Carlin

Le Carlin est un joli petit chien assez robuste. Les gens aimant l’allure d’un gros chien mais ne pouvant en posséder un dû à l’espace restreint ou pour toutes autres raisons, peuvent ainsi se contenter et se procurer un Carlin. Ils obtiennent ainsi l’allure du molosse tout en profitant des avantages du format réduit.

Taille 25 à 30 cm
Poids 6 à 10 kg
Espérance de vie 12 à 15 ans
Perte de poils Élevée
Besoin d'exercice Élevé

Personnalité

  • Très sympathique
  • Esprit vif et joyeux
  • Sportif et aime le jeu

Physique

  • Allure compacte, musclée et carrée
  • Robe plutôt sable, marron ou noire
  • Poil court et doux

Santé

  • Yeux fragiles
  • Articulations à surveiller
  • Mérite certains soins et attentions

La personnalité du Carlin

Le Carlin est un chien très sympathique de format réduit et extrêmement doux. Il aime tout le monde. Son aspect bourru n’est nullement un reflet de son caractère.

Ce petit chien à l’esprit vif et joyeux apprécie la compagnie de tous, petits et grands. Nullement agressif, il est très sportif et adore le jeu.

Il ne se lasse jamais de jouer mais il sait être très calme lorsque c’est nécessaire. Il s’adapte très bien à toutes situations.

Il adore les caresses car il est très affectueux. Il aime être dorloté et n’est pas très grognon. Il est plutôt de tendance joyeuse et pacifique. Très fiable et fidèle, il n’est pas tellement doué pour la garde.

Il aura plutôt tendance à lécher les inconnus plutôt que de s’en méfier. Il avertira pour prévenir mais son absence d’agressivité prendra le relais rapidement et il accueillera les étrangers en toute quiétude.

Il aime vraiment tout le monde même ses semblables de la gent canine.

Il a plutôt tendance à être docile et calme mais il faut éviter de lui laisser la place en tant que leader afin qu’il n’en fasse pas qu’à sa tête.

Il est important de lui montrer où est exactement sa place dans la hiérarchie de la maisonnée. Il ne doit pas en devenir le chef de meute.

carlin personnalité

Le physique de cette race

carlin

Le Carlin est un molosse à part entière. Malgré sa petite taille, il appartient à la catégorie molossoïde avec son allure compacte, musclée et très carrée.

Le Carlin possède un corps très bien proportionné, comme tous les autres chiens de sa catégorie. La taille est vraiment la seule différence.

Il a le même physique et le même aspect un peu bourru tellement attachant de tous les molosses. Sa petite bouille à l’air fâché en fait vraiment un petit chien adorable.

Taille

Entre 25 et 30 cm (9.84 à 11.81 pouces) pour le mâle
Entre 25 et 30 cm (9.84 à 11.81 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 6 et 10 kg (13.23 à 22.05 livres) pour le mâle
Entre 6 et 10 kg (13.23 à 22.05 livres) pour la femelle

Couleur

Sa robe est plutôt de couleur sable, marron très foncé ou noire.

Poil

Son poil est court et doux.

Morphologie

La tête du Carlin est plutôt de forme arrondie. Ses yeux globuleux sont foncés. Ses oreilles sont petites et douces ressemblant à une rose ou à un bouton. Sa truffe est noire entourée d’un joli masque également de couleur noire. Sa jolie queue en tire bouchon est souvent à double tour.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 9, section 1 et porte le #253

Les caractéristiques du Carlin

Ce chien convient-il à votre mode de vie?

Chaque race de chien possède ses caractéristiques. Le caractère réel d’un chien peut toutefois varier d’un individu à l’autre à l’intérieur d’une même race.

Vie en appartement
Bon premier chien
Supporte la solitude
Tolère le climat froid
Tolère le climat chaud
Affectueux
Amical avec les enfants
Amical avec les étrangers
Amical avec les autres animaux
Perte de poils
Niveau de bave
Facile d'entretien
Santé robuste
Facile à éduquer
Intelligent
Tendance à aboyer
Tendance à mordiller
Protecteur
Instinct à chasser une proie
Esprit aventurier
Niveau d'énergie
Intensité du jeu
Besoin d'exercice
Joueur

Photos du Carlin

Conseils à propos de ce chien

Les citadins, les campagnards, les sédentaires, les personnes jeunes ou âgées, les familles ou les célibataires, tous peuvent être propriétaire de ce magnifique molosse de format réduit.

Il convient aux personnes sédentaires ou aux personnes âgées car il n’a pas vraiment besoin de beaucoup d’exercice. Il peut très bien vivre en appartement car il n’a pas besoin de grands espaces pour être heureux.

Le Carlin n’est pas un chien à laisser à lui-même. Il doit être entouré de gens et d’affection afin de s’épanouir totalement.

Il est agréable, facile à vivre et nullement agressif et tout de dont il a besoin pour être heureux est de la présence de ses maîtres. Il adore les caresses, aime être dorloté et il est très affectueux.

La santé du Carlin

Les yeux, la chaleur (comme la majorité des chiens à museau plat), la mise bas (se termine souvent par césarienne), la phase de croissance et les articulations sont à surveiller chez ce petit chien molossoïde.

Le Carlin est doté d’une santé tout de même assez fragile qui mérite certains soins et attentions particulières.

Malgré tout, son espérance de vie est d’environ 11 ans.

TOILETTAGE

Le point faible du Carlin se situe au niveau des yeux. Cette région du corps est particulièrement sensible aux rougeurs et aux inflammations.

Un bon nettoyage quotidien évitera ainsi de nombreuses visites chez le vétérinaire.

Sa phase de croissance étant plutôt délicate, il faut apporter une attention particulière à ses activités physiques et son alimentation.

Les replis de peau doivent être entretenus à l’aide d’un linge humide ou d’un mouchoir afin d’empêcher l’accumulation de croûtes dues à l’humidité.

Une fois bien nettoyés, il est bien important d’assécher les replis afin d’éviter les possibilités de démangeaison continue.

Son histoire et ses origines

Malgré sa petite taille, le Carlin fait partie de la catégorie des molosses étant donné son physique si particulier.

Il doit son nom à Carlo Antonio Bertinazzi, cet acteur italien surnommé Carlin, qui personnifia Arlequin dont le masque noir n’était pas sans rappeler celui du chien.

Cette race très ancienne, probablement 400 ans avant J-C., proviendrait de la Chine. Descendant des Pékinois à poil court, on retrouvait souvent le Carlin aux côtés des moines tibétains à l’époque.

Vers le XVIe siècle, après avoir gagné le Japon, la race est importée en Europe où elle connaît un véritable succès auprès de la royauté et de la noblesse.

Très apprécié en Angleterre et en Hollande, ces deux pays réclament haut et fort la paternité de la race attestant que la qualité de la race actuelle serait due à l’excellent travail de sélection effectué par l’un ou par l’autre.

Le Carlin est doté de plusieurs appellations dont entre autres, celle de Pug (dû à son allure de profil qui ressemble à un poing) en Angleterre et aux États-Unis et de Mops (fâché dû à son air naturel) en Russie et en Allemagne.

Les aristocrates de l’époque raffolèrent de cette petite bête dont, la princesse Catherine Galitzine, la reine Marie-Antoinette, la marquise de Pompadour ainsi que beaucoup d’autres figures royales très connues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page