Mâtin napolitain

Mastino Napoletano, Mâtin de Naples, Neapolitan Mastiff

Ce magnifique molosse est un gros dur au cœur tendre. Son apparence peut déplaire à certains, mais il suffit à d’autres un seul regard pour éviter de s’aventurer sur son territoire. Ceux qui le connaissent véritablement savent très bien que derrière cette immense charpente, se trouve un cœur tout aussi immense. Cependant il ne faut jamais oublier de ne pas s’attaquer aux siens, car le Mâtin napolitain deviendra alors un ennemi redoutable. Ce magnifique spécimen de la gent canine est un protecteur dans l’âme.

Taille 70 à 85 cm
Poids 70 à 90 kg
Espérance de vie 8 à 10 ans
Pays d’origine Italie

Aperçu rapide du Mâtin napolitain

Personnalité

  • Équilibré
  • Nullement agressif
  • Calme et doux
  • Adore les enfants

Physique

  • Puissant, solide et très massif
  • Allure lourde et trapue
  • Ressemblance avec l'ours
  • Tête courte et plutôt énorme

Santé

  • Des problèmes oculaires peuvent survenir
  • Croissance à surveiller
  • Attention au nombreux plis sur la peau

La personnalité du Mâtin napolitain

Ce grand chien est totalement équilibré, et doté d’un caractère nullement agressif. Il est calme, doux et adore les enfants.

Très patient et très amical, il adore jouer avec les enfants et il les protégera contre vents et marées. Le Mâtin napolitain deviendra totalement intolérant si un danger guette sa famille. S’il y a provocation, ce grand molosse deviendra alors un adversaire redoutable.

Généralement il n’a nul besoin d’affirmer son autorité par son agressivité. Son seul pouvoir de dissuasion très puissant suffit largement à décourager tout intrus ou individu étranger à s’aventurer plus loin.

mâtin napolitain personnalité

Le physique de cette race

mâtin napolitain

Ce grand molosse est un chien puissant, solide et très massif. Son allure lourde et trapue lui donne une démarche ressemblant à celle d’un ours.

Son pas furtif de type félin est lent, et le Mâtin napolitain galope très rarement. Cet immense chien à l’allure un peu bougonne affiche un physique robuste et puissant.

Taille

Entre 75 et 85 cm (29.53 à 33.46 pouces) pour le mâle
Entre 70 et 80 cm (27.56 à 31.50 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 75 et 90 kg (165.34 à 198.41 livres) pour le mâle
Entre 70 et 85 kg (154.32 à 187.39 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de sa robe est de préférence couleur plomb. Cependant le gris, le noir, le fauve, l’acajou ou le fauve cerf sont également acceptés.

Le noir ou le gris peuvent parfois être parsemés de petites tâches blanches sur le poitrail ou les doigts. Le Mâtin napolitain peut également être bringé (semblable au tigre).

Poil

Son poil est serré, lisse et court et sa peau est plissée principalement sur le cou et sur la tête.

Morphologie

Sa tête est courte et plutôt énorme. Ses yeux sont écartés et ronds. Les oreilles sont relativement petites, si on les compare à la carrure du molosse.

Elles ressemblent à des triangles et sont situées au-dessus de l’arcade zygomatique (os malaire). Sa truffe est volumineuse et ses babines sont très pendantes. Sa queue est généralement coupée.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 2, section 2 et porte le #197

Prix d’achat et budget mensuel

Prix d’achat d’un chiot Mâtin napolitain : entre 1500 € et 2000 €
Ces prix d’achat sont purement indicatifs et peuvent varier selon l’éleveur
Budget mensuel à consacrer à un Mâtin napolitain: 180 €
Le budget mensuel inclut les dépenses moyennes en nourriture et produits d’entretien (toilettage, produits antiparasites…)

Conseils à propos de ce chien

N’ayant pas besoin de beaucoup d’espace, le Mâtin napolitain peut très bien vivre en ville.

Même s’il ne fait pas beaucoup d’exercice, il sera alors préférable de prévoir une promenade quotidienne, afin qu’il puisse détendre ses muscles au moins une fois par jour.

La situation idéale pour ce grand molosse est de passer de nombreuses heures à l’extérieur, pendant la partie la plus chaude de la journée et de lui faire profiter d’un endroit chaud pour la nuit.

S’il est gardien à temps plein pour la maisonnée et qu’il doit demeurer à l’extérieur, il est alors préférable de lui installer un abri pour le protéger du froid.

Le Mâtin napolitain ne prend pas beaucoup d’espace, et il n’a vraiment pas besoin de beaucoup d’exercice, mais dû à ses babines tombantes, il bave beaucoup.

Il s’agit d’un fait important à considérer, car certains propriétaires en sont totalement dégoûtés.

La santé du Mâtin napolitain

Des problèmes oculaires peuvent survenir chez le Mâtin napolitain, ainsi que des infections dermatologiques, accompagnées parfois de problèmes cardiaques.

Il est impérial que sa nourriture soit adaptée très tôt. Son important besoin nutritif doit suivre sa croissance rapide.

Afin d’éviter la dysplasie de la hanche, comme chez tous les grands chiens, il est également préférable que le chien puisse avoir accès à un espace suffisant pour pouvoir y effectuer de l’exercice quotidiennement.

Les nombreux plis sur sa peau peuvent apporter quelques problèmes mais une bonne hygiène réduit généralement les risques d’infection cutanée. Le froid peut également l’incommoder.

TOILETTAGE

Sa robe ne nécessite pas d’entretien particulier, mais sa peau, elle, doit être asséchée en cas d’humidité car les plis peuvent provoquer certaines irritations. Il n’est pas vraiment utile de le baigner ou de le brosser.

Son histoire et ses origines

D’origine italienne, le Mâtin napolitain fait partie de la catégorie des molosses. Ce grand chien particulièrement massif provient de la péninsule italienne.

Utilisés à grand escient pour les jeux du cirque romain, les Mâtins devinrent des chiens de garde lorsque le cirque remplaça les animaux par les hommes lors des épreuves.

Ces gardiens de buffles et de taureaux étaient particulièrement appréciés, et grâce à leurs grandes qualités, il devinrent également très populaires auprès de la police, qui les utilisa régulièrement.

La race faillit disparaître complètement au XIXe siècle, mais le Dr Ruggero Soldati décida de sauver le Mâtin napolitain en rédigeant un projet pour standardiser la race, et ainsi éviter l’extinction complète de ce magnifique chien.

Le cynologue et écrivain italien, Piero Zcanziani, reconstitua alors la race à partir de quelques sujets encore disponibles. Le Mâtin napolitain est officiellement reconnu par l’E.N.C.I. (Ente Nazionale della Cinofilia ou le Kennel Club italien) en 1949.

Descendant probablement du molosse tibétain, comme tous les molosses, le Mâtin napolitain est connu depuis au moins deux mille ans avant J.-C. C’est une des plus anciennes races canines de la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page