Spitz de Norrbotten

Norrbottenspitz, Norrbottenspets

Le Spitz de Norrbotten n’a jamais vraiment réussi à traverser les frontières suédoises. Ayant été fortement menacée pendant un certain de temps, et malgré sa reconstitution par de grands passionnés, la race n’a toujours pas réussi à sortir de son pays natal. C’est donc en Suède qu’il faut aller pour découvrir ce merveilleux spécimen nordique très polyvalent, pouvant faire le bonheur de tous les types de propriétaires.

Taille 42 à 46 cm
Poids 8 à 15 kg
Espérance de vie 12 à 15 ans
Pays d’origine Suède

Aperçu rapide du Spitz de Norrbotten

Personnalité

  • Actif et attentif
  • Courageux et endurant
  • Éveillé et sûr de lui
  • Aimable et non agressif

Physique

  • Physique trapu et compact
  • Constitution sèche et forte
  • Silhouette harmonieuse
  • Belle musculature

Santé

  • Rustique et très robuste
  • Aucune pathologie particulière
  • Généralement en excellente santé
  • Rarement malade

La personnalité du Spitz de Norrbotten

Actif, attentif, courageux, endurant, éveillé, sûr de lui et aimable, il n’est ni agressif, ni peureux, ni nerveux.

Le Spitz de Norrbotten est doté d’un excellent caractère, même s’il est de nature plutôt indépendante.

Malgré son bon tempérament, son éducation doit être ferme et adéquate, et le maître doit être à la hauteur du caractère de son chien.

Le Spitz de Norrbotten est un bon chien de traîneau, que ce soit en compétition ou pour le loisir. Il fait aussi un excellent chien courant à la chasse, étant apte à poursuivre le gibier blessé à l’odorat, ou courir après celui non blessé.

Ce spitz est un excellent chien de garde ou d’alarme, signalant la moindre intrusion, mais il est aussi un adorable compagnon de vie, apportant de la joie de vivre, de la constance, et de l'affection à toute sa famille

Comme chien de chasse, il est très courageux, même s’il n’est jamais agressif. Calme et posé, il n’est pas nerveux, et il est capable de bien analyser toutes les situations d’alarme ou de garde.

Son territoire est très bien gardé, de même que sa famille. Même s'il n'est pas naturellement agressif, il ne reculera devant rien pour défendre les siens.

Le physique de cette race

spitz de norbotten

Ce petit chien nordique de type Spitz est doté d’un physique trapu et compact.

Sa constitution physique est sèche et forte. Doté d’une construction très harmonieuse, il possède une musculature développée.

Son allure générale est régulière et souple, laissant percevoir sa véritable puissance physique.

Taille

Entre 42 et 46 cm (16.54 à 18.11 pouces) pour le mâle
Entre 42 et 46 cm (16.54 à 18.11 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 11 et 15 kg (24.25 à 33.07 livres) pour le mâle
Entre 8 et 12 kg (17.64 à 26.46 livres) pour la femelle

Couleur

Toutes les couleurs de robe sont admises, mais la préférence va vers la robe blanche marquée de tâches jaunes ou blanche avec des tâches de couleur rouge brun.

Poil

Le court poil dur et plutôt serré est doté d’un sous poil fin et très dense.

Il est plus court sur les parties antérieures des membres, ainsi que sur le crâne, mais il est plus long sur les cuisses et autour du cou.

Morphologie

La tête est dotée d’un crâne plat modérément large, et d’un stop bien marqué.

Ses yeux bruns foncés, en forme d’amande et de taille moyenne, sont très brillants.

Ses oreilles raides et bien dressées sont un peu plus grandes que la moyenne. Elles sont attachées haut, et elles ont la pointe légèrement arrondie.

Sa truffe est toujours noire. Sa queue, à la manière de tous les Spitz, est portée en arc de cercle, et est enroulée de manière plutôt lâche, la pointe touchant à peine le côté de la cuisse.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe , section et porte le #

Conseils à propos de ce chien

Il est affectueux, mais il est tout de même assez indépendant. Le maître doit pouvoir s’installer comme chef de meute pour se faire respecter par son chien.

La hiérarchie est primordiale dans son cas, et si personne n’agit en tant que chef de meute, il prendra alors les commandes de la famille.

Si le maître ne possède pas vraiment d’expérience en éducation canine, il est parfois recommandé de se faire aider par un professionnel. Son éducation doit être sans concession et très ferme.

Ce magnifique spécimen peut vivre n’importe où et peut facilement s’adapter à toutes les situations familiales.

Aimable avec tous, il est compatible avec les très jeunes comme les plus âgés. Il adore les tout-petits, et il fait un excellent compagnon pour les personnes âgées.

Il peut vivre en ville dans un appartement, et aussi à la campagne dans les grands espaces.

Il saura s’accommoder de toutes les situations possibles, tant qu’il peut bénéficier d’une quantité d'exercice suffisante.

Il doit pouvoir dépenser son énergie très souvent peu importe où il vit.

La santé du Spitz de Norrbotten

Ce chien rustique est solide et très robuste. Ne souffrant d’aucune pathologie particulière ni d’aucune maladie génétique, le Spitz de Norrbotten jouit généralement d’une excellente santé.

Il est rarement malade, et la race n’est affectée par aucune tare congénitale. Sa longévité est également bien appréciable.

Comme c’est un petit chien vif et très actif, il est préférable de lui fournir une alimentation adéquate, répondant bien aux exigences de son travail.

Pour bien exécuter les tâches qui lui sont confiées, son alimentation doit renfermer des éléments nutritifs complets, et il est préférable qu’elle soit riche en calories, mais bien adaptée à son âge et à son poids.

Certaines tâches demandant beaucoup d’exercice et une grande énergie, comme le tir de traîneaux par exemple.

TOILETTAGE

Un brossage régulier est nécessaire afin de maintenir sa robe propre et en bonne santé. Aucun autre entretien n’est cependant nécessaire dans son cas.

Son histoire et ses origines

Très proche physiquement du Spitz finlandais, mais différent de couleur, le Spitz de Norrbotten partage ses origines avec ce dernier.

Existant depuis environ 7 000 ans dans la Taïga, le Spitz de Norrbotten est originaire de Suède, descendant directement du Chien des tourbières.

Il fut tout d’abord utilisé pour la chasse au chevreuil, pour ensuite être reconverti dans la chasse au gibier à plume, étant par la suite utilisé autant pour le gibier à poil qu’à plume, incluant le chevreuil, le lapin et le lièvre.

Outre ses fonctions de chasseur de gibier à plume et à poil, il fut par la suite employé pour la garde du bétail, la garde des fermes, et pour tirer de légers traîneaux.

Ce chien, très polyvalent et apprécié, a tout de même failli disparaître au début du XXe siècle. Heureusement, quelques passionnés de la race décidèrent de la reconstituer afin de la sauver de cette menace d’extinction potentielle.

En 1960, le Spitz de Norrbotten fut officiellement reconnu par la FCI. Malgré la reconstitution des effectifs, la race demeure tout de même encore assez rare en dehors des frontières de son pays natal.

Publier un commentaire