Springer spaniel gallois

Springer gallois, Épagneul du Pays de Galles

Élevé pour son endurance et sa capacité au travail, le Springer spaniel gallois est tout de même très attaché à sa famille. Il est toujours collé à ses maîtres, peu importe leurs activités. Malheureusement, après avoir conquis l'Amérique, l'Inde et l'Australie, il disparut du continent américain après la seconde guerre mondiale, et ne réussit jamais à retrouver sa popularité d’antan. Les effectifs ayant disparu d'Amérique, il faut donc aller en Europe pour se procurer un spécimen de la race.

Taille 43 à 48 cm
Poids 16 à 25 kg
Espérance de vie 12 à 15 ans
Pays d’origine Royaume-Uni

Aperçu rapide du Springer spaniel gallois

Personnalité

  • Gentil, gai et actif
  • Ni peureux, ni agressif
  • Nature sympathique
  • Fidèle et équilibré

Physique

  • Compact
  • Silhouette harmonieuse
  • Rapide et actif
  • Construit pour le travail

Santé

  • Rustique, solide et très robuste
  • Rarement malade
  • Généralement en bonne santé
  • Parfois touché par des otites

La personnalité du Springer spaniel gallois

Gentil, gai, actif, ni peureux, ni agressif, le Springer spaniel gallois est de nature pacifique et joyeuse. Fidèle et équilibré, il fait un compagnon de vie hors pair.

Sa socialisation et son éducation sont grandement facilitées par son intelligence.

Outre ses nombreuses aptitudes au travail avec les bergers ou les chasseurs, il est devenu un excellent chien de compagnie. En famille, il est fidèle, sympathique et très proche de tout son entourage.

Il est doté d’une gaieté constante qui fait la joie de tous les enfants. Il est patient, gentil et totalement inoffensif avec ces derniers. Il apporte une agréable constance dans la famille, et une joie de vivre communicative.

Même s'il est naturellement sociable et gentil, il est préférable de débuter son éducation très tôt. Très intelligent, il est facile à éduquer, mais il doit tout de même bénéficier d’une éducation ferme et adéquate.

Comme il a parfois tendance à être un peu timide, il est important de le socialiser de façon précoce également. Il n’est pas récalcitrant à l’éducation, et sa gentillesse naturelle facilite la tâche du maître.

springer spaniel gallois personnalité

Le physique de cette race

springer spaniel gallois

Compact, mais pas trop haut sur pattes, la silhouette du Springer spaniel gallois est très harmonieuse.

Bâti pour le labeur et pour l’endurance, ses grandes capacités au travail sont visibles à l’œil nu. Sa constitution rapide et active laisse facilement entrevoir sa capacité à résister à touts genres de travaux difficile. Son aspect général est très agréable.

Taille

Entre 46 et 48 cm (18.11 à 18.90 pouces) pour le mâle
Entre 43 et 46 cm (16.93 à 18.11 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 18 et 25 kg (39.68 à 55.12 livres) pour le mâle
Entre 16 et 20 kg (35.27 à 44.09 livres) pour la femelle

Couleur

La seule couleur admise pour la robe est le rouge vif et blanc. Aucune autre couleur n’est autorisée par le standard de la race.

Poil

Le poil plat, droit, dense mais très soyeux n’est jamais dur ni ondulé. La queue, les oreilles, les membres postérieurs et antérieurs sont frangés.

Il en est de même sous le jarret et le carpe. Sa robe soyeuse est totalement imperméable,  et lui permet de bien supporter touts les aléas climatiques.

Morphologie

La tête possède un crâne en forme de dôme, de même qu’un stop bien nettement marqué. Les yeux, foncés ou de couleur noisette, sont de taille moyenne.

Les oreilles, pendantes contre les joues, sont petites et attachées bas. La truffe est de couleur chair, et plutôt foncée. La queue est généralement écourtée et portée bas. Celle-ci est bien attachée et ne doit jamais être portée plus haut que la ligne dorsale.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 8, section 2 et porte le #126

Conseils à propos de ce chien

Le Springer spaniel gallois est rapide, actif et doté d’un odorat très fin.

À l’aise dans l’eau, il est très méthodique, et couvre très bien son terrain. C’est un excellent leveur, pouvant très facilement courir devant le chasseur et lever le gibier, pour ensuite aller le chercher une fois abattu.

Il peut facilement mener les troupeaux d’un endroit à l’autre sans l’aide du berger, ou de tout autre être humain.

Il fut très apprécié à une certaine époque pour exécuter cette fonction, mais les troupeaux ayant progressivement disparus, ce n'est plus trop d'actualité.

Il aime vivre à un endroit où il peut courir et se dépenser très souvent. Ayant besoin d’espace et d’exercice de façon intense, il n’apprécie pas vraiment la vie citadine.

Il est cependant compatible avec tous les genres de propriétaires, car il adore tout le monde.

La santé du Springer spaniel gallois

Rustique, solide et très robuste, le Springer spaniel gallois est rarement malade, et jouit d’une santé de fer.

Certains effectifs sont parfois touchés par des otites, mais il s’agit généralement de cas isolés pouvant facilement être évités par une vérification régulière.

Aucune maladie génétique, aucune tare congénitale ni aucune pathologie particulière n’affecte la race. Les effectifs jouissent également d’une bonne longévité.

TOILETTAGE

Il est recommandé de vérifier et nettoyer ses oreilles tombantes régulièrement, afin d’éviter les corps étrangers qui peuvent facilement s’insérer à l’intérieur, surtout au retour d’un épisode de chasse.

Il est également préférable de brosser sa robe soyeuse au minimum deux fois par semaine, afin de la maintenir belle, propre et en bonne santé. Aucun autre entretien plus particulier ne lui est cependant nécessaire.

Son histoire et ses origines

Originaire de Grande-Bretagne, la race existerait depuis le XVIIe siècle. Il proviendrait d’un croisement entre le Clumber Spaniel et le Springer Spaniel anglais.

Lorsqu’il est apparu dans l’Ouest de l’Angleterre et au Pays de Galles, le Springer spaniel gallois fut utilisé tout d’abord comme conducteur de bétail et comme chien de berger. Son rôle de gardien des troupeaux évolua en celui de chien de chasse lorsqu’il arriva dans l’Est de l’Angleterre et en Écosse.

Ses instincts de chasse, très appréciés des chasseurs, l’amenèrent par la suite en Amérique, en Australie et en Inde.

S’étant développé au Pays de Galles très certainement avant le XIVe siècle, son histoire rejoint celle du Cocker anglais. À cette époque, tous les Spaniels étaient connus comme des Cockers ou comme des Cockers Spaniels.

Ils furent ensuite divisés en Spaniels de terre et en Spaniels d’eau. Jusqu’en 1902 où son standard officiel fut établi, il était donc connu sous le nom de Cocker gallois, pour ensuite devenir le Springer Spaniel Gallois, définissant ainsi la race comme une race à part entière.

À la base excellent conducteur de troupeaux, il devint par la suite un vrai acolyte pour les passionnés de chasse, où il se spécialise dans la bécasse, le lièvre et le lapin. Avec le temps, il s’est fait une place dans les familles, démontrant ses belles aptitudes comme compagnon de vie compatible à tous les types de propriétaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page