amélioration de son apparence et le maintien d’une bonne santé.

Hygiène et toilettage de base du chien

Nettoyer les yeux de son chien

Les yeux doivent être clairs en tout temps. Les vérifier régulièrement afin d’empêcher les impuretés d’y entrer en les nettoyant doucement évite les infections potentielles ou permet de les détecter rapidement.

Nettoyer ses oreilles

Peu importe le type d’oreilles, il est préférable de les vérifier et de les nettoyer régulièrement généralement avec un peu de liquide spécialement adapté pour les oreilles canines.

Brosser les dents

La dentition du chiot doit être vérifiée pour s’assurer de sa santé et de sa propreté. Le chiot possède 28 dents de lait et une fois adulte, il possède 42 dents définitives.

Laver le chien

Le bain n’est pas nécessaire à outrance chez le chien sauf si son type de pelage l’exige. Le laver trop souvent peut nuire à sa peau en enlevant sa graisse naturelle essentielle à une fourrure saine et brillante. Il faut laver le chien selon le besoin spécifique de chaque race.

Entretenir et tailler les griffes

Si le chien est actif, les griffes s’usent normalement et aucun entretien n’est alors nécessaire sauf en cas de bris ou de blessure. Dans le cas contraire, il est essentiel de tailler les griffes régulièrement après avoir appris d’un professionnel la bonne façon de procéder ou de les faire tailler par ce dernier.

Vérifier et entretenir les pattes

Les coussinets sont l’équivalent de la plante des pieds chez l’humain. Les laver et les graisser de temps à autre peuvent aider à les maintenir en santé. Les vérifier, surtout en hiver, pour enlever les corps étrangers, comme le sel de déneigement, les déglacer et parfois les enduire d’une protection aident également à les maintenir en bonne santé.

Vérifier et entretenir sous la queue si nécessaire

Généralement, la glande anale se vide normalement lors de l’évacuation de selles par le chien. C’est par la glande anale que le chien laisse sa petite «note parfumée» personnelle. C’est la raison pour laquelle les chiens se sentent toujours le postérieur. La glande anale et l’anus doivent toujours être propres afin d’éviter l’obstruction ou l’inflammation nécessitant alors l’intervention rapide du vétérinaire.

Vérifier l’urine et les crottes

Ça peut sembler loufoque mais c’est souvent par là que la première détection de maladie ou d’infection est décelée. Si le chien urine d’une façon de goutte à goutte, il peut y avoir un problème rénal et si les crottes sont liquides ou différentes des autres jours, il peut y avoir un grave problème de santé. Un jet d’urine normal et de «belles» crottes dénotent généralement un chien en bonne santé.

Les parties génitales

En absence de chaleur, aucun écoulement anormal ne devrait sortir de la vulve de la femelle. Quant au mâle, il doit normalement posséder deux testicules alors s’il y a anomalie de ce côté, il faut vérifier avec le vétérinaire. Il arrive que les testicules ne descendent pas normalement chez les chiots ou que des tumeurs se positionnent sur celles des chiens jeunes ou adultes.

Vérifier la fourrure et la peau

Vérifier régulièrement pour éviter l’infection par les parasites ou détecter une maladie de peau rapidement avant qu’elle ne se propage sur tout le corps.

Bilan de santé – Évaluation régulière et facile à domicile

Il est tout de même assez rapide et facile de détecter un problème éventuel chez le chien. Une petite routine quotidienne en l’examinant d’un peu plus près peut être exécutée sans difficulté.

  • Réveil: entrain et insouciance, curiosité présente et envie de jouer
  • Corps: musclé, ni trop maigre, ni trop gros
  • Poil: propre et brillant
  • Peau: lisse et humide, sans grosseurs sous-cutanées ni parasites
  • Pattes: souples et sans souffrance à la marche
  • Démarche: harmonieuse et sans aucune gêne dans tous les mouvements
  • Coussinets: non sensibles au toucher
  • Oreilles: inodores et propres
  • Yeux: clairs et brillants
  • Dents: blanches, saines et en bonne quantité
  • Gencives: humides et roses
  • Langue: humide et rose
  • Truffe: humide et propre
  • Démêler, peigner, brosser, épiler, laver et toilettage du chien

Selon la race, la taille et le genre de pelage de l’animal, les soins et le toilettage du chien seront différents et doivent être adaptés à chaque spécimen. L’intervalle prévu entre chaque soin dépend du sujet spécifique. Il est préférable de le faire plus souvent au début chez le chiot pour bien l’habituer à la manipulation.

