Berger du caucase

Kavkazskaïa Ovtcharka, Caucasian Mountain dog

Ayant été utilisé à l’origine pour repousser les loups et les ours et ainsi protéger les troupeaux, le Berger du Caucase a conservé son instinct initial et demeure aujourd’hui très près de ses origines de gardien protecteur. Même s'il est de plus en plus apprécié comme compagnon de vie, il faut continuellement garder à l’esprit qu’il défendra les siens contre toute intrusion et contre tous les dangers potentiels. Malgré une bonne éducation, il sera toujours méfiant et très réservé envers les étrangers tout en étant dévoué, affectueux et très attaché à sa famille. Il sera sans danger pour les siens mais restera toujours redoutable pour les autres.

Taille 62 à 69 cm
Poids 45 à 65 kg
Espérance de vie 10 à 11 ans

Personnalité

  • Gardien dans l'âme
  • Incorruptible
  • Méfiant et agressif envers les inconnus
  • Équilibré et calme

Physique

  • Magnifiquement construit
  • Silhouette massive et robuste
  • En muscle et en force
  • Allure d'un ours

Santé

  • Généralement en bonne santé
  • Rarement malade
  • Aucune pathologie spécifique

La personnalité du Berger du caucase

Gardien dans l’âme, il est incorruptible, méfiant et même agressif envers les inconnus. Sa défense sera toujours sans faille.

Équilibré et fort, il est extrêmement calme mais tout de même très réactif. Il est d’un courage exceptionnel et la défense est son mode de vie. Il garde, protège et défend les siens sans jamais reculer. C’est un chevalier canin qui peut devenir mordant s’il est provoqué.

berger du caucase personnalité

Le physique de cette race

berger du caucase

Ce très grand Berger est magnifiquement construit. Sa silhouette massive et robuste est dotée d’une musculature très forte et d’une ossature tout aussi résistante. Toute en muscles et en force, son allure n’est pas sans rappeler celle de l’ours.

Malgré l’impression d’un grand et magnifique toutou, le Berger de Caucase est doté d’une grande force de caractère et son instinct est naturellement porté vers la protection des siens, qu’ils soient humains ou non.

Taille

Entre 62 et 69 cm (24.41 à 27.17 pouces) pour le mâle
Entre 62 et 69 cm (24.41 à 27.17 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 45 et 65 kg (99.21 à 143.30 livres) pour le mâle
Entre 45 et 65 kg (99.21 à 143.30 livres) pour la femelle

Couleur

La robe peut varier et diverses couleurs sont possibles. Elle peut être dans les teintes de brun rougeâtre, blanc, paille, gris avec des zones variées, bringé, roux de même que pie agrémentée de taches.

Poil

Le poil droit est généralement mi-long. Il existe tout de même certains spécimens à poil court et certains à poil long mais les plus répandus sont à poil mi-long. Le sous poil est fortement développé.

Morphologie

La tête est dotée d’un crâne très massif dont le stop n’est pas tellement marqué. Sa tête rappelle grandement celle de l’ours. Les petits yeux sombