Laïka de Sibérie occidentale

Le Spoutnik 2, lancé par les Soviétiques, envoya le premier chien en orbite le 3 décembre 1957. Cette chienne fut malheureusement sacrifiée au nom de la science. La croyance populaire parle toujours de la chienne Laïka comme si Laïka était son nom. En vérité, la chienne sacrifiée en 1957 par le programme spatial soviétique était en fait un Laïka de Sibérie occidentale, d’où la méprise populaire.

Taille 52 à 60 cm
Poids 20 à 30 kg
Espérance de vie 11 à 13 ans

Aperçu rapide du Laïka de Sibérie occidentale

Personnalité

  • Équilibré et doux
  • Indépendant
  • Attaché à ses maîtres
  • Calme

Physique

  • Constitution très robuste
  • Ossature développée
  • Superbe silhouette
  • Poil dur droit

Santé

  • Très solide et robuste
  • Rarement malade
  • Jouit généralement d'une bonne santé
  • Aucune maladie génétique particulière

La personnalité du Laïka de Sibérie occidentale

Superbe chien à l’allure très agréable, le Laïka de Sibérie occidentale est doté d’un tempérament bien trempé et d’un caractère naturellement très indépendant et dominant.

Il est très intelligent et équilibré, et il sait très bien s’installer comme chef de meute.

Le maître doit absolument être à la hauteur de son tempérament, et s’imposer comme chef de meute, afin d’apprendre très tôt à son chien quelle est sa véritable place dans la hiérarchie familiale.

Sa grande réserve envers étrangers en fait un excellent gardien, il est rarement agressif, mais toute intrusion non signifiée sera reçue à coup de grands aboiements pour s’assurer que l’inconnu comprenne bien le message.

Il a cependant de la difficulté à vivre comme citadin car il adore les grands espaces où il peut courir en toute liberté.

Pour devenir citadin, il lui faudra la possibilité de profiter régulièrement d’un grand espace, pour donner libre cours à son énergie débordante.

Le physique de cette race

laïka de sibérie occidentale

De taille moyenne, le Laïka de Sibérie occidentale possède une constitution très robuste.

Doté d’une ossature bien développée, dans être lourde ni grossière, le Laïka est solide et possède une superbe silhouette à la musculature forte et développée.

Taille

Entre 54 et 60 cm (21.26 à 23.62 pouces) pour le mâle
Entre 52 et 58 cm (20.47 à 22.83 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 20 et 30 kg (44.09 à 66.14 livres) pour le mâle
Entre 20 et 30 kg (44.09 à 66.14 livres) pour la femelle

Couleur

Sa jolie robe est de couleur blanche, rousse ou grise dans toutes les nuances possibles, sel et poivre ou noire.

Certains sujets ont une robe rayée ou dotée de plaques dans les mêmes teintes.

Poil

Le dur poil droit est plutôt grossier, et le sous poil est épais et bien développé.

Morphologie

La tête du Laïka de Sibérie occidentale est dotée d’un stop peu marqué. Ses yeux foncés sont placés de biais, et sont de forme ovale.

Ses oreilles bien dressées sont attachées haut et se terminent en pointe. Sa truffe est généralement noire.

Sa queue peut être portée à l’arrière des cuisses, sur le dos ou portée fermement enroulée.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 5, section 2 et porte le #306

La santé du Laïka de Sibérie occidentale

Il est robuste, très solide et rarement malade. Le Laïka de Sibérie occidentale jouit généralement d’une excellente santé.

La race n’est heureusement touchée par aucune maladie génétique ni tare particulière. La longévité des spécimens est très appréciable.

TOILETTAGE

Sa jolie fourrure ne nécessite qu’un brossage de temps à autre, aucun autre entretien particulier n'est essentiel pour la maintenir propre et en bonne santé.

Son histoire et ses origines

Il s’agit d’une race très ancienne, provenant de Russie, et étant issue d’un croisement entre deux races très apparentées de Laiki, soit le Laiki Hanstaka et le Laiki Chanteiska, et les chiens des chasseurs de Sibérie occidentale et du Nord de l’Oural.

La race est répandue en Russie et grandement utilisée pour la chasse. Les effectifs sont très demandés dans les régions russes, amenant même à l’existence de chenils spécialisés dans l’élevage de Laïka de Sibérie occidentale dans les territoires de chasse du pays.

Reconnue au XXe siècle, la race s’est rapidement répandue par la suite. Le Laïka de Sibérie occidentale existe avec trois autres de même catégorie, soit le Laïka de Sibérie orientale, le Laïka russo-européen et le Laïka carélo-finnois.

La FCI reconnaît seulement trois des quatre races, le Laïka carélo-finnois n’étant pas officiellement reconnu par cette fédération. En russe, laïka signifie «chien qui aboie».

Le nom du chien se réfère donc au fait que certains chiens russes soient élevés justement pour leur grande capacité à aboyer de façon continue et sans se fatiguer.

Le Laïka est un excellent chien de chasse courant, un chien de traîneau utilisé pour le sport ou pour la compétition, un chien d’alarme, un chien de garde, ainsi qu’un superbe chien de compagnie.

Publier un commentaire