Grand anglo-français blanc et orange

Chien de chasse hors pair, le Grand anglo-français blanc et orange fut grandement utilisé à une certaine époque, mais la race est tout de même restée confinée à l’intérieur des frontières françaises. Désormais peu utilisée, la race demeure assez peu répandue et ce, même en France.

Taille 60 à 72 cm
Poids 20 à 30 kg
Espérance de vie 10 à 12 ans
Pays d’origine France

Aperçu rapide du Grand anglo-français blanc et orange

Personnalité

  • Solitaire ou en meute
  • Courageux et tenace
  • Amical et sociable
  • Naturellement obéissant

Physique

  • Distingué à l'allure plutôt rustique
  • Physique puissant et fort
  • Endurant et rapide
  • Grands yeux foncés

Santé

  • Robuste et très solide
  • Généralement en bonne santé
  • Rarement malade
  • Aucune maladie génétique particulière

La personnalité du Grand anglo-français blanc et orange

Solitaire ou en meute, courageux, tenace, rapide, doux et amical, le Grand anglo-français blanc et orange est un chien de chasse sociable et naturellement obéissant.

Son apprentissage est généralement facile, tout comme sa socialisation.

Tenace, vigoureux, courageux et rapide à la chasse, il est tendre et doux avec sa famille y compris avec les enfants de la maisonnée.

Sa socialisation est aisée, mais son éducation doit tout de même être ferme et adéquate, même si elle nécessite moins de fermeté que les autres races de sa catégorie, car il est d'un naturel moins dominant que les deux autres.

Sa grande intelligence facilite également son éducation.

Le physique de cette race

grand anglo-français blanc et orange

Distingué à son allure plutôt rustique, ce chien de grande taille possède un physique puissant et fort.

Sa construction laisse grandement transparaître l’apport de sang anglais dans ses veines.

Sa silhouette musclée laisse entrevoir son endurance, sa rapidité et sa grande capacité au travail.

Taille

Entre 60 et 72 cm (23.62 à 28.35 pouces) pour le mâle
Entre 60 et 72 cm (23.62 à 28.35 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 20 et 30 kg (44.09 à 66.14 livres) pour le mâle
Entre 20 et 30 kg (44.09 à 66.14 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de sa robe peut être blanche et citron (jaunâtre) ou blanche et orangée.

Cependant, la couleur orange ne doit jamais aller vers le rouge.

Poil

Le poil est ras et très fin.

Morphologie

La tête plutôt large est dotée d’un stop bien marqué. Les yeux foncés sont très grands.

Les courtes oreilles sont légèrement tournées et relativement épaisses.

La truffe noire ou brun orangé est bien développée.

La longue queue est quelquefois légèrement espiée (garnie de poils en forme d’épis).

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 6, section 1 et porte le #324

Conseils à propos de ce chien

Adapté à tous les gibiers, cet excellent pisteur et très bon chasseur peut facilement chasser sur touts les types de terrains, même les plus difficiles.

Bénéficiant de ses deux origines différentes, il allie la vigueur et la puissance de son sang anglais à celui de son sang français lui fournissant sa gorge et son nez.

Il est préférable pour lui de vivre dans les grands espaces car son besoin d’exercice est inné et vital.

Destiné généralement aux chenils, comme la plupart des chiens de meute, il s’y adapte très facilement.

La santé du Grand anglo-français blanc et orange

Plutôt robuste et très solide, ce grand chien jouit généralement d’une très bonne santé.

Il est rarement malade et sa longévité est tout de même appréciable pour un chien de sa taille.

La race n’est affectée par aucune tare ni maladie génétique.

TOILETTAGE

La robe étant à poil ras, l’entretien n’a rien de particulier.

Un brossage de temps à autre, pour éliminer les poils morts et garder une hygiène et une belle robe en bonne santé, est amplement suffisant.

Son histoire et ses origines

Datant vraisemblablement du XVIe siècle et originaire de France, le Grand anglo-français blanc et orange provient du croisement effectué entre le Foxhound anglais, les chiens français et l’ajout d’un apport provenant très probablement du Billy.

L’apport de sang anglais et français donna un chien de chasse polyvalent et tout terrain particulièrement apprécié vers la fin du XIXe siècle.

Le sanglier, le renard, le cerf et le chevreuil firent dès lors partie de ses spécialités.

Avec le Grand anglo-français blanc et noir et le Grand anglo-français tricolore, il fait partie des trois races de chiens français ayant été croisés avec du sang anglais.

Ce chien de grande et de petite vénerie est efficace quel que soit le terrain sur lequel il travaille. Ce passionné de chasse est tenace, courageux, rapide et puissant, et il est essentiellement utilisé pour ce sport. Malgré qu’il soit bien amical en famille, sa tâche première demeure la chasse en meute ou en solitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page