Chien norvégien de Macareux

Lundehund

De chasseur apprécié, le chien norvégien de Macareux est devenu un chien de compagnie apprécié de par son excellent caractère et son tempérament joueur lui permettant de vivre en famille et d’apprécier les jeux, même avec les plus petits. Ce spécimen canin fut sauvé in extremis, mais demeure tout de même plutôt méconnu à l’extérieur des frontières de la Norvège ou de la Finlande, où vivent la majorité des spécimens de la race aujourd'hui.

Taille 32 à 38 cm
Poids 6 à 7 kg
Espérance de vie 12 à 14 ans
Perte de poils Élevée
Besoin d'exercice Élevé

Personnalité

  • Joyeux et indépendant
  • Éveillé et affectueux
  • Sensible et doux
  • Gentil avec la famille

Physique

  • Silhouette souple et légère
  • Poil dru et dense
  • Sous poil doux
  • Oreilles de taille moyenne triangulaire
  • Truffe noire

Santé

  • Santé de fer, rarement malade
  • Peut souffrir d'intolérances alimentaire

La personnalité du Chien norvégien de Macareux

Joyeux, indépendant, éveillé, affectueux, sensible, doux et très gentil avec tous les membres de la maisonnée, il adore les enfants et touts leurs jeux.

Nullement agressif, il est tout de même réservé envers les étrangers, ce qui en fait un bon gardien, sans toutefois jamais se montrer menaçant.

Facile à éduquer et à socialiser, il doit tout de même recevoir une éducation ferme et adéquate.

Le chien norvégien de Macareux est compatible avec toutes les situations familiales. Il peut vivre n’importe où, mais il a un grand besoin d’exercice.

Il a également la tendance à fuguer alors il est préférable que les clôtures de la propriété soient efficaces.

Du chasseur de jadis, pratiquement disparu avec l’interdiction de chasser le macareux, ce gentil petit chien est devenu un excellent compagnon de vie ce qui permit à la race de survivre pendant toutes ces années.

Il a pratiquement quitté ses habits de chasse pour revêtir presque totalement aujourd’hui des habits de chien de compagnie.

Il est sociable et compatible avec tous, humains comme animaux. Son éducation est facile mais doit être ferme et douce tout à la fois.

Le chien norvégien de Macareux est un excellent gardien mais il n'est jamais agressif. Il avertit car sa réserve naturelle envers les inconnus le fait réagir, mais il n’attaque jamais les visiteurs. Il est d’un naturel doux et affectueux.

Le physique de cette race

chien norvégien de Macareux

Ce petit chien de type Spitz d’une forme rectangulaire est doté d’une silhouette souple et légère.

Les caractéristiques de sa morphologies changent selon son sexe.

Taille

Entre 35 et 38 cm (13.78 à 14.96 pouces) pour le mâle
Entre 32 et 35 cm (12.60 à 13.78 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 6 et 7 kg (13.23 à 15.43 livres) pour le mâle
Entre 6 et 7 kg (13.23 à 15.43 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de sa robe peut varier du roux au roux vif, et être accompagnée de poils aux extrémités noires, mais  toujours parsemée de blanc.

Les chiens adultes possèdent plus de poils aux extrémités noires que les plus jeunes chiens.

Poil

Le poil de la robe du chien norvégien de Macareux est dru et dense mais son sous poil est très doux.

Morphologie

La tête est dotée d’un crâne légèrement arrondi dont le stop est prononcé.

Les yeux du chien sont généralement brun jaunâtre. Les oreilles, de taille moyenne, sont triangulaires, mobiles et portées bien droites.

La truffe est noire. La queue peut être portée enroulée très légèrement sur le dos, pendante, ou portée en anneau.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 5, section 2 et porte le #265

Les caractéristiques du Chien norvégien de Macareux

Ce chien convient-il à votre mode de vie?

Chaque race de chien possède ses caractéristiques. Le caractère réel d’un chien peut toutefois varier d’un individu à l’autre à l’intérieur d’une même race.

Vie en appartement
Bon premier chien
Supporte la solitude
Tolère le climat froid
Tolère le climat chaud
Affectueux
Amical avec les enfants
Amical avec les étrangers
Amical avec les autres animaux
Perte de poils
Niveau de bave
Facile d'entretien
Santé robuste
Facile à éduquer
Intelligent
Tendance à aboyer
Tendance à mordiller
Protecteur
Instinct à chasser une proie
Esprit aventurier
Niveau d'énergie
Intensité du jeu
Besoin d'exercice
Joueur

La santé du Chien norvégien de Macareux

Il est doté d’une santé de fer, mais il peut arriver qu’il souffre d’intolérance alimentaire.

Il est important de bien choisir sa nourriture afin de lui éviter ce genre de problème. D’une façon générale, il est rarement malade et il jouit d’une espérance de vie élevée.

TOILETTAGE

La robe  au poil dense du chien norvégien de Macareux ne nécessite aucun entretien particulier mais un brossage régulier lui assure une belle robe saine et brillante.

Son histoire et ses origines

Originaire officiellement de la Norvège, le Lundehund est une race très ancienne et ses caractéristiques physiques font de lui une rareté cynologique.

Ses origines très anciennes remonteraient très loin dans le temps. La première mention de la race se retrouve sous la plume du Prévôt Erik Hansen Schonnebol au XVIe siècle.

Quelques écrits ont été également datés du XVIIIe siècle, dont le plus fameux se situe dans le livre «Trompette du Nordland» de Petter Dass, ce poète pasteur racontant la chasse au macareux en 1700 sur l’île de Lovund.

Certains disent même que ses origines pourraient facilement remonter à l’ère glaciaire.

Quoi qu’il en soit, le Chien norvégien de macareux fut pendant des siècles utilisé pour la chasse au macareux. Cet oiseau était une source de nourriture principale de la population locale et les plumes servaient alors à la fabrication des couvertures.

Ce chien, avec ses six doigts et sa particularité aux conduits auditifs pouvant s’obstruer sous l’eau, pouvait facilement se faufiler dans les trous des falaises et des précipices pour y chasser le macareux.

La population vivant dans les îles au nord du pays vivait alors de la culture, et de la pêche. La chasse au macareux fut pendant longtemps une des principales activités de l’époque.

Entre le mois de mai et de juin, chaque chien pouvait, à chaque jour, ramener une centaine d’oiseaux minimum et ce, pendant 2 à 3 semaines.

Au XIXe siècle, l’utilisation du filet et la protection du macareux firent perdre au chien sa popularité, n’étant plus nécessaire à la survie de la population.

Cette perte d’effectifs menaça alors la race d’extinction. Dans les années 1940, la race faillit disparaître complètement.

Par la suite, les effectifs restant furent sauvés et la race reprit un peu de son essor pour connaître une nouvelle menace dans les années 1960.

Malgré toutes ces menaces d’extinction, il est encore présent aujourd’hui. Il fut officiellement reconnu en 1943 et en 1962, etle Norsk Lundehund Klubb fut fondé.

www.wikipedia.com

Encyclopédie visuelle des races de chiens
https://www.instagram.com/p/ByzQVx-jdex/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page