Dogue de Majorque

Perro dogo Mallorquin, Dogue Majorquin, Chien de combat Majorquin, Perro de presa Mallorquin, Majorquin Bulldog, Mallorquin Mastiff, Ca De Bou

Cet insurpassable défenseur de la veuve et de l’orphelin est essentiellement un chien de protection et de garde. Très affectueux et très sociable, le Dogue de Majorque défendra sa famille à tout prix. Il sera intraitable avec quiconque voulant faire du mal aux membres de la maisonnée. Heureusement, c’est un chien merveilleusement équilibré qui prendra le temps d’analyser la situation avant de passer à l’action. Il avertira l’inconnu de son regard pénétrant accompagné d’un aboiement afin de lui permettre de faire le choix de battre en retraite.

Taille 52 à 58 cm
Poids 30 à 38 kg
Espérance de vie 10 à 12 ans
Pays d’origine Espagne

Aperçu rapide du Dogue de Majorque

Personnalité

  • Allure un peu bourrue
  • Caractère équilibré et affectueux
  • Fidèle et calme
  • Doux avec ses maîtres, aime les enfants

Physique

  • Allure massive et puissante
  • Silhouette robuste
  • Forte construction lourde
  • Lourdeur apparente, mais tout de même agile

Santé

  • Aucune pathologie particulière
  • Santé généralement excellente
  • Croissance à surveiller

La personnalité du Dogue de Majorque

Ce chien à l’allure un peu bourrue possède un excellent caractère équilibré et très affectueux. D’un naturel fidèle et calme, ses gènes ancestraux lui ont fourni une excellente aptitude pour la garde qu’il a d’ailleurs conservée avec le temps.

Le "Ca de Bou" est doux avec ses maîtres et il adore les enfants. Il saura les protéger contre toute intrusion. Naturellement méfiant envers les étrangers, il sert et protège son maître d’une façon redoutable.

Instinctivement dominant, le chiot doit bénéficier d’une éducation ferme menée avec détermination et avec un grand sérieux afin de lui apprendre très tôt où est sa place dans la hiérarchie familiale, afin d’éviter qu’il ne se montre mâle dominant, surtout s’il doit côtoyer ses pairs.

Le Dogue de Majorque est assez bagarreur avec ses congénères, et il supporte très mal la cohabitation, surtout avec ceux du même sexe que lui.

dogue de majorque personnalité

Le physique de cette race

dogue de majorque

À l’allure massive et très puissante, le Dogue de Majorque est de taille moyenne.

Sa silhouette robuste laisse présager une forte construction lourde et très impressionnante.

Son allure reflète très bien sa force et sa grande puissance. Malgré sa lourdeur apparente, il est tout de même très agile.

Taille

Entre 55 et 58 cm (21.65 à 22.83 pouces) pour le mâle
Entre 52 et 55 cm (20.47 à 21.65 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 35 et 38 kg (77.16 à 83.77 livres) pour le mâle
Entre 30 et 34 kg (66.14 à 74.96 livres) pour la femelle

Couleur

La robe du Dogue de Majorque peut être rousse, auburn ou noire.

Le masque noir est permis, comme les tâches blanches mais sur jusqu’à 30% de la surface du corps au maximum, tant qu’elles sont situées sur le poitrail, sur le museau ou aux pieds antérieurs.

Poil

Son poil très court est plutôt rude au toucher.

Morphologie

Sa tête massive est très puissante, et elle est dotée d’un très gros crâne.

Ses yeux obliques et grands sont de forme ovale et ils sont très foncés.

Ses oreilles un peu repliées vers l’arrière sont bien attachées et assez courtes. Sa large truffe est noire. Sa queue est grosse mais elle va en rétrécissant pour se terminer en pointe.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 2, section 2 et porte le #249

Prix d’achat et budget mensuel

Prix d’achat d’un chiot Dogue de Majorque : entre 1000 € et 1400 €
Ces prix d’achat sont purement indicatifs et peuvent varier selon l’éleveur

Conseils à propos de ce chien

Ce fidèle compagnon gardien et protecteur n’a pas véritablement besoin des grands espaces pour être heureux.

Le jardin d'une maison de banlieue lui convient parfaitement tant qu’il peut bénéficier de la présence de sa famille.

En raison de sa taille, la maison n’est pas toujours l’endroit rêvé vu ses habitudes naturelles de garde. Qu’il soit campagnard, banlieusard ou citadin, s’il peut bénéficier d’un minimum d’exercice quotidien, il sera très heureux.

Qu’il soit installé au jardin, dans la maison ou en appartement, ce molosse, au repos, inspire confiance, mais attention! Une fois en éveil, son regard devient pénétrant et intransigeant, faisant part à tout inconnu d'un message clair et net : «On ne passe pas sans permission».

Il est tout à fait insurpassable comme protecteur familial.

Afin de contenir cet instinct protecteur, il lui faut une bonne éducation. La fermeté mais également la complicité doivent faire front commun durant son éducation.

Il deviendra un agréable complice, mais comme il est d’une nature dominante, il sera très difficile de le dominer. L’entente mutuelle est préférable afin de s’assurer sa pleine collaboration et son amour éternel.

La santé du Dogue de Majorque

Ce chien très puissant n’est affecté par aucune pathologie en particulier.

Sa longévité est normale et il ne nécessite aucune attention particulière pour sa santé qui est généralement excellente.

Comme pour la plupart des molosses ou des chiens à croissance rapide, le chiot devra bénéficier d’une bonne alimentation à base de protéines afin de lui assurer un bon développement et de maximiser sa croissance.

Sa croissance est à suivre mais une fois adulte, il est très robuste.

TOILETTAGE

Son poil ne nécessite aucun entretien particulier sauf un bon brossage hebdomadaire qu’il trouve très agréable.

Son histoire et ses origines

Le Dogue de Majorque proviendrait du croisement entre les chiens de combat et de garde des Anglais, souvent des bulldogs, et le Dogue de la Péninsule ibérique, fidèle protecteur utilisé comme moyen de défense contre les boucaniers et les pirates, au XVIIIe siècle.

Les échanges commerciaux de l’époque passant par la navigation, concernaient non seulement le commerce mais également les échanges d’animaux.

Le Dogue de la Péninsule ibérique étant déjà grandement utilisé en Espagne pour la chasse et le combat contre les taureaux, les Anglais décidèrent alors de croiser leurs propres chiens de combat avec celui des Espagnols afin de devenir compétitifs et remporter les très populaires compétitions de combats entre animaux. Après que Majorque soit devenue une colonie anglaise, le Dogue de Majorque vit ainsi le jour.

Le Ca de Bou, ou «chien à taureau» ou Perro dans son pays, fût alors créé et le Dogue de Majorque fût inscrit officiellement en 1929 mais en 1923, son existence fut dès lors déclarée dans le Livre des Origines espagnol.

Publier un commentaire