Chien d'ours de Carélie

Karjalankarhukoira

A la base utilisé comme chien de chasse à l’ours, il est aujourd’hui beaucoup plus utilisé pour la compagnie et pour l’exposition. Le Chien d’ours de Carélie est devenu un compagnon de vie très apprécié et répandu dans son pays. Malgré son tempérament parfois difficile, combler son manque de docilité est possible grâce à un apprentissage rigoureux, et ainsi en faire un excellent compagnon pouvant faire le bonheur de toute la maisonnée.

Taille 49 à 60 cm
Poids 17 à 28 kg
Espérance de vie 11 à 13 ans

Personnalité

  • Équilibré et gentil
  • Tenace et courageux
  • Assez réservé
  • Compatible avec tous

Physique

  • Constitution forte et robuste
  • Silhouette un peu plus longue que haute
  • Regard vif avec allure énergique
  • Poil raide

Santé

  • Robuste et résistant
  • Rarement malade
  • Endurant
  • Aucune pathologie particulière

La personnalité du Chien d'ours de Carélie

Équilibré, gentil, tenace, courageux et assez réservé, le Chien d’ours de Carélie est un bon compagnon et il est compatible avec tous, même les enfants. Il se montre d’ailleurs très patient avec ces derniers.

Sociable et rarement agressif, il lui faut cependant une bonne éducation pour maîtriser son caractère parfois rebelle.

Très doux, affectueux et fidèle en famille, il est résistant, vif et tenace à la chasse. Son odorat est très développé, même s’il n’est plus utilisé pour la chasse de nos jours.

Comme touts les chiens nordiques, il est caractériel et indépendant, et même s’il n’est pas vraiment agressif, il est plutôt réservé avec les inconnus et il avertit de l’arrivée de nouveaux venus sur son territoire dès qu’il les aperçoit.

chien d'ours de carélie personnalité

Le physique de cette race

chien d'ours de carélie

Ce chien de taille moyenne possède une constitution forte et robuste. Sa silhouette un peu plus longue que haute, et il est doté d’une belle musculature et d’une toison épaisse et abondante.

Son regard vif lui confère une aura énergique et laisse transparaître sa vivacité.

Taille

Entre 54 et 60 cm (21.26 à 23.62 pouces) pour le mâle
Entre 49 et 55 cm (19.29 à 21.65 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 25 et 28 kg (55.12 à 61.73 livres) pour le mâle
Entre 17 et 22 kg (37.48 à 48.50 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de la robe est habituellement noire opaque ou légèrement brunâtre. Elle est souvent parsemée de tâches blanches sur les pattes, l’abdomen, le poitrail, le cou et la tête.

Poil

Le poil raide et lisse est mi-long et doté d’un sous poil dense et très doux.

Morphologie

La tête large est dotée d’un stop peu marqué. Les petits yeux ovales sont généralement bruns et ce, dans toutes les nuances possibles.

Les oreilles dressées sont de taille moyenne et sont attachées haut. La truffe est toute noire. La queue est portée recourbée en arc complet.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 5, section 2 et porte le #48

Photos du Chien d'ours de Carélie

Conseils à propos de ce chien

Ce chien équilibré et patient avec les enfants peut parfois être totalement désobéissant.

Il doit bénéficier d’un apprentissage rigoureux et d’un maître à la hauteur de son caractère fort et indépendant.

Le chien d'ours de Carélie peut facilement vivre n’importe où et bien s’adapter avec touts types de propriétaires.

Le maître doit cependant être ferme et bien respecter la nature parfois primitive de son chien.

Comme il ne craint ni le froid, ni la chaleur, il peut aussi bien vivre à l’intérieur qu’à l’extérieur et il sera très heureux dans les deux cas.

De plus, dans un jardin, il fait un excellent chien de garde, avertissant dès qu’un inconnu s’approche mais, comme tout bon chien nordique qui se respecte, il aime creuser, alors il est préférable de le tenir éloigné des plates bandes.

La socialisation doit lui être inculquée très tôt même si elle est généralement facile.

Elle vise surtout à lui faire accepter ses congénères avec qui il a parfois tendance à se bagarrer, surtout ceux de même sexe que lui.

La santé du Chien d'ours de Carélie

Robuste et incroyablement résistant, ce chien n’est pratiquement jamais malade.

Il n’est affecté par aucune pathologie particulière et il jouit d’une excellente santé. Son espérance de vie n'est pas des plus élevées, mais elle reste dans la moyenne.

TOILETTAGE

Sa robe est facile d’entretien et ne nécessite qu’un brossage de temps à autre. Aucun autre entretien particulier n’est nécessaire dans son cas.

Son histoire et ses origines

Cette ancienne race originaire de Finlande fut très répandue à une certaine époque, dans la région située à la frontière entre la Finlande et la Russie, plus précisément dans la province du lac Ladoga et celle de Karelen.

Il descendrait apparemment du chien des Zyrianes (Komi) grandement utilisé pour les différents genres de chasse en Carélie. Le Komi serait donc l’ancêtre du Chien d’ours de Carélie.

Le but premier de sa création fut d’obtenir un chien robuste pouvant faire face aux grands gibiers. La race, telle qu'elle est connue aujourd’hui, fut officiellement reconnue en 1935 par le Kennel Club finlandais pour ensuite recevoir son premier standard en 1945 et pour voir ensuite, en 1946, l’inscription de ses premiers spécimens dans le Livre des origines.

Son nom de Chien d’ours de Carélie lui fut donné pour des raisons politiques. La Carélie étant divisée entre la Russie et la Finlande à l’époque, les Finlandais ne voulaient pas mettre l’accent sur les origines finnoise du chien.

Le Finlande et la Russie se disputèrent l'appartenance de la race, puis la Russie se ravisa un peu plus tard pour ne reconnaître que les races autochtones dont le Laika carélo-finnois qui ressemble grandement au Chien d’ours de Carélie.

Utilisé comme chien de chasse, comme chien de garde et comme chien de compagnie et d’exposition, le chien d'ours de Carélie est aujourd’hui assez répandu dans son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page