Mâtin espagnol

Mâtin d'Estremadure, Mâtin de la Manche, Spanish Mastiff

Ce gros toutou à l’air plutôt sympathique et d’une allure toute triste est un redoutable gardien toujours prêt à défendre les biens et les personnes sans jamais reculer. Sa plus grande aptitude étant la garde, il s’acquitte de sa tâche d’une façon scrupuleuse et sans faille. Ce magnifique spécimen doit être éduqué d’une main de maître afin de le rendre docile et obéissant. Il sera un merveilleux compagnon mais restera un gardien dans l’âme toujours prêt à défendre les siens. C’est un chevalier canin.

Taille 52 à 88 cm
Poids 52 à 100 kg
Espérance de vie 11 à 13 ans

Physique

  • Musclé et très puissant
  • Physique bien proportionné
  • Ossature compacte et tête volumineuse
  • Air triste, mais de toutou sympathique

Personnalité

  • Gardien dans l'âme
  • Caractère affectueux et équilibré
  • Plutôt doux et calme
  • Certains sujets peuvent être agressif

Santé

- Croissance à surveiller
- Aucune pathologie particulière

Physique du Mâtin espagnol

mâtin espagnol

Taille

Entre 77 et 88 cm (30.31 à 34.65 pouces) pour le mâle
Entre 52 et 77 cm (20.47 à 30.31 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 90 et 100 kg (198.41 à 220.46 livres) pour le mâle
Entre 52 et 77 kg (114.64 à 169.75 livres) pour la femelle

Couleur

Toutes les couleurs sont pratiquement possibles pour sa robe mais les plus fréquentes sont celles qui sont uniformes soit le blanc beige, le noir, le fauve, le gris, le marron et les teintes plus rougeâtres. Les robes bringées et les blanches tachetées sont également populaires.

Poil

Le poil fourni et lisse de la robe est mi-long et dur.

Morphologie

Sa grosse tête est plutôt carrée. Ses petits yeux sont bruns ou de couleur noisette et sont en amande. Ils ont un air plutôt triste. Les oreilles plates et pendantes de ce molosse sont de forme triangulaire et d’une grandeur moyenne. Sa truffe est noire. La grosse queue du Mâtin espagnol est flexible et très forte. Elle est portée bas et descend jusqu’aux jarrets.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 2, section 2 et porte le #91

Personnalité du Mâtin espagnol

Ce gardien dans l’âme possède un caractère affectueux, équilibré et très calme. D’un naturel plutôt doux, il devient redoutable lorsque son maître ou ses biens sont en danger. La reconstruction de la race n’étant pas encore au point, certains sujets sont plus agressifs tandis que d’autres sont un peu trop timides pour leur grande taille.

Équilibré mais parfois têtu, il a besoin d’une main de fer dans un gant de velours. Son éducation doit être ferme et stricte et la hiérarchie doit lui être inculquée très jeune.

Ce magnifique chien possède de superbes qualités comme compagnon de vie mais il doit absolument être suivi par un maître expérimenté car il est doté d’un fort caractère et d’un tempérament plutôt têtu le rendant souvent réticent à la soumission.

Conseils à propos du Mâtin espagnol

Son entêtement doit être fermement contrôlée d’une façon précoce par une éducation très stricte. Sa place dans la famille doit également lui être inculquée très jeune afin qu’il sache où il se situe dans la hiérarchie familiale.

Il peut vivre à l’extérieur mais il doit absolument être protégé par un abri adéquat. Malgré sa fourrure et sa robustesse, ce grand molosse peut souffrir du froid.

Évidemment, l’appartement de ville n’est pas l’idéal pour lui. Il a besoin d’espace et de grand air mais le maître doit être tout près car le contact humain lui est également essentiel.

Santé du Mâtin espagnol

Ce chien plutôt robuste une fois adulte nécessite une surveillance accrue lors de la croissance comme tous les molosses d’ailleurs. Une nourriture dotée d’un pourcentage élevé en protéines est nécessaire car il demeure assez délicat tout au long de sa croissance. Aucune pathologie n’affecte la race.

TOILETTAGE

Un bon brossage régulier lui est nécessaire pour un bon entretien de sa belle fourrure. Aucun autre entretien particulier n’est cependant exigé.

Histoire du Mâtin espagnol

Ce grand molosse originaire d’une région du sud-ouest de l’Espagne, plus précisément celle de l’Estramadure, est apparemment la plus ancienne race canine espagnole. Descendant directement du Molosse du Tibet importé par les Romains à une époque lointaine, le Mâtin espagnol fut utilisé pour protéger le bétail pendant des siècles. Les bergers devaient souvent déplacer les troupeaux de moutons dans des zones très éloignées et avec le Mâtin espagnol, les bergers et leurs troupeaux étaient protégés et très bien gardés.

L’activité du berger ayant pratiquement disparu à l’époque moderne, ce grand molosse perdit de sa popularité et faillit disparaître complètement. La race est toujours en reconstruction.

Le premier standard du Mâtin espagnol fut établi en 1946 mais son club ne vit le jour officiellement qu’en 1981. À l’époque, utilisé pour garder les troupeaux, il est apprécié de nos jours comme compagnon de vie mais ses aptitudes principales demeurent la garde et la protection des personnes et de leurs biens.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page