Smous des Pays-Bas

Smoushond hollandais, Griffon hollandais, Hollandse Smoushond, Dutch Smoushond

Né pour suivre les chevaux et leurs cavaliers, et pour capturer les rongeurs nuisibles, le Smous des Pays-Bas est considéré depuis longtemps comme le chien du cavalier gentilhomme par excellence. Très à l’aise avec tout le monde, et avec toutes les situations, il fut longtemps un chien très apprécié par les nobles cavaliers et leur entourage. Malheureusement, malgré toutes ces qualités et les efforts pour permettre l’essor de la race, les effectifs sont toujours très rares en territoire européen, comme partout ailleurs dans le monde.

Taille 35 à 42 cm
Poids 15 à 20 kg
Espérance de vie 13 à 15 ans

Aperçu rapide du Smous des Pays-Bas

Personnalité

  • Calme et équilibré
  • Affectueux et amical
  • Joyeux et gai
  • S'intègre bien à la famille

Physique

  • Musculature bien développée
  • Allure générale ni lourde, ni grossière
  • Corps de la femelle plus long que celle du mâle

Santé

  • Solide et robuste
  • Allure très rustique
  • Aucune pathologie particulière
  • Rarement malade

La personnalité du Smous des Pays-Bas

Calme, équilibré, affectueux, amical, joyeux et gai, le Smous des Pays-Bas est parfaitement à l’aise partout où il se trouve.

Ni trop actif, ni trop peureux, ni agressif, c'est un véritable chien de famille qui s'intègre très facilement à toutes les situations familiales.

D’un naturel très sociable et doté d’une grande intelligence, il est facile à éduquer et à socialiser.

C’est le chien de famille par excellence. Amical, sociable, et facile à dresser, il est toujours gai et très agréable, s’intégrant sans aucune difficulté au sein de la famille.

Il n’est pas de nature très démonstrative, mais il offre beaucoup d’affection à son entourage. Malgré son allure un peu négligée à première vue ce n’est pas un rôdeur.

Même s'il n'est pas pas de nature agressive, il est loin d’être peureux, et il avertit à la moindre intrusion. Il préfère cependant l’avertissement à l’action, ne s’interposant pratiquement jamais directement.

Il donne cependant de la voix de façon suffisante pour dissuader la plupart des personnes malveillantes. Néanmoins, il n’aboie pas à profusion, ni de façon inutile, seulement en cas de nécessité absolue.

Sa grande intuition, de même que son intelligence rendent son éducation très facile, pouvant être exécutée par un amateur sans aucun problème.

Sa socialisation est également relativement facile, car il n’a aucun véritable problème à cohabiter avec les autres chiens, ou les autres animaux de la maison.

Le physique de cette race

smous des pays-bas

Son physique, bien bâti, avec une musculature bien développée, semble spécifiquement adaptée pour suivre les équipages et les chevaux, et pour attraper la vermine nuisible des environs.

Son aspect général, adapté pour ces fonctions, lui a d’ailleurs valu le surnom de «chien de cocher» et «chien d’écurie». Son allure globale n’est ni lourde, ni grossière.

En général, le corps de la femelle est un peu plus long que celui du mâle.

Taille

Entre 35 et 42 cm (13.78 à 16.54 pouces) pour le mâle
Entre 35 et 40 cm (13.78 à 15.75 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 15 et 20 kg (33.07 à 44.09 livres) pour le mâle
Entre 15 et 20 kg (33.07 à 44.09 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de robe est généralement jaune, mais la préférence va vers une couleur paille foncée.

Poil

Le poil est dur, rugueux, grossier et d’un aspect plutôt hirsute sur tout le corps, et de longueur moyenne sur les membres, où il forme une sorte de frange.

Sur la tête, il est un peu plus court, mais les spécimens sont également dotés de moustaches, d’une barbe et de sourcils plus longs que le reste de la tête.

Morphologie

Le crâne, légèrement bombé, est doté d’un stop nettement marqué. Les grands yeux ronds et très foncés sont une caractéristique du Smous des Pays-Bas, par leur expression vive et bienveillante.

Les petites oreilles tombantes et bien accolées sur les joues sont triangulaires, et sont attachées haut.

La petite truffe est toute noire. La courte queue, portée gaiement, n’est jamais enroulée sur le dos.

Elle peut parfois être raccourcie aux deux tiers de sa longueur naturelle, ou laissée naturelle.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 2, section 1 et porte le #308

Conseils à propos de ce chien

Il adore l’exercice, mais il peut aisément s’adapter à la vie ville si nécessaire.

Dans ce cas, il devra pouvoir profiter de plusieurs sorties quotidiennes, pour bien dépenser son énergie.

Même s’il fut très apprécié par les cavaliers, autant pour suivre leurs chevaux, que pour traquer les petits rongeurs nuisibles les côtoyant, il est aujourd’hui essentiellement devenu un chien de compagnie.

Il excelle dans cette fonction, mais il a tout de même conservé son côté traqueur d’antan, le rendant toujours aussi redoutable envers les rongeurs du jardin ou des alentours.

Le Smous des Pays-Bas est compatible avec touts les genres de propriétaires. Il peut facilement s’intégrer dans une famille avec très jeunes enfants, ou tout simplement accompagner au quotidien une personne âgée, lui rendant la vie un peu plus agréable jour après jour.

Il est facile à vivre, et ne demande que peu d’entretien, le rendant vraiment accessible à tous.

La santé du Smous des Pays-Bas

Solide et robuste, ce chien à l’allure très rustique n’est relié à aucun problème de santé particulier.

Rarement malades, les Smous des Pays-Bas jouissent généralement d’une excellente santé, et d’une belle longévité.

TOILETTAGE

Sa toison toute ébouriffée nécessite un brossage au moins toutes les semaines, afin de la maintenir bien propre et en parfaite santé.

Aucun autre entretien n’est cependant nécessaire dans son cas.

Son histoire et ses origines

Ses origines restent encore aujourd’hui bien mystérieuses. Bien qu’il semble provenir du Schnauzer, il n’existe aucune donnée officielle sur sa véritable origine.

Il fut très répandu au XIXe siècle dans les échoppes pour chasser les rongeurs et autres vermines nuisibles, et on en retrouvait également très fréquemment en compagnie des nombreux cavaliers, qui l’appréciaient grandement à l’époque.

La race faillit disparaître totalement par la suite, mais afin de remonter les effectifs qui diminuaient de façon dramatique, des efforts considérables furent entrepris dans les années 1980.

Cette race antique, née pour suivre les chevaux et les nobles cavaliers de l’époque, doit son nom à la signification du mot smous voulant dire griffon en néerlandais.

Le mot smous signifie également souris dans un autre dialecte, le reliant ainsi à sa fonction de chasseur du temps.

Ce gentil spécimen, possédant l’allure d’un toutou ébouriffé, est malgré son apparence un excellent chien de garde, évitant l’intrusion de personnes malveillantes, usant de son pouvoir de dissuasion ou aboyant fortement.

De plus, il fait un excellent compagnon de vie de par sa constance, sa fidélité, et la joie de vivre qu'il apporte à touts les membres de sa famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page