Mâtin des Pyrénées

Mâtin de Navarre, Mâtin de Léon, Pyrenean Mastiff

Le Mâtin des Pyrénées est aussi agréable à regarder qu’à côtoyer. Il est doté d’un excellent caractère, et sa grande taille suffit souvent à impressionner et à décourager les intrus. Rares sont les occasions où il doit utiliser la force. Si l’occasion se présente, il ne reculera devant rien pour protéger les siens et leurs biens. C’est un superbe gros chien, très protecteur envers toute sa famille.

Taille 65 à 80 cm
Poids 55 à 70 kg
Espérance de vie 12 à 13 ans
Pays d’origine Espagne

Aperçu rapide du Mâtin des Pyrénées

Personnalité

  • Fidèle et calme
  • Affectueux et très noble
  • Pas vraiment agressif
  • Courageux

Physique

  • Construction puissante et musclée
  • Structure fine plutôt compacte
  • Fourrure fournie assez longue
  • Allure de gros toutou sympathique

Santé

  • Aucune pathologie particulière
  • Dysplasie de la hanche
  • Croissance à surveiller
  • Généralement en bonne santé

La personnalité du Mâtin des Pyrénées

Fidèle, calme, affectueux et très noble, le Mâtin des Pyrénées est un excellent gardien. Ses origines de gardien de troupeaux font partie de son caractère, et demeurent aujourd’hui la base des aptitudes de la race.

Féroce et courageux, il n’est pas vraiment agressif, mais il sera un adversaire redoutable s’il y est forcé.

Hypersensible, mais tout de même têtu, la fermeté sans agressivité doit faire partie intégrante de son éducation. Très équilibré dans son milieu naturel, il sera totalement déstabilisé hors de son domaine.

Il est patient, tolérant et très doux avec les membres de sa famille, et tous les enfants, même les plus petits.

Le physique de cette race

mâtin des pyrénées

Ce grand chien massif possède une construction puissante et musclée mais très bien proportionnée.

Sa silhouette est fine et plutôt compacte,  et sa masse n’est jamais lourde ni flasque.

Sa fourrure fournie est assez longue, et lui donne l’allure d’un gros toutou sympathique.

Taille

Entre 72 et 80 cm (28.35 à 31.50 pouces) pour le mâle
Entre 65 et 75 cm (25.59 à 29.53 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 55 et 70 kg (121.25 à 154.32 livres) pour le mâle
Entre 55 et 70 kg (121.25 à 154.32 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de base de sa robe est le blanc, accompagné d’un masque bien défini. Certaines tâches de même couleur que le masque peuvent se retrouver sur le corps.

Les tâches sont nettes, mais peuvent être de forme irrégulière. Les couleurs du masque sont le gris argenté, le noir, le brun, le gris moyen et le fauve doré intense.

L’extrémité des membres et le bout de la queue sont toujours blancs.

Poil

Son poil très fourni n’est pas laineux, mais il est très rêche et est assez long, généralement entre 6 et 9 cm (2 et 4 pouces).

Morphologie

Sa grande tête est forte et assez longue. Ses petits yeux sont en amande et d’une teinte noisette foncé.

Ses oreilles plates et bien pendantes, en forme de triangle, sont de taille moyenne.

Sa truffe est noire. Sa forte queue grosse à la base est flexible, et elle atteint les jarrets lorsqu’elle est au repos.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 2, section 2 et porte le #92

Conseils à propos de ce chien

Même si le contact avec ses maîtres doit être maintenu régulièrement, ce grand chien serait très malheureux de vivre en appartement.

Si un citadin veut posséder un Mâtin des Pyrénées, un grand jardin pourrait faire son bonheur.

Évidemment, la campagne et la montagne sont ses lieux de vie de prédilection.

Ce grand colosse très massif peut facilement être utilisé comme compagnon de vie, mais il restera toujours un gardien dans l’âme.

Vu sa taille et son caractère très protecteur, il est passé de protecteur des troupeaux à protecteur des maisons et protecteur des personnes et de leurs biens.

Toutes les situations sont compatibles avec lui, malgré sa grande taille, tant qu’il bénéficie de la présence de ses maîtres et d’un grand espace pour bouger à sa guise.

Possédant un tempérament très fort, son éducation doit être ferme mais jamais brutale. Cet hypersensible acceptera la présence des humains ou des autres animaux, tant qu’il ne sera pas agressé ou menacé par ceux-ci.

La santé du Mâtin des Pyrénées

Aucune pathologie n’affecte cette grande race, sauf certains cas de dysplasie de la hanche.

La croissance du chiot doit être surveillée constamment, et sa nourriture doit contenir les protéines nécessaires afin de lui assurer une bonne santé.

Une fois adulte, le Mâtin des Pyrénées est un chien très robuste jouissant généralement d’une excellente santé.

TOILETTAGE

Ce mastodonte doit être brossé régulièrement, à savoir au minimum une fois par semaine.

Mis à part le brossage, aucun autre entretien particulier n’est vraiment nécessaire.

Son histoire et ses origines

Les origines du Mâtin des Pyrénées, bien que peu connues, seraient tout de même très anciennes.

Comme la plupart des molosses, le Mâtin des Pyrénées descend probablement des anciens molosses assyriens ou du Dogue du Tibet.

Ce chien de grande taille était grandement utilisé dans les montagnes de Navarre et d’Aragon, pour garder et protéger les moutons contre les attaques, en particulier celles des ours et des loups.

La race faillit s’éteindre complètement vers 1939. Elle fut sauvée de l’extinction par les quelques fermiers ayant conservé le Mâtin des Pyrénées comme protecteur de leur ferme.

Les quelques spécimens gardés par ces fermiers servirent donc à la reproduction de la race vers les années ’70. C’est en 1946 qu’un premier standard fut d’abord créé mais il fut par la suite révisé en 1982.

Ce magnifique gardien est d’abord et avant tout un grand protecteur. Élevé pour protéger les moutons, son instinct naturel lui colle à la peau, même s’il est utilisé comme chien de compagnie de nos jours. Il demeure un excellent gardien doublé d'un chien de compagnie attachant.

Publier un commentaire