Petit lévrier italien

Levrette d'Italie, Italian Greyhound, Piccolo Levriero Italiano

Utilisé à une époque pour la chasse au lapin et au lièvre et étant alors le préféré des nobles et de la royauté comme par exemple grand favori de Frédéric le Grand et de Charles 1er d’Angleterre, il est aujourd'hui grandement apprécié de tous comme compagnon de vie. Malgré qu’il provienne d’Italie, les effectifs sont plutôt rares dans son pays et trouver un chiot y est très difficile. Il est plus facile de trouver un chiot en France qu’en Italie malgré que les effectifs n’y soient pas très nombreux non plus. C’est la raison pour laquelle on retrouve peu de Petit Lévrier italien dans les courses de lévriers même si c’est un excellent chien de course. Malgré ses belles qualités à découvrir, il reste un petit chien plutôt rare et méconnu à l’extérieur du territoire européen.

Taille 32 à 38 cm
Poids 3 à 5 kg
Espérance de vie 12 à 15 ans

Physique

  • Aspect très longiligne
  • Distinction et grâce
  • Poil ras et très fin
  • Petite truffe couleur très sombre

Personnalité

  • Sensible et doux
  • Sportif et actif
  • Joyeux et vif
  • Très affectueux

Santé

- Aucune maladie génétique
- Aucune pathologie particulière
- Excellente santé et rarement malade
- Craint le froid

Physique du Petit lévrier italien

petit lévrier italien

Taille

Entre 32 et 38 cm (12.60 à 14.96 pouces) pour le mâle
Entre 32 et 38 cm (12.60 à 14.96 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 3 et 5 kg (6.61 à 11.02 livres) pour le mâle
Entre 3 et 5 kg (6.61 à 11.02 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur toujours unicolore de sa robe peut varier entre le noir, le gris, le gris ardoise et le jaune (isabella en italien) dans toutes ses nuances.

Poil

Le poil de sa robe est ras et très fin.

Morphologie

Sa tête au crâne plat possède un stop très peu marqué. Ses grands yeux sombres sont très expressifs. Ses mignonnes petites oreilles insérées bien haut sont joliment repliées sur elles-mêmes. Sa petite truffe est d’une jolie couleur très sombre. Sa queue, fine à la base se terminant en pointe à l’extrémité, est insérée bas et elle est portée droite au début mais se recourbe à l’extrémité.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 10, section 3 et porte le #200

Personnalité du Petit lévrier italien

Sensible, doux, sportif, actif, joyeux, vif et très affectueux, la Levrette d’Italie est un chien réservé, voire même timide. Il a besoin de calme dans son environnement car il est d’une nature plutôt stressée. Sociable mais timide, il doit apprendre à bien gérer son stress.

Malgré son apparence et sa petite taille, le Petit Lévrier italien est un sportif dans l’âme. Il aime bouger et il adore courir comme tous les autres de sa catégorie. C’est un sensible et un sentimental. Il possède un côté émotif très développé et il réagit très mal au stress.

Il a besoin d’un environnement calme et stable pour lui-même le demeurer en tout temps. C’est un tendre mais doté d’un côté très espiègle. Joyeux et très actif, il reste toujours un Lévrier dans l’âme et adore poursuivre de petites proies et courir sans jamais se fatiguer.

Sociable dans sa maisonnée, il adore les enfants et leurs jeux mais ils doivent savoir le respecter afin de ne pas lui faire de mal. Très sensible, il sera malheureux dans un environnement agressif ou brutal. Même s’il n’est jamais agressif, il est très réservé avec les étrangers. Sa grande timidité le rend plutôt stressé au moindre contact avec des inconnus, comme la plupart des Lévriers de petite taille.

Conseils à propos du Petit lévrier italien

C’est un actif et un grand sportif, voire même un athlète, mais il adore également le confort douillet du foyer. Les séances oisives au coin du feu ou la sieste sur les coussins du divan le rendent particulièrement heureux après une séance d’entraînement intensif.

Sensible et doux, il est tout de même doté d’un tempérament bien trempé qui nécessite une excellente éducation. Elle doit se faire tout en douceur mais d’une main ferme et sans aucune concession. Les notions d’interdits et la hiérarchie familiale doivent lui être inculqués très tôt dans son éducation. Il doit savoir très jeune où se situe sa place dans la maisonnée. Il doit également apprendre à socialiser avec les étrangers afin d’apprendre à bien gérer le stress provoqué par la présence d’inconnus dans son environnement immédiat.

C’est un chien de maison ou d’appartement. Il doit absolument vivre à l’intérieur ne supportant pas le froid ni l’humidité. Comme il est petit, tranquille, propre et réservé, il ne cause aucun problème dans la maison.

Santé du Petit lévrier italien

Aucune maladie génétique ni aucune pathologie particulière n’affecte la race. Les spécimens sont dotés d’une excellente santé et sont rarement malades. Ce joli petit chien craint cependant le froid, l’humidité et la pluie. Il doit donc vivre à l’intérieur, sa robe ne lui permettant pas de vivre à l’extérieur. La longévité de cette petite race est très appréciable.

TOILETTAGE

Malgré qu’il soit court et lisse, son poil fin nécessite un bon brossage de façon très régulière pour maintenir sa jolie robe unicolore belle, propre et en bonne santé. Aucun autre entretien particulier ne lui est cependant nécessaire.

Histoire du Petit lévrier italien

Vieux de plus de 3000 ans avant J.-C. et déjà présent en Égypte au temps des Pharaons, le Petit Lévrier italien descend des Lévriers égyptiens de petite taille arrivés en Italie dès le Ve siècle avant J.-C. Des momies de petits lévriers très semblables furent même trouvées dans les pyramides à une certaine époque.

Passant par la Laconie en Grèce pour parvenir en Italie, on retrouve de nombreuses représentations de la race sur des vases de l’époque. Au temps de la Renaissance, il fait partie de la cour des nobles où il fut représenté sur de multiples tableaux peints par les plus grands maîtres italiens et étrangers de cette époque.

C’est également à l’époque de la Renaissance que la race s’est grandement développée chez les nobles et chez la royauté. Le Petit Lévrier italien fit son entrée en Angleterre au XVIIe siècle faisant accroître encore davantage sa popularité déjà bien présente.

Il perdit sa notoriété à une certaine époque et après la deuxième grande guerre, la race faillit même disparaître complètement du territoire de la Grande-Bretagne. Restaurée par la suite, il fut utilisé pendant un certain temps pour la chasse comme chien courant mais il regagna ses lettres de noblesse comme chien de compagnie apportant présence, constance et fidélité à sa famille. C’est un excellent compagnon de vie. Il fait également un excellent chien de course comme tous les Lévriers.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page