Telomian

Le Telomian, étrange et fascinant, a conservé toute l’allure de ses ancêtres sauvages et primitifs. Son allure est restée primitive, mais son tempérament s’adapte très bien à la vie commune avec les humains. Les familles l’apprécient car il les protège en les avertissant du danger, et en chassant des environs les animaux pouvant nuire à leur quotidien. Ce chien fascinant est un membre de la famille à part entière, faisant un compagnon extraordinaire pour tous, et surtout pour les jeunes enfants, avec lesquels il s'entend à merveille. Le Telomian est un chien très particulier et fascinant, mais il demeure plutôt rare en dehors de la Malaisie et de l’Ouest des États-Unis.

Taille 38 à 48 cm
Poids 10 à 14 kg
Espérance de vie 10 à 12 ans
Pays d’origine Malaisie

Aperçu rapide du Telomian

Personnalité

  • Intelligent et vif
  • Alerte et obéissant
  • Aime jouer avec sa famille

Physique

  • Lignes pures de chien primitif
  • Silhouette harmonieuse
  • Poil court

Santé

  • Robuste et sauvage
  • Aucune maladie associée à la race

La personnalité du Telomian

Intelligent, vif, alerte et bien obéissant, le Telomian est particulièrement alerte à la chasse, et adore chercher des objets, ainsi que jouer avec les membres de sa famille.

Sa socialisation doit être entreprise de façon précoce, de même que son éducation.

Comme il a gardé ses instincts primitifs, le Telomian adore jouer, courir et attraper à peu près n’importe quoi; gibier, crapauds, boules, balles, jouets, etc.

Le physique de cette race

telomian

Étant très proche du chien sauvage, le Telomian a conservé les lignes pures du chien primitif.

Son corps de taille moyenne offre une silhouette pure et harmonieuse, qui n’est pas sans rappeler celle de son ancêtre probable, le Dingo.

Taille

Entre 41 et 48 cm (16.14 à 18.90 pouces) pour le mâle
Entre 38 et 46 cm (14.96 à 18.11 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 11 et 14 kg (24.25 à 30.86 livres) pour le mâle
Entre 10 et 12 kg (22.05 à 26.46 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de sa robe peut varier entre le noir et blanc, le beige et blanc ou le noir et tan.

La préférence va largement aux spécimens dotés de grandes tâches colorées.

Poil

Son poil est court.

Morphologie

Sa tête est bien proportionnée par rapport au corps, et rappelle grandement celle du Dingo.

Ses yeux sont foncés. Ses oreilles sont de taille moyenne, et sont portées bien dressées.

Sa truffe s’harmonise à la robe. Sa queue est de longueur moyenne et portée bien droite.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe , section et porte le #

Conseils à propos de ce chien

Il s’adapte très facilement à toutes les situations, et il fait un excellent chien pour les enfants, adorant participer à tous leurs jeux et ne se fatiguant jamais.

Le Telomian possède la capacité très particulière d’utiliser ses pattes pour tenir les objets ou pour ouvrir les portes, un peu à la manière des humains.

Cette façon de tenir les choses et son extraordinaire habileté à escalader très facilement les échelles en font un chien tout à fait unique.

Lorsqu’il escalade, il fait un drôle de son très semblable à celui produit par son homologue canin, le Basenji, provenant de Nouvelle-Guinée, qui pourrait fort probablement faire également partie de sa lignée.

Les femelles Telomian n’ont qu’une période de chaleurs par an.

Le Telomian est également un véritable système d’alarme, pouvant avertir de la présence d’un animal dangereux, comme un serpent, ou en présence d’éléments naturels toxiques, comme une plante empoisonnée par exemple.

Ce trait particulier lui provient sans doute de son passé dans la jungle de Malaisie.

La socialisation est très importante chez ce chien. Son tempérament sauvage et primitif l’amène difficilement à changer ses habitudes une fois adulte.

Afin de pouvoir l’amener à s’ajuster à différentes situations en vieillissant, le chiot doit être socialisé très tôt.

À partir de l’âge de 4 à 5 semaines, la socialisation doit débuter, afin de permettre au chien de devenir un véritable compagnon, pouvant alors s’adapter à toutes les situations possibles.

La santé du Telomian

Robuste et sauvage, aucune maladie associée à la race n’est officiellement répertoriée, dû au manque d’informations officielles concernant le Telomian.

TOILETTAGE

Son entretien est relativement facile. Un brossage de temps à autre suffit à maintenir sa jolie robe en bonne santé. Aucun entretien très particulier ne lui est donc nécessaire.

Son histoire et ses origines

La documentation sur le Telomian est très rare. Même si la race n'est pas très répandue, c'est le chien malaisien le plus connu à l’extérieur de son pays.

Il s’agirait très probablement d’une race apparentée au chien sauvage, le Dingo.

La race du Telomian fut à la base créée par un peuple indigène du pays, les Orang Asli, cherchant alors à se débarasser les nuisibles en créant un chien capable de chasser les rongeurs et les animaux nuisibles et dangereux.

En Malaisie à la nuit tombée, les serpents, les insectes venimeux, les scorpions, les mammifères affamés et les armées de fourmis sortent tous en même temps; les demeures ne sont donc jamais bâties à même le sol.

Pour mieux se protéger contre ces envahisseurs nuisibles et dangereux, les Malaisiens construisent leurs maisons sur pilotis.

Les habitants sont donc des habitués de l’escalade devant effectuer cet exercice à chaque sortie ou entrée dans leur demeure.

De ce fait même le Telomian, vivant aux côtés des habitants dans leur demeure respective, a alors développé lui aussi une incroyable capacité et facilité à l’escalade.

Totalement inhabituelle, cette façon de faire est devenue un trait caractéristique de la race en Malaisie. Son habileté à grimper est tout à fait unique et particulière.

Certains cynophiles prétendent que le Telomian serait le chaînon manquant entre le Dingo et le Basenji.

Même si les Malaisiens gardaient les chiens pour chasser la vermine, le Telomian, comme tous les chiens chez les indigènes malaisiens, était considéré comme un signe de malchance, amenant le malheur et même la mort chez le maître du chien.

Voir un chien sauvage, pour les indigènes, était doublement malchanceux, car le chien sauvage était considéré comme un esprit du mal pour ces peuples. Malgré cela, le Telomian fait totalement partie de la famille.

La race fut découverte en 1963 par l’anthropologiste Dr. Orville Elliot. Après avoir trouvé des spécimens canins près de la Telom River, le Dr. Elliot décida donc de nommer la race «Telomian».

Un couple de chiens fut ramené aux États-Unis, où un Club du Telomian fut établi dans les années 1970. En 1973, un second couple fit le voyage jusqu’en Amérique.

La croyance populaire veut que tous les Telomians existant aujourd’hui dans l’Ouest des États-Unis proviennent de ces deux premiers couples de chiens, ayant été ramenés de Malaisie dans les années 1970. Aucune documentation officielle n’existe cependant à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page