Grand griffon vendéen

Grandement utilisé pour la chasse autrefois et toujours considéré comme le meilleur chien courant par certains passionnés, le Grand griffon vendéen est aujourd’hui utilisé presque exclusivement comme chien d’exposition. Malgré ses belles qualités et son grand talent pour la chasse, comme il n’est pas toujours facile à vivre et à dresser, il est de moins en moins répandu et sa diffusion est limitée aux puristes et aux grands passionnés de la race.

Taille 60 à 68 cm
Poids 30 à 35 kg
Espérance de vie 12 à 14 ans

Physique

  • Constitution robuste, mais jamais lourde
  • Silhouette et allure distinguées
  • Air décidé et très réceptif
  • Drôle de fourrure (air ébouriffé)

Personnalité

  • Fort tempérament et dominant
  • Doux et amical
  • Chien volontaire et passionnée

Santé

- Rustique et très robuste
- Généralement en excellente santé
- Quelques problème d'otite
- Aucune tare particulière

Physique du Grand griffon vendéen

grand griffon vendéen

Taille

Entre 62 et 68 cm (* à * pouces) pour le mâle
Entre 60 et 65 cm (* à * pouces) pour la femelle

Poids

Entre 30 et 35 kg (* à * pouces) pour le mâle
Entre 30 et 35 kg (* à * pouces) pour la femelle

Couleur

La couleur de sa robe peut varier entre le blanc et orangé, le fauve, le noir à panachure blanche, le noir et feu, le fauve à panachure blanche, le sable charbonné, le fauve charbonné comme elle peut être tricolore dans toutes ces nuances.


Poil

Son long poil est rude, grandement ébouriffé et très broussailleux.


Morphologie

Sa tête au crâne bombé possède un stop légèrement marqué. Ses grands yeux sont très foncés.
Ses oreilles recouvertes de longs poils et terminées en forme ovale plutôt allongée sont fines, étroites et souples. Sa truffe est toute noire. Sa longue queue est portée en lame de sabre.


Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 6, section 1 et porte le #282

Personnalité du Grand griffon vendéen

Tempérament fort, dominant mais doux et amical, le Grand griffon vendéen est un chien volontaire et passionné.

Son éducation doit être ferme et adéquate pour bien le dominer et bien le conduire.

En famille, il est très doux et très attachant. Comme il n’est pas facile pour autant à dominer, le maître doit s’imposer en tant que chef de meute en menant une éducation de façon très précoce. Son éducation devra être ferme et conduite par un maître capable d’être à la hauteur du très fort caractère de son chien.

Conseils à propos du Grand griffon vendéen

Il fut longtemps utilisé pour la chasse au loup à cause de son grand courage, de son audace et de son fort tempérament. Aujourd’hui employé plus pour le sanglier, malgré qu’il soit de plus en plus utilisé comme chien d’exposition, le Grand griffon vendéen est appliqué et ardent et il peut chasser peu importe le terrain et même à l’eau. Doté également d’une belle gorge et d’un nez fin, il fait un excellent chien de chasse.

Malgré sa grande taille, ce superbe spécimen peut vivre n’importe où, même à la ville. Il doit cependant pouvoir bénéficier d’un grand espace pour pouvoir courir et se dépenser à sa guise. Il adore la liberté mais il peut très bien s’accommoder d’un grand jardin.

Il est compatible avec tous les types de propriétaires et toutes les situations familiales mais malgré cela, il demeure très peu répandu.

Santé du Grand griffon vendéen

Ce chien rustique et très robuste jouit généralement d’une excellente santé. Quelques problèmes d’otite peuvent survenir mais la vérification régulière des oreilles évite ce genre de problème. Jouissant également d’une belle longévité pour un chien de grande taille, la race n’est affectée par aucune tare particulière.

TOILETTAGE

Sa robe plus particulière et totalement ébouriffée a une légère tendance à s’emmêler très facilement et à faire des noeuds. Il est donc préférable de le brosser régulièrement. Ses oreilles tombantes doivent également être vérifiées de façon régulière afin d’éviter les infections potentielles. Aucun autre entretien n’est nécessaire dans son cas.

Histoire du Grand griffon vendéen

Provenant de France mais possédant des origines anciennes plutôt confuses, le Grand griffon vendéen serait apparemment issu des Griffons de Bresse, des Chiens gris de Saint-Louis, des Griffons fauves de Bretagne et des Chiens blancs du Roy (ou greffiers). Des trois races de Griffon existantes, c’est-à-dire avec le Briquet et le Petit basset, il est de loin le plus ancien.

Anciennement utilisé pour la chasse au sanglier et au loup, la race n’a jamais vraiment pris d’essor. Elle a vu naître son club en 1907 mais elle faillit tout de même disparaître totalement au milieu du XXe siècle. Par la suite, le club assura la reconstruction de la race et son nouveau standard fut émis en 1969. Certaines retrempes furent entreprises avec le Grand anglo-français et le Billy.

Ce grand chien de chasse utilisé pour la chasse à tir comme pour la courre est très efficace pour le grand gibier comme le chevreuil et le cerf et même pour le renard et le sanglier. Il peut être utilisé seul comme limier ou il peut travaillé en meute sans problème.

Il s’agit d’un excellent chien courant pouvant courir après le gibier non blessé ou le poursuivre à l’odorat s’il est blessé. Il excelle également dans les fonctions de chien d’alarme et de chien de garde évitant l’intrusion de personnes malveillantes en les dissuadant à sa façon ou en aboyant pour alarmer les environs.

Retour haut de page