Silky terrier australien

Terrier australien à poil soyeux, Sydney Silky, Australian Silky Terrier, Terrier de soie, Terrier de Sydney, Sydney Terrier

Il est quasiment le chien idéal autant par son look que par ses formidables aptitudes. Ce format très réduit ne perd pas ses poils, ne dégage aucune odeur, se comporte très bien, il est très propre, il adore jouer, il peut s’exercer à l’intérieur, il peut même être propre à l’intérieur et utiliser une litière, il chasse les rongeurs nuisibles et il met du soleil au quotidien. Tout ça se retrouve dans ce petit format. Il est très apprécié dans son pays et chez les Américains mais peu connu en Europe malgré ses belles qualités physiques et caractérielles. Il est à découvrir absolument.

Taille 23 à 26 cm
Poids 3 à 6 kg
Espérance de vie 13 à 15 ans

Physique

  • Compact plutôt bas sur pattes
  • Lignes de silhouette finement dessinées
  • Allure générale noble et élégante
  • Robustesse facile à percevoir

Personnalité

  • Doux et affectueux
  • Vif et joyeux
  • Agréable, mais parfois rebelle
  • Caractère bien trempé

Santé

- Robustesse hors du commun
- Aucune pathologie particulière
- Rarement malade
- Généralement en excellente santé

Physique du Silky terrier australien

silky terrier australien

Taille

Entre 23 et 26 cm (9.06 à 10.24 pouces) pour le mâle
Entre 23 et 26 cm (9.06 à 10.24 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 3 et 6 kg (6.61 à 13.23 livres) pour le mâle
Entre 3 et 6 kg (6.61 à 13.23 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de sa jolie robe soyeuse varie entre les différents tons de bleu et feu et de gris bleu et feu.

Poil

Le poil de cette jolie robe est long, soyeux (d’où son nom de silky signifiant soyeux en anglais), lisse et très fin allant de la partie postérieures des oreilles jusqu’à la base de la queue. Les poils sont plus courts sur les membres, le jarret et le carpe des pieds.

Morphologie

La tête possède un crâne plat n’étant cependant pas vraiment bombé entre les yeux. Ses petits yeux pratiquement ronds doivent être d’une couleur aussi foncée que possible. Ses mignonnes petites oreilles droites sont en forme de V et sont totalement dépourvues de poil long. Sa petite truffe est toute noire. Sa queue n’a pas de franges et est généralement écourtée. Elle est attachée haut et portée droite mais de préférence, pas trop gaiement.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 3, section 4 et porte le #236

Personnalité du Silky terrier australien

Doux, affectueux, vif, joyeux, agréable mais parfois rebelle, cet adorable petit spécimen est doté d’un caractère bien trempé malgré son petit format.

Sa socialisation est généralement facile mais son éducation doit être bien ferme et adéquate.

Agréable petit chien très facile à vivre avec tous les genres de propriétaires, il est très attaché à tous les membres de sa famille. Son affection se traduit souvent par des manifestations de joie très exubérantes faisant le grand bonheur des tout-petits. Son côté actif et bon joueur en fait un excellent compagnon pour tous les enfants. Il ne se fatigue ni se lasse jamais de participer à tous leurs jeux. C’est un grand joueur et un grand sauteur ressemblant parfois à un chat car il utilise ses pattes antérieures pour attraper les objets avec une grande habileté. Malgré son tempérament actif et très exubérant, il adore les câlins et les marques d’affection. Le chouchouter de temps en temps fait donc sa plus grande joie.

Conseils à propos du Silky terrier australien

Avant tout un chien d’exposition et de compagnie, il demeure un redoutable chasseur de vermines nuisibles. Les souris, autres petits rongeurs et même les couleuvres du jardin n’ont qu’à bien se tenir car il veille au grain. Alliant la grâce et l’élégance du Yorkshire à la vigueur et la robustesse du Terrier australien, le Silky Terrier australien ravit autant par sa beauté que par son efficacité.rnrnrnCe petit chasseur dans l’âme est toujours prêt à protéger les siens. Malgré son petit format, il n’hésite pas à monter la garde et à aviser d’une belle voix à la moindre intrusion sur son territoire bien gardé. Sa méfiance envers les inconnus est naturelle mais elle ne dépasse généralement pas l’aboiement. N’étant nullement agressif, il se contente d’avertir son maître de la présence d’un étranger le laissant par la suite juger par lui-même du danger potentiel.rn

Ce magnifique petit spécimen tout soyeux est doté d’un entêtement pouvant l’amener à n’en faire qu’à sa tête s’il n’est pas éduqué correctement. Même s’il ressemble plus à un «Toy», il n’en demeure pas moins un véritable Terrier dans sa nature et dans son tempérament. Son éducation se doit donc d’être ferme et bien adéquate. Le maître doit s’imposer de façon très rigoureuse devant son minuscule petit chien. Ça peut sembler loufoque pour un si petit chien mais malgré sa taille, ce Terrier n’en fera vraiment qu’à sa tête une fois adulte si le maître ne l’éduque pas fermement et bien rigoureusement. Sa socialisation est naturelle et plutôt aisée mais elle ne doit pas exacerber sa crainte naturelle des étrangers.

