Akita Inu

Akita Ken

Ce samouraï dans l’âme est doté d’une grande intelligence et d’une grande capacité d’adaptation. Très dominant de nature, il doit être traité avec respect par son maître qui lui permettra ainsi de bien se cantonner dans son rôle de chien de compagnie. Ce chien digne et majestueux rendra la pareille aux membres de sa famille en les traitant avec le plus grand respect et la plus grande affection.

Taille 58 à 70 cm
Poids 30 à 50 kg
Espérance de vie 10 à 12 ans
Perte de poils Élevée
Besoin d'exercice Élevé

Personnalité

  • Très doux et amical
  • Affectueux
  • Très familial
  • Intelligent

Physique

  • Ossature robuste, forte constitution
  • Très bien proportionné
  • Allure gracieuse
  • Grande musculature

Santé

  • Syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada
  • Adénite sébacée
  • Généralement robuste

La personnalité de l'Akita Inu

Ce chien très intelligent possède une capacité de raisonnement propre à la race qui surprend et même déstabilise les humains. Il prend ses décisions et les assume totalement. Très doux, amical, affectueux voire même «pot de colle», l’Akita Inu est un chien très familial.

Il adore les enfants et leurs jeux. Nullement sportif, il appréciera tout de même le jeu et la promenade quotidienne.

Sans grand intérêt pour les étrangers et nullement agressif, il saura se montrer un excellent chien de garde si le besoin s’en fait sentir. Son attitude de guerrier et son pouvoir de dissuasion lui suffisent généralement sans qu’il ait besoin d’intervenir outre mesure.

Très dominant, la cohabitation avec d’autres chiens du même sexe sera très difficile, surtout chez le mâle.

D’un fort caractère, son éducation doit être prise en charge dès son plus jeune âge. Une complicité entre le maître et le chien sera préférable à une éducation trop dominante du maître. La violence est à proscrire totalement.

akita inu personnalité

Le physique de cette race

akita inu

C’est le plus grand des Spitz asiatique. Doté d’une ossature robuste et d’une forte constitution, il est très bien proportionné et possède une grande musculature. D’un chiot à l’allure toutou il devient un magnifique chien plutôt gracieux alliant dignité et noblesse tout en conservant une grande simplicité.

Taille

Entre 64 et 70 cm (25.20 à 27.56 pouces) pour le mâle
Entre 58 et 64 cm (22.83 à 25.20 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 30 et 50 kg (66.14 à 110.23 livres) pour le mâle
Entre 30 et 50 kg (66.14 à 110.23 livres) pour la femelle

Couleur

Sa robe peut être de couleurs variées, dont le blanc, le rouge fauve, le sésame ou le bringé allant des teintes de bleu, argent, sable et roux et même parfois dans le noir.

Poil

Son poil est plutôt droit, dur et court.

Morphologie

Sa tête, de type lupoïde (tête d’épingle), est très bien proportionnée. Ses petits yeux sont d’une couleur brun foncé. Ses petites oreilles très droites de forme triangulaire sont plutôt tendues vers l’avant. Sa truffe est noire la plupart du temps. Sa queue, pleine et grosse, est enroulée sur le dos.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 5, section 5 et porte le #255

Les caractéristiques de l'Akita Inu

Ce chien convient-il à votre mode de vie?

Chaque race de chien possède ses caractéristiques. Le caractère réel d’un chien peut toutefois varier d’un individu à l’autre à l’intérieur d’une même race.

Vie en appartement
Bon premier chien
Supporte la solitude
Tolère le climat froid
Tolère le climat chaud
Affectueux
Amical avec les enfants
Amical avec les étrangers
Amical avec les autres animaux
Perte de poils
Niveau de bave
Facile d'entretien
Santé robuste
Facile à éduquer
Intelligent
Tendance à aboyer
Tendance à mordiller
Protecteur
Instinct à chasser une proie
Esprit aventurier
Niveau d'énergie
Intensité du jeu
Besoin d'exercice
Joueur

Conseils à propos de ce chien

L’Akita Inu n’est pas le chien de tout le monde. Cette bête majestueuse à la magnifique fourrure est un chien réservé, calme, indépendant et possédant un très fort caractère.

Cet excellent compagnon doit cependant recevoir une éducation adéquate afin de devenir un excellent chien de compagnie. Une main de fer dans un gant de velours sera l’idéale pour en faire un bon compagnon.

Une grande complicité est nécessaire entre le maître et ce chien au caractère plutôt dominant.

Ce chien très particulier, nullement agressif, n’aime pas vraiment la compagnie des autres chiens mais adore celle des humains.

Même s’il peut vivre à l’extérieur et supporter toutes les températures sans problème, il apprécie grandement la vie des humains.

Qu’il soit en appartement ou dans un grand jardin, la compagnie de ses maîtres lui est toujours agréable, qu’ils soient petits ou grands.

L’Akita Inu est une race de chien qui peut vivre et s’adapter à peu près n’importe où. N’aboyant pratiquement jamais et possédant un tempérament très calme, il peut vivre en appartement à la ville comme dans une grande maison à la campagne.

Plutôt pantouflard, la promenade quotidienne lui suffira amplement comme exercice.

La santé de l'Akita Inu

Ce chien est généralement très robuste. Deux maladies héréditaires touchent cependant la race, l’AS et le VKH.

Le VKH ou syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada est une inflammation de l’iris de l’œil et du cerveau suivie d’une dépigmentation du nez et de la peau. Elle peut être déclenchée par un trop grand stress ou par n’importe quel genre de tension subie par le chien.

Aucun traitement n’existe pour guérir de cette maladie. Certains traitements sont disponibles pour apaiser la souffrance et prolonger la vie du chien. La cécité, la perte de poils et la dépigmentation en sont les principaux symptômes.

L’AS ou l’adénite sébacée est une maladie de peau suivie d’une perte de poil importante. Cette grave maladie n’est pas mortelle mais il est très difficile d’en diminuer les souffrances intenses. La maladie n’entraîne pas de souffrance par elle-même mais elle permet de développer des problèmes amenant de grandes souffrances chez le chien.

La perte de poils, la peau noircie, l’odeur de moisi, les plaques sur le corps, le refus de s’alimenter et l’apparition de grosseurs ou de maux d’oreilles en sont les principaux symptômes. La destruction des glandes sébacées engendrée par cette maladie amène généralement de nombreux autres problèmes créant les souffrances chez l’animal.

La maladie est intraitable mais les symptômes peuvent être atténués ou totalement disparaître mais le traitement est à vie sans aucune possibilité de cessation sous peine de récidive des symptômes.

Ces deux maladies héréditaires ne sont malheureusement pas détectables et ce, par aucun test préventif. Aucun éleveur n’est à l’abri de ces maladies et toutes les lignées peuvent en être atteintes. Aucun chiot n’est garanti d’indemnité face à ces deux maladies héréditaires.

TOILETTAGE

La fourrure très dense dotée d’un sous poil très important de ce chien nécessite un bon brossage régulier. Généralement, il est affecté annuellement par deux grandes mues.

Lors de ces deux périodes, le chien se déshabille totalement de sa fourrure. Les mues sont donc très impressionnantes mais normales et nécessaires pour la santé de sa belle fourrure.

Son histoire et ses origines

Originairement élevé pour la chasse à l’ours, au sanglier et au cerf, l’Akita Inu provient du Japon. Comme la plupart des races canines japonaises proviennent du chien coréen, le Jindo, l’Akita Inu ne fait pas exception.

Datant d’environ 3 000 ans, la préfecture d’Akita, une île dans le nord du Japon, serait à l’origine de son nom. Modifiée avec des molosses pour l’agressivité et les combats de chiens, dont entre autres le Mastiff, la race faillit complètement disparaître suite à l’abolition légale des combats de chiens au Japon.

Proclamée monument naturel par le ministère de l’Éducation nationale japonaise en 1931, la race fût ainsi préservée et pût également retrouver son standard d’antan.

L’Amérique du Nord vit débarquer son premier Akita Inu dans les années ’30 après que l’écrivaine Helen Keller en ramena un spécimen lors d’une visite au Japon.

Le nombre de spécimens augmenta grandement en Amérique suite à la Seconde Guerre mondiale après que les soldats américains adoptèrent la race et ramenèrent plusieurs chiens avec eux.

Cependant, après de multiples croisements en Amérique, l’Akita américain est devenu un peu différent de la race originale provenant du Japon, il ne faut pas confondre les deux car les particularités de chacune de ces deux races ne sont plus tout à fait identiques.

L’Akita le plus connu au monde est le très célèbre Hachiko qui est aujourd’hui connu sous le nom de «Hatchi». Ce chien très fidèle accompagna son maître, M. Ueno professeur d’université, tous les matins à la gare où il y attendait patiemment son retour.

Après la mort du professeur, Hachiko continua de faire le même trajet tous les jours. Il était alors nourri par les habitants de la place. Il continua ainsi jusqu’à sa propre mort et ce, neuf ans plus tard. Il est mort devant la gare toujours à attendre son maître bien aimé.

En 1987, un film japonais «Hachiko Monogatari», inspiré de cette histoire, vit le jour sur grand écran japonais. «Hatchi», le remake américain avec Richard Gere incarnant le professeur, fit son apparition en 2009 et fit ainsi connaître cette triste mais si belle histoire au monde entier.

Ce trésor national japonais, utilisé jadis comme chien de combat, chien de garde et grand chasseur, est aujourd’hui utilisé comme chien policier au Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page