Par la suite, il est facile de prendre un horaire de soins adapté selon le spécimen précis, soit quotidien, hebdomadaire, mensuel, etc. selon le cas.

Hygiène selon la race de chien

Selon la race et le type de chien, la perte de poil et l’hygiène peut varier.

Chien à poil ras

Exemple de races: Boxer, Doberman, Pointer

Comme il a tendance à piquer dans les tissus, les moquettes et les tapis lorsqu’ils tombent, les poils morts sont difficiles à retirer et nécessitent souvent l’aspirateur ou la brosse adhésive pour les ramasser.

Pour éviter de retrouver trop de poils morts sur les tapis, surtout en période de mue, un brossage régulier est dans ce cas très utile.

  • Aucun démêlage nécessaire
  • Absence de noeud
  • Brossage régulier facile

Chien à poil court et double

Exemple de races: Berger allemand, Husky, Labrador

Doté d’un sous poil abondant, dense et laineux ainsi que de poils plus longs sur la queue, l’encolure et l’arrière des cuisses, ce genre de pelage est cependant rarement noué. Malgré la densité de la fourrure, les risques de nœuds y sont pratiquement nuls.

  • Démêlage rarement nécessaire
  • Absence de noeud
  • Brossage régulier énergique

Chien à poil long et double

Exemple de races: Berger belgeColley,  Samoyède, Terre-Neuve

Les poils sont plus longs derrière les oreilles, la queue, aux aisselles et derrière les cuisses et la toison est dotée d’un sous poil très dense. Les risques de nœuds dans le sous poil sont bien présents surtout aux endroits dotés de poils longs mentionnés ci-dessus.

  • Démêlage régulier
  • Brossage régulier énergique

Chien à poil mi-long à long et sec

Exemple de races: Berger des PyrénéesLhassa-Apso

Ce pelage dit de «chèvre» est doté d’une robe sèche au sous poil long et fourni mais peu abondant. Le sous poil et le poil de couverture ont tendance à s’emmêler facilement.

  • Démêlage régulier et énergique
  • Brossage régulier énergique

Chien à poil mi-long, soyeux et plat

Exemple de races: Cocker anglais, Springer

Doté d’un sous poil plus ou moins serré, le poil de couverture est abondant, lisse et mi-long à long. La fourrure est très douce et brillante. Le sous poil a une légère tendance à s’emmêler.

  • Démêlage régulier
  • Brossage régulier

Chien à poil long et soyeux

Exemple de races: Lévrier Afghan, Bichon maltaisYorshire Terrier

Comparable à des cheveux humains, le pelage ne possède aucun sous poil. La fourrure est également fragile et très cassante. Les poils s’emmêlent très facilement.

  • Démêlage quotidien
  • Brossage quotidien
  • Graissage régulier

Chien à poil dur

Exemple de races: AiredaleFox TerrierScottish TerrierWelsh

Sous poil peu abondant et doté d’un poil rêche et sec au toucher, ce genre de robe possède la particularité de conserver le poil mort, il ne tombe pas. Il faut donc l’arracher pour permettre la pousse de nouveaux poils.

  • Épilation régulière (aux trois mois environ)

Chien à poil bouclé

Exemple de races: BarbetBichon frisé, Caniche, Curly coated retriever

Sous poil inexistant ou peu abondant, il n’y a aucune mue et la tonte est nécessaire.

  • Brossage hebdomadaire
  • Coupe de poils (aux deux à trois mois)
  • Tonte générale (une à deux fois par année)

Chien à poil cordé

Exemple de races: Caniche

Plutôt rare et très particulier, le poil s’enroule autour d’un poil lisse et droit formant une cordelette ou une «rasta». Malgré son apparence, l’entretien de ce genre de robe est très facile car elle ne nécessite aucun toilettage particulier sauf un bon bain de façon plus ou moins régulière.

  • Bain régulier

Le chiot bien soigné et habitué au rituel des soins très tôt permet un chien heureux et en santé. Le brossage régulier stimule les glandes cutanées produisant des matières grasses garantissant au poil un éclat sain et brillant.

Pour bien l’habituer, la première fois le laisser seulement s’habituer au contact de la brosse. Par la suite, brosser tout doucement. Le chiot appréciera le rituel du brossage et lorsqu’il apercevra la brosse dans le futur, il se couchera sur le côté très détendu pour savourer le doux massage de la brosse sur sa peau. Il en sera également ainsi pour le reste de son existence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page