Évidemment de par sa taille, il peut vivre n’importe où pouvant s’exercer à l’intérieur sans aucun problème. Malgré que son besoin d’exercice soit grand et que son énergie soit débordante, il n’a besoin que d’un petit espace pour bouger et profiter de sa belle vivacité.rnrnIl peut s’adapter à toutes les situations et à tous les maîtres tant que ce dernier puisse être à la hauteur de son tempérament et ce, le plus tôt possible dans son éducation. C’est un petit chien formidable faisant le bonheur de tous les genres de propriétaires. Les enfants l’adorent littéralement et les personnes âgées en raffolent, ce petit format amenant du soleil et de la joie au quotidien de toutes les maisonnées.rn

Santé du Silky terrier australien

Il semble fragile à première vue mais même s’il est d’un format réduit, ce petit chien est d’une robustesse hors du commun. Souvent classé dans la section des «Toy» au lieu de la section du Terrier, il est tout de même rustique et robuste comme les grands chiens de la famille du Terrier. Aucune maladie génétique, tare congénitale ou pathologie particulière n’est officiellement reliée à la race mais certains spécimens sont parfois affectés par des problèmes de gencives d’où la nécessité de lui brosser les dents régulièrement.

Ces petits chiens sont très rarement malades jouissant d’une excellente santé comme d’une très belle longévité.

TOILETTAGE

Il est préférable de baigner sa jolie robe soyeuse régulièrement afin de maintenir justement son lustre et sa beauté. Sa jolie toison doit également être brossée quotidiennement. Son joli manteau est très sensible aux enchevêtrements et nécessite un entretien tous les jours. Il est aussi recommandé de brosser ses dents de façon très régulière. L’engagement du maître dans l’entretien du chien doit être constante et quotidienne afin de maintenir sa santé comme sa belle apparence. Malgré sa très petite taille, le Silky Terrier australien nécessite un minimum de temps consacré à l’entretien de sa jolie robe et ce, tous les jours. Son apparence doit offrir en tout temps un aspect très soigné.

Les chiens d’exposition doivent visiter le toiletteur professionnel très souvent, habituellement toutes les trois semaines minimum.

Histoire du Silky terrier australien

L’origine véritable et plutôt récente du Silky Terrier australien est nébuleuse et assez incertaine. Il proviendrait apparemment du croisement effectué entre différents Terriers britanniques dont le Terrier australien et le Yorkshire Terrier. Le croisement visait alors à créer un petit Terrier de compagnie au poil beaucoup plus soyeux.

La race aurait réellement débuté vers la fin du XIXe siècle. D’abord connue sous le nom du Soyeux de Sydney, le Silky Terrier australien se retrouvait alors majoritairement justement sur le territoire de la ville de Sydney. Bien qu’en Australie la plupart des races de chiens étaient alors créées pour le travail, ce petit chien très soyeux fut créé spécifiquement pour la compagnie. Cependant dans son pays, malgré sa petite taille et son aspect très élégant, il est très réputé comme tueur de serpents et de petits gibiers nuisibles.

Même si le standard de la race fut établi en 1909, le Yorkshire Terrier, le Terrier australien et le Silky Terrier australien firent, malgré tout, l’objet d’une méprise fréquente tellement les races sont similaires. Ce n’est qu’en 1933 en Australie que le Silky Terrier australien fut reconnu comme une race à part entière.

Les soldats américains, stationnés en Australie pendant et après la deuxième grande guerre, ramenèrent quelques spécimens au pays avec eux dans leurs bagages. C’est ainsi qu’aux États-Unis, dans les années 1950, un nouveau standard fut établi servant de base à la FCI qui reconnut officiellement la race en 1959. L’American Kennel Club la reconnaît également en 1959 de même que l’United Kennel Club, toujours aux États-Unis. Ce drôle de petit chien n’arriva en territoire européen qu’en 1960 après avoir conquis au préalable le cœur des Américains.

Malgré qu’il soit un redoutable chasseur de petits gibiers nuisibles et de serpents, le Silky Terrier australien est essentiellement un chien de compagnie ou d’exposition.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page