Schapendoes néerlandais

Does Nederlandse Schapendoes, Dutch Sheepdog

Le Schapendoes néerlandais, à la fois léger et très agile, pouvant facilement conduire les troupeaux de moutons est encore utilisé de nos jours dans ce métier, devenu non conventionnel. Les nombreuses landes de son pays lui permettent d’être encore nécessaire à la tâche des chasseurs. Cet agréable chien joyeux, gai, gentil, vif et très fidèle, est un excellent chien de troupeaux, ainsi qu'un excellent chien de compagnie. Malgré son caractère jovial et ses nombreuses qualités, il est malheureusement très peu connu en dehors des Pays-Bas.

Taille 40 à 50 cm
Poids 10 à 18 kg
Espérance de vie 12 à 15 ans

Aperçu rapide du Schapendoes néerlandais

Personnalité

  • Attentif et actif
  • Aimable et réactif
  • Observateur et intelligent
  • Vigilant et courageux

Physique

  • Poil long, mais constitution légère
  • Allure élastique
  • Construction très harmonieuse
  • Longue queue touffue et bien fournie

Santé

  • Aucune pathologie particulière
  • Généralement en excellente santé
  • Rarement malade
  • Belle longévité

La personnalité du Schapendoes néerlandais

Attentif, actif, aimable, réactif, observateur, intelligent, le Schapendoes néerlandais est vigilant et très courageux. En famille, il est gentil, fidèle et très affectueux.

Son éducation est plutôt facile, même si elle doit être ferme et adéquate. Sa socialisation ne cause aucun problème, sauf s’il doit cohabiter avec ses congénères.

Ce chien, utilisé à la base pour la conduite des troupeaux dans son pays, où les landes jonchées de troupeaux de moutons abondent, est maintenant grandement apprécié comme compagnon de vie.

Sa joie de vivre, sa constance, sa fidélité, sa présence adorable, son affection naturelle, sa gaieté et sa grande sociabilité en font un excellent chien de compagnie, pouvant s’adapter à toutes les situations familiales.

Sa grande sociabilité lui permet d’accepter tout le monde, même les étrangers. Cependant s’il doit cohabiter avec ses congénères, il doit apprendre très tôt à socialiser, car la cohabitation peut sinon être compliquée.

Sa socialisation doit donc être entreprise très tôt, et être très soignée, pour lui permettre de bien cohabiter avec les autres chiens de la maison lorsque c’est nécessaire.

Le physique de cette race

schapendoes néerlandais

Ce chien à poil long, mais dotée d’une constitution très légère, possède une allure élastique; c’est d’ailleurs ce qui lui permet de sauter d’une façon si impressionante.

Son physique est construit de façon à lui permettre d’exécuter ses fonctions de façon remarquable. Ce chien de troupeau naturel est également doté d’une construction très harmonieuse.

Taille

Entre 43 et 50 cm (16.93 à 19.69 pouces) pour le mâle
Entre 40 et 47 cm (15.75 à 18.50 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 10 et 18 kg (22.05 à 39.68 livres) pour le mâle
Entre 10 et 18 kg (22.05 à 39.68 livres) pour la femelle

Couleur

Toutes les couleurs de robe sont admises, mais la préférence va généralement pour la robe allant du gris bleu au noir.

Poil

Le poil de la robe est très fourni, et doté d’un sous poil abondant.

Le poil est long, et mesure jusqu'à 7 cm (3 pouces) sur le train postérieur du chien. Il est légèrement ondulé, mais n’est jamais lisse.

Morphologie

Sa tête est dotée d’un crâne presque plat, et d’un stop nettement marqué mais pas du tout abrupt.

Ses grands yeux ronds sont bruns. Ses oreilles, attachées haut, tombent librement, sans être accolées à la tête.

Sa truffe s’harmonise généralement à la couleur de sa robe. Sa longue queue, touffue et bien fournie, est garnie de jolies franges.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 1, section 1 et porte le #313

Conseils à propos de ce chien

Cet excellent chien de troupeaux est efficace dans la conduite des troupeaux de moutons.

Même s’il est très courageux, il n’est cependant nullement un chien de garde.

Il peut mener les troupeaux d’un endroit à l’autre avec ou sans l’aide des humains, mais il est plutôt d’un naturel très sociable, excepté envers ses congénères canins.

Même s’il peut vivre n’importe où, même dans un appartement en ville, il doit pouvoir bénéficier d’un temps d’exercice quotidien.

Il n’aura aucun mal à suivre les sportifs dans leur entraînement quotidien, et il pourra très bien s’accommoder d’un espace où courir et se dépenser.

Il adore sa famille, et aime jouer et passer du temps avec celle-ci, surtout avec les plus jeunes dont il raffole plus particulièrement.

Le Schapendoes néerlandais comprend très vite ce qu’on attend de lui, ce qui rend son éducation très facile, même si elle doit être conduite avec une grande fermeté, tout en demeurant empreinte d’une grande douceur.

Une main de fer dans un gant de velours sied parfaitement à son éducation.

La santé du Schapendoes néerlandais

Le Schapendoes néerlandais n’est relié à aucune pathologie particulière, ni à aucune tare congénitale ou maladie héréditaire.

Les spécimens jouissent généralement d’une excellente santé, et sont rarement malades. Ces chiens jouissent d’une très belle longévité.

TOILETTAGE

Comme il est doté d’une épaisse fourrure, il est recommandé de brosser sa jolie toison au minimum deux fois par semaine.

Un brossage énergique lui permet de garder une robe propre, belle et en pleine santé.

Il est également préférable de vérifier ses oreilles pendantes régulièrement. Aucun autre entretien particulier n’est cependant nécessaire dans son cas.

Son histoire et ses origines

Cette race très ancienne, étant apparue dans l’histoire aux Pays-Bas, n’a aucun témoignage officiel de ses premières origines.

Reconnue au XVIIIe siècle, la race serait apparentée au Bobtail, au Puli, au Briard, au Nizinny, au Bearded Collie ainsi qu’au Berger de Bergame.

Appartenant au groupe un peu disparate des chiens de troupeau à face ébouriffée, très poilu et étant également à poil long, il s’apparente à toutes ces races dans les variétés telles qu’elles sont rencontrées dans la région du Bas-Rhin, dans l’Odenwald et dans la région de la Hesse en Allemagne.

Toutes ces races reliées entre elles sont en réalité des mutations des chiens de type «montagne», mais en version miniature.

Les chiens de bergers étant généralement plus grands, ces petits formats étaient grandement appréciés pour leur agilité et leur grande légèreté.

Les bergers les appréciaient également leur intelligence et leur grande ardeur au travail. Le Schapendoes néerlandais se retrouvait partout où il y avait des landes où pâturaient des troupeaux de moutons.

La race menacée d’extinction pendant un certain temps, P.M.C. Toepoel, cynophile de l’époque, est à l’origine de la renaissance de la race, après la seconde guerre mondiale, qui avait bien failli faire disparaître le Schapendoes néerlandais.

Entre les années 1940 et les années 1945, l’élevage se limita aux quelques effectifs existant encore au pays. Cependant dès 1945, la reconstruction de la race débuta plus sérieusement.

En 1947, le Club de la race fut créé, et c’est en 1952 qu’elle fut acceptée provisoirement par le Raad van Beheer. En 1954, son standard fut fixé, et depuis, les effectifs sont inscrits au livre des origines.

En 1971, l’acceptation définitive et officielle eut lieu, et depuis, les élevages de la race admirent seulement les chiens inscrits officiellement.

Ce chien de troupeau est encore utilisé dans de telles fonctions de nos jours. Les landes du pays où pâturent les troupeaux étant situées dans les régions retirées du pays nécessitent des chiens lestes, mobiles et très endurants pour bien exécuter leurs fonctions.

Pour être efficace, le spécimen doit demeurer en tous points de vue un chien de troupeau, c’est-à-dire autant de caractère, de corps que d’esprit.

Le chien agit donc en toute indépendance, étant doté d’une grande intelligence et d’une capacité à sauter tout à fait incroyable, lui étant grandement utile dans ses fonctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page