Griffon nivernais

Physiquement, il ressemble au Spinone italien malgré le fait qu’il soit plus petit. Il possède un fort caractère mais il est très affectueux. Il fait un chien de chasse hors pair et un excellent compagnon de vie.

Taille 53 à 62 cm
Poids 23 à 25 kg
Espérance de vie 12 à 13 ans

Physique

  • Allure totalement ébouriffée
  • Construction robuste et typée
  • Membres secs et musclés
  • Aspect de chien broussailleux

Personnalité

  • Obstiné et combatif
  • Vif et résistant
  • Calme et affectueux
  • Parfois réticent et mordant

Santé

- Rustique et robuste
- Rarement malade
- Parfois atteint d'otites
- Craint parfois la chaleur

Physique du Griffon nivernais

griffon nivernais

Taille

Entre 55 et 62 cm (* à * pouces) pour le mâle
Entre 53 et 60 cm (* à * pouces) pour la femelle

Poids

Entre 23 et 25 kg (* à * pouces) pour le mâle
Entre 23 et 25 kg (* à * pouces) pour la femelle

Couleur

La couleur de la robe peut varier. La préférence va vers le gris loup, le charbonné ou le noir. Elle peut également être fauve accompagné de poils noirs et blancs. On retrouve des taches de couleur feu sur la pointe et la face interne des membres, sous les yeux et sur les joues.


Poil

Le long poil de la robe est ébouriffé, très hirsute, dur et rêche. Il ne doit jamais être ni frangé, ni laineux.


Morphologie

La tête est plutôt décharnée, légère, un peu longue mais sans être petite. Les yeux sont légèrement colorés mais de préférence ils sont très foncés. Les oreilles tombantes sont, à leur extrémité, légèrement tournées vers l’intérieur. La truffe est toute noire. La queue n’est pas trop longue et elle est portée en sabre tout en ayant parfois la pointe un peu repliée vers le dos.


Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 6, section 1 et porte le #17

Personnalité du Griffon nivernais

Courageux et tenace à la chasse, il est plutôt affectueux et gentil en famille, même avec les enfants. Il aime tout le monde et n’a aucune difficulté d’adaptation.

Comme il est parfois têtu et d’un caractère plutôt indépendant, son éducation doit être ferme et adéquate. Entreprise de façon précoce, le maître doit savoir s’imposer et s’affirmer comme chef de meute afin de bien lui apprendre où se trouve sa place dans la hiérarchie familiale.

Conseils à propos du Griffon nivernais

Combatif, obstiné, vif et parfois mordant, ce chien courant est une aide efficace et un grand accompagnateur des chasseurs. Adapté pour les marais, c’est un chien résistant pouvant être utilisé individuellement ou en petite meute. Il est efficace pour la chasse au chevreuil, au lièvre et au sanglier.

Fin de nez, il est passionné et perçant à la chasse. C’est un chien parfaitement à l’aise sur tous les types de terrains. Il ne craint ni l’eau, ni les fourrés touffus. Il peut très bien résister au froid mais il craint la trop grande chaleur.

Il peut vivre partout et avec tous les types de propriétaires mais il vaut mieux le faire vivre à la campagne qu’à la ville. Comme la plupart des chiens de chasse, il a besoin de faire beaucoup d’exercice.

Santé du Griffon nivernais

Très rustique et plutôt robuste, le Griffon nivernais est rarement malade. Les sujets jouissent habituellement d’une très bonne santé sauf pour quelques spécimens parfois atteints par les otites. Malgré qu’il soit résistant, le chien craint parfois la chaleur mais pas le froid. Aucune maladie particulière ou tare congénitale n’affecte la race. Le chien jouit d’une belle longévité bien appréciable.

TOILETTAGE

Les oreilles de ce chien plutôt hirsute doivent être surveillées et nettoyées régulièrement, surtout au retour d’un épisode de chasse. Sa robe nécessite un bon brossage régulier afin de la maintenir propre et en bonne santé. Aucun autre entretien particulier ne lui est nécessaire.

Histoire du Griffon nivernais

Originaire de la France, le Griffon nivernais est une très vieille race canine ayant été très populaire pendant environ 200 ans, enfin jusqu’au règne de Louis XI. Descendant des Chiens gris de Saint-Louis et des Chiens ségusiens utilisés alors par les Gaulois, ce chien fut par la suite abandonné par François 1er qui préférait les chiens blancs pour composer ses meutes royales.

La race faillit totalement disparaître tout simplement à cause de cette préférence de François 1er pour les chiens blancs mais elle fut heureusement récréée par certains gentilshommes du Nivernais qui avaient conservé certains spécimens jusqu’à l’époque de la Révolution française et lui évita ainsi une disparition totale. Le ‘’chien du pays’’ tel qu’il est surnommé fut alors sauvé.

Au cours des XIXe et XXe siècles, du sang de Vendéen et de Foxhound fut ajouté puis par la suite celui de l’Otterhound pour donner le résultat connu de nos jours. Le club de la race fut créé en 1925.

Le Griffon nivernais est un chien de chasse courant utilisé pour la chasse à tir principalement pour le sanglier. Il fonctionne très bien en solitaire mais il peut aussi bien être utilisé en meute. Ce chien peut poursuivre à l’odorat le gibier blessé comme courir après le gibier non blessé. Excellent chien de chasse, il possède également de très belles qualités comme compagnon de vie.

Retour haut de page