Chien de rouge de Bavière

Ce beau chien rouge créé tout d’abord pour la chasse réussit fort bien à combiner ses fonctions de chien de chasse à celles de chien de compagnie. Son instinct naturel pour la chasse et son grand courage sont deux qualités très appréciées par les amateurs de chasse comme son courage, son instinct protecteur, son calme et son équilibre en font un chien de compagnie très apprécié. Ce magnifique spécimen est à découvrir autant par les chasseurs que par tous les autres qui ne cherchent qu’un agréable compagnon de vie à quatre pattes à côtoyer et à aimer.

Taille 44 à 52 cm
Poids 20 à 25 kg
Espérance de vie 12 à 13 ans

Personnalité

  • Équilibré et calme
  • Fougueux et courageux
  • Nullement agressif
  • Très réservé face aux étrangers

Physique

  • Constitution plutôt harmonieuse
  • Large tête
  • Yeux brun foncé
  • Oreilles pendante

Santé

- Aucune pathologie affecte cette race
- Rarement malade

Personnalité du Chien de rouge de Bavière

Équilibré, calme mais fougueux et courageux tout à la fois, le Chien de rouge de Bavière est un chien ardent et rapide à la chasse tandis qu’en famille, il est affectueux, doux et très attaché à toute la maisonnée. Nullement agressif, il est bon gardien et très réservé à l’égard des étrangers. Il se méfie des inconnus.

Le Chien de rouge de Bavière est efficace à la recherche, à la chasse en montagne et/ou à la chasse en terrains difficiles. Créé tout d’abord pour cet effet, il est tout de même de nos jours très apprécié pour ses belles qualités de chien de compagnie. Il est compatible avec tous, même avec les tout petits.

Il est très courageux et peut même être utilisé pour la chasse à l’ours et au loup. Son grand courage en fait donc un excellent gardien. Comme il est très attaché à son maître, il le protège et demeure très réservé vis-à-vis les étrangers.

Même s’il est docile, calme et équilibré, il lui faut une bonne éducation afin de bien maîtriser son fort tempérament. Du même coup, son éducation doit viser à ne pas exacerber sa méfiance naturelle des inconnus et son instinct protecteur déjà bien présent tout naturellement.

Il lui est plus difficile de vivre à la ville car les grands espaces sont son terrain de jeu favori où il peut courir et dépenser toute son énergie. La montagne lui sied aussi parfaitement. Il a besoin d’exercice de façon quotidienne ce qui en fait un campagnard, un montagnard mais pas vraiment un citadin.

chien de rouge de bavière personnalité

Physique du Chien de rouge de Bavière

chien de rouge de bavière

Taille

Entre 47 et 52 cm (18.50 à 20.47 pouces) pour le mâle
Entre 44 et 48 cm (17.32 à 18.90 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 20 et 25 kg (44.09 à 55.12 livres) pour le mâle
Entre 20 et 25 kg (44.09 à 55.12 livres) pour la femelle

Couleur

La robe est de couleur fauve variant dans toutes les nuances possibles du fauve rouge, fauve cerf, fauve clair ou foncé, fauve jaunâtre ou fauve gris.

Poil

Morphologie

Sa large tête est dotée d’un stop bien marqué. Ses yeux d’un beau brun foncé sont d’une grandeur moyenne. Ses oreilles pendantes bien à plat le long de la tête sont d’une longueur dépassant à peine la longueur moyenne. Sa jolie truffe peut être noire ou rouge foncé. La queue atteint au maximum la pointe du jarret.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 6, section 2 et porte le #217

Santé du Chien de rouge de Bavière

Aucune pathologie répertoriée n’affecte ce beau spécimen canin. Sa robustesse fait qu’il est rarement malade et que sa longévité est tout de même appréciable pour un chien de taille moyenne.

TOILETTAGE

Ses belles oreilles pendantes nécessitent une surveillance régulière et il est préférable de brosser sa robe assez souvent, surtout après les épisodes de chasse où il est essentiel d’effectuer la vérification des oreilles et un bon brossage du poil. Aucun entretien autre ou plus particulier ne lui est cependant nécessaire.

Histoire du Chien de rouge de Bavière

Tous les chiens de rouge à la base sont issus des chiens de chasse primitifs les chiens courants, les Brachets. Tous ces chiens courants de pure race sont bien gorgés, sont dotés d’un odorat très fin, d’une voix perçante et d’une grande sûreté sur la voie du gibier. Les meilleurs spécimens étaient alors sélectionnés comme Chiens de rouge. Entre le XVIIIe et le XIXe siècle, des croisements permirent d’obtenir le Chien de rouge de Hanovre qui était cependant un peu trop lourd pour les territoires montagneux de la Bavière.

C’est donc en 1870 que le baron Karg-Bebenburg de Reichenhall croisa des Chiens courants de montagne plus légers, comme le Chien courant tyrolien, d’une belle couleur fauve avec le Chien de rouge de Hanovre pour obtenir un Chien de rouge plus léger. Appelé également le Chien courant de montagne de Bavière à l’époque, il supplanta ainsi toutes les autres races qui chassaient alors dans les régions montagneuses de la Bavière.

Le Club du Chien courant de Bavière, dont le siège se trouve dans la ville de Munich, fut créé en 1912. Les premiers spécimens de la race du Chien de rouge de Bavière traversèrent ensuite, vers 1980, les frontières et débarquèrent en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page