Terrier japonais

Nihon Teria, Terrier nippon, Japanese Terrier

Le Terrier japonais est encore une race méconnue. Même s’il fait partie de la catégorie des Terriers, il possède de nombreuses différences avec sa famille canine. Il est très facile à vivre et très docile. Le Terrier japonais a toutes les aptitudes nécessaires et toutes les caractéristiques pour devenir le meilleur des compagnons de vie. Même si la race est très peu répandue, elle gagne à être découverte.

Taille 30 à 38 cm
Poids 8 à 12 kg
Espérance de vie 12 à 13 ans
Pays d’origine Japon

Aperçu rapide du Terrier japonais

Personnalité

  • Vif et gai
  • Caractère très enjoué
  • Adore les enfants et sa famille
  • Très doux avec tout le monde

Physique

  • Profil nettement dessiné
  • Silhouette compacte et élégante
  • Allure distinguée
  • Crâne plat et étroit

Santé

  • Robuste
  • Généralement en excellente santé
  • Aucune pathologie particulière
  • Sensible au froid

La personnalité du Terrier japonais

Vif et gai, le Terrier japonais possède un caractère très enjoué. Il adore les enfants et le reste de la famille.

Il est très doux avec tout le monde, et il adore jouer. Il est plutôt docile avec les humains, et très proche de sa famille en général, surtout de son maître.

Jamais agressif, il tolère tout le monde, même les autres animaux. Il est obéissant et très intelligent, ce qui facilite grandement son éducation.

Ce petit chien a toutes les aptitudes nécessaires pour devenir le meilleur chien de compagnie qui soit.

Le physique de cette race

terrier japonais

Petit chien au profil très nettement dessiné, le Terrier japonais possède une silhouette compacte et élégante.

Ressemblant à son ancêtre, le Fox Terrier à poil lisse, il diffère de par son poil très court, et les couleurs de sa robe. Sa petite taille n’entache en rien son allure élégante et très distinguée.

Taille

Entre 30 et 38 cm (11.81 à 14.96 pouces) pour le mâle
Entre 30 et 38 cm (11.81 à 14.96 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 8 et 12 kg (17.64 à 26.46 livres) pour le mâle
Entre 8 et 12 kg (17.64 à 26.46 livres) pour la femelle

Couleur

Sa robe est blanche, mais avec la tête noire et rousse.

Poil

Son poil est lisse, court, épais et très brillant.

Morphologie

Sa tête possède un crâne plat et étroit. Ses yeux sont de taille moyenne et foncés. Ses oreilles attachées haut forment un V, et tombent vers l’avant.

Sa truffe est noire. Sa fine queue est coupée, généralement au niveau de la 3e ou de la 4e vertèbre.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 3, section 2 et porte le #259

Conseils à propos de ce chien

Presque essentiellement un chien d’appartement, il apprécie grandement le confort douillet de sa maison.

Comme il aboie beaucoup moins que les autres de sa catégorie, il est facile à vivre, même si les voisins sont à proximité.

Même s'il craint le froid, il est bon de le laisser courir librement de temps à autre à l’extérieur, dans le jardin, ou lors d'une promenade.

Grâce à sa petite taille, il lui est facile de se défouler dans peu d’espace. Son énergie étant débordante, courir à l’extérieur lui permet d’être plus calme et plus tranquille une fois à l’intérieur.

Il est beaucoup plus docile et plus facile à éduquer que les autres Terriers. D’un naturel obéissant, son éducation est d’autant plus facile qu’il est très intelligent.

La santé du Terrier japonais

Malgré sa petite taille, il est très robuste, et jouit généralement d’une excellente santé. Aucune pathologie n’est reliée directement à la race.

Sa fourrure lisse ne le protège cependant pas du froid, il faut donc se montrer vigilant pendant l'hiver.

TOILETTAGE

Malgré le poil court de sa robe, ce petit chien doit être brossé régulièrement. Aucun autre entretien particulier n’est nécessaire.

Son histoire et ses origines

Créé au Japon au cours du XVIIe siècle par un croisement entre des petits chiens d’arrêt autochtones et le Fox Terrier à poil lisse venu des Pays-Bas, le Terrier japonais était à cette époque grandement apprécié par les dames japonaises.

On le surnommait alors le «chien de dames», car c’était le chien de compagnie le plus recherché par ces dernières.

C’est vers 1920 qu’un élevage suivi de la race débuta vraiment, mais la race ne fut fixée qu’en 1930. En 1940, le Kennel Club du Japon la reconnut officiellement, mais la seconde guerre mondiale faillit faire disparaître la race. Même si la race est encore présente de nos jours, elle demeure très peu connue.

Ce drôle de petit chien est un excellent chien courant, chien de déterrage et aussi un bon chien de recherche, mais il est utilisé surtout comme chien de compagnie. Sa réputation de «chien de dames» semble toujours lui coller à la peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page