Retriever de la baie de Chesapeake

Chesapeake Bay Retriever

Que ce soit grâce à son affection, sa présence, sa constance, sa joie de vivre, sa fidélité, son instinct de protection, son courage, son endurance, sa ténacité, sa grande qualité de chasseur ou sa formidable capacité au travail, sur terre ou dans l’eau, le Retriever de la baie de Chesapeake est un formidable chien, pouvant devenir un extraordinaire compagnon de vie pour sa famille, ou un excellent atout pour le chasseur. Peu importe ses fonctions, il y excelle toujours d’une façon ou d’une autre, faisant ainsi le bonheur de toute sa famille.

Taille 53 à 66 cm
Poids 25 à 36 kg
Espérance de vie 10 à 12 ans
Pays d’origine États-Unis

Aperçu rapide du Retriever de la baie de Chesapeake

Personnalité

  • Éveillé et joyeux
  • Intelligent et protecteur
  • Affectueux et courageux
  • Plein d'entrain

Physique

  • Physique adapté pour travailler dans l'eau
  • Silhouette robuste et bien proportionnée
  • Aspect particulier et agréable
  • Belle allure

Santé

  • Robuste et très solide
  • Rarement malade
  • Généralement en bonne santé
  • Certains chiots ont des tares oculaires et des dysplasies coxo-gémorales

La personnalité du Retriever de la baie de Chesapeake

Éveillé, joyeux, intelligent, protecteur, affectueux, courageux et plein d’entrain, le Retriever de la baie de Chesapeake est un excellent compagnon, mais il est tout de même doté d’un fort caractère.

Son éducation doit être adéquate et exécutée de main ferme.

Aussi efficace à terre que dans l’eau, ce magnifique spécimen à la magnifique robe légèrement ondulée est un merveilleux compagnon, autant pour le chasseur que pour sa famille. Intelligent et calme, il sait généralement très bien s’adapter à toutes les circonstances.

Volontaire au travail, il l’est tout autant en famille. Courageux et doté d’un fort instinct de protection, il n’hésite pas à protéger les siens envers et contre tout.

La rudesse de son caractère doit être très maîtrisée par une éducation ferme et adéquate. Le maître doit être à la hauteur du tempérament de son chien, afin de bien l’éduquer pour en faire le meilleur des compagnons.

Mal éduqué, il devient individualiste et très peu sociable. Si il est bien éduqué, il devient un merveilleux compagnon de vie, protégeant les siens, mais sachant faire la différence entre la protection et la défense.

Il n’est pas agressif de nature, mais il peut facilement le devenir s’il n’est pas éduqué correctement. Le maître doit absolument savoir s’imposer et se faire respecter par son chien.

Le physique de cette race

retriever de la baie de chesapeake

Ce chien de taille moyenne est doté d’un physique et d’une robe adaptés pour mieux travailler dans l’eau.

Sa silhouette robuste et bien proportionnée est musclée, et lui offre une très grande endurance lui permettant d’effectuer un excellent travail de chasseur.

Le Retriever de la baie de Chesapeake possède une belle allure laissant entrevoir sa grande puissance physique.

Taille

Entre 58 et 66 cm (22.83 à 25.98 pouces) pour le mâle
Entre 53 et 61 cm (20.87 à 24.02 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 29 et 36 kg (63.93 à 79.37 livres) pour le mâle
Entre 25 et 32 kg (55.12 à 70.55 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de la robe est similaire au milieu où le chien évolue. Elle se trouve généralement dans toutes les nuances de brun, de jonc, d’herbe ou feuille morte, selon son habitat naturel.

Elle peut varier dans toutes les nuances, mais elle est de préférence monocolore.

Poil

Le court poil de sa robe totalement imperméable est très serré. La robe est également dotée d’un sous poil laineux, fin et très dense.

La longueur du poil ne dépasse pas les 4 cm (1-1/2 pouces). Il est très court sur les membres et le museau, ayant des ondulations uniquement sur la région lombaire, le dos, le cou et les épaules.

Le pelage de ce chien est aussi imperméable que les plumes d'un canard, lui permettant d’être simplement humide, et non complètement trempé lorsqu’il sort de l’eau.

Morphologie

La tête, au large crâne plutôt arrondi, est dotée d’un stop de taille moyenne. Les yeux, bien séparés l’un de l’autre, sont de taille moyenne, et d’une jolie couleur, allant de jaunâtre à ambre, s’harmonisant très bien à la robe.

Les oreilles pendantes, sans être accolées sur les joues, sont petites et possèdent un pavillon peu épais. La truffe est assez courte et généralement harmonisée à la robe. La queue, droite ou légèrement incurvée, mais jamais enroulée sur le dos, est de longueur moyenne.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 8, section 1 et porte le #263

Conseils à propos de ce chien

Fin de nez et grand amateur de l’eau, il travaille sans problème dans les conditions les plus difficiles.

C’est un grand travailleur, devenant un formidable allié pour le chasseur de canard, discipline d’ailleurs dans laquelle il est principalement utilisé.

Il est compatible avec toutes les situations, tant que son éducation est bien exécutée. Il adore tous les membres de sa famille, et il est très sociable, malgré son fort instinct protecteur.

Il peut vivre n’importe où, mais son amour pour les milieux aquatiques doit être pris en considération, car il doit pouvoir y travailler ou s’y amuser régulièrement.

Qu’il soit chasseur ou non, il doit pouvoir bénéficier d’un exercice quotidien, accompagné très souvent d’un plan d’eau où il peut patauger à sa guise, et ainsi assouvir sa passion naturelle.

La santé du Retriever de la baie de Chesapeake

Robuste et très solide, ce Retriever est rarement malade et jouit généralement d’une excellente santé.

Il faut cependant être vigilant lors de l’achat d’un chiot, car des tares oculaires et des cas de dysplasie coxo-fémorale sont répertoriés chez certains spécimens de la race. Pour les effectifs en bonne santé, la longévité est acceptable, pour un chien de taille moyenne.

TOILETTAGE

Le poil court de sa robe demande un entretien minime; un brossage de temps à autre suffit pour d’éliminer les poils morts, et maintenir ainsi son pelage propre et en pleine santé.

Aucun autre entretien particulier ne lui est cependant nécessaire.

Son histoire et ses origines

Créée au XVIIIe siècle, la race provient d’un accouplement entre deux chiots sauvés d’un naufrage en 1807. Le navire Canton effectuait une traversée entre Terre-Neuve et Baltimore, lorsqu’il sombra dans le Maryland.

Originaire des États-Unis, le Retriever de la baie de Chesapeake fut créé à partir des deux chiens de Saint-John sauvés du naufrage, la progéniture de ces derniers ayant par la suite été croisée avec des chiens locaux, ayant probablement à la base du sang de Flat-coated Retriever, de Curly-coated Retriever et de Water Spaniel.

Doté d’une robe entièrement imperméable, ce chien est d’une grande efficacité pour chasser sur terre comme dans l’eau. Grâce à cette particularité, la race s’est ainsi développée le long des côtes de la baie de Chesapeake, pour chasser le gibier d’eau. Fixée en 1885, la race fut par la suite officiellement reconnue par la FCI.

Ce merveilleux spécimen canin, doté d’aptitudes aquatiques remarquables, doit souvent casser la glace pour rapporter le gibier au prix d'efforts acharnés. Il doit souvent nager dans l’eau froide, et parcourir de longues distances en affrontant vents et marées pour arriver à sa proie.

Malgré tout, son physique et sa robe adaptés à ces circonstances lui permettent de travailler aisément dans les conditions les plus difficiles qui soient. Son endurance et sa ténacité en font donc un excellent chien rapporteur.

Il combine également merveilleusement les fonctions de chien d’alarme, de chien de garde et de chien de compagnie, pouvant facilement s’accommoder de bien des situations familiales.

Publier un commentaire