Dogue du Tibet

Malgré sa grande beauté et son véritable attachement à ses maîtres, le Dogue du Tibet reste tout de même un chien au caractère particulier nécessitant certaines précautions au niveau de son environnement, de son entourage et son éducation.

Taille 61 à 76 cm
Poids 34 à 73 kg
Espérance de vie 10 à 12 ans

Personnalité

  • Très indépendant
  • Caractère plutôt difficile
  • Attaché à sa famille
  • Naturel très méfiant

Physique

  • Lourd et bien construit
  • Ossature puissante
  • Aspect sérieux et grave
  • Impression de force majestueuse

Santé

  • Très robuste
  • Excellente santé

La personnalité du Dogue du Tibet

Très indépendant, le Dogue du Tibet semble totalement détaché mais il n’en est rien. Ce chien au caractère plutôt difficile est très attaché aux membres de sa famille mais il est plutôt inapproprié pour les enfants.

D’une nature extrêmement indépendante et d’un naturel très méfiant, le Dogue du Tibet a plutôt tendance à être imprévisible et le contact des enfants le rend plutôt nerveux.

Très courageux et déterminé, il ne reculera devant aucun danger, quel qu’il soit. C’est un excellent chien de garde. Il adore son maître mais celui-ci doit être à la hauteur du caractère de son chien et s’imposer en tant que chef de meute.

L’éducation du chiot doit être sérieuse et déterminée et la socialisation doit lui être imposée très jeune. Malgré tout, son caractère naturel de défenseur sera toujours présent et son instinct protecteur pourra même devenir mordant en vieillissant.

Sans éducation, le Dogue du Tibet peut même devenir agressif. Il faut lui assurer une socialisation fréquente afin d’adoucir son caractère et le rendre plus inoffensif.

dogue du tibet personnalité

Le physique de cette race

dogue du tibet

Lourd, puissant, bien construit et doté d’une ossature puissante, le Dogue du Tibet est un chien impressionnant dégageant un aspect sérieux et grave. Sa résistance et sa robustesse donnent l’impression d’une force majestueuse.

Taille

Entre 61 et 71 cm (24.02 à 27.95 pouces) pour le mâle
Entre 66 et 76 cm (25.98 à 29.92 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 45 et 73 kg (99.21 à 160.94 livres) pour le mâle
Entre 34 et 54 kg (74.96 à 119.05 livres) pour la femelle

Couleur

La robe est de couleur dorée, noir feu, de différents tons de gris ou totalement noire.

Poil

Le poil est très épais, droit et long possédant un sous poil très abondant.

Morphologie

La tête est très large et massive. Les yeux sont de grandeur moyenne et de couleur brune. Les oreilles sont de longueur moyenne et tombantes.

La truffe est généralement noire. La queue très fournie est relativement imposante, très grosse et très poilue.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 2, section 2 et porte le #230

Conseils à propos de ce chien

Le Dogue du Tibet sera beaucoup plus heureux à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le contact humain doit être régulier et quotidien afin d’éviter que le chien ne devienne solitaire et développe trop son agressivité.

Son caractère naturellement très dur s’adoucira au contact des membres de la famille.

Ayant besoin de grands espaces extérieurs pour être heureux, un grand jardin, la campagne ou la montagne seront les endroits parfaits afin qu’il s’épanouisse et ainsi éviter qu’il ne devienne agressif.

L’éducation est primordiale pour cette race de chien. Les néophytes doivent se faire aider par un professionnel afin d’être bien certain de fournir à leur chiot l’éducation adéquate pour réussir à contrôler efficacement le chien une fois adulte.

La santé du Dogue du Tibet

Le Dogue du Tibet est un chien très robuste possédant une excellente santé mais, malheureusement, il ne vit pas très longtemps.

TOILETTAGE

Avec son manteau naturel, le Dogue du Tibet nécessite un entretien régulier de sa robe. Très dense, sa fourrure doit bénéficier d’un bon brossage hebdomadaire très énergique afin de conserver son magnifique pelage.

Son histoire et ses origines

Décrit par Marco Polo comme : «Grand comme un âne à la voix aussi puissante que celle du lion», le Dogue du Tibet serait apparemment à l’origine de tous les molosses et chiens de montagne que l’on connaît aujourd’hui.

Cette race, l'une des plus anciennes, serait apparue il y a plus de 2000 ans avant J.-C. Ayant comme ancêtre le Mâtin Tibétain, la race telle que nous la connaissons de nos jours serait plus petite que celle du début.

Les multiples croisements depuis l’époque auraient fait en sorte que la race perdit du poids au fil des ans.

Même si elle existe depuis longtemps, elle ne fût introduite en Europe que vers le XIXe siècle où la reine Victoria en reçut un spécimen en cadeau de la part du Lord Hardinge, le vice-roi des Indes de l’époque.

Quelques années plus tard, vers 1880, le Prince de Galles Edouard VII en ramena deux spécimens en Angleterre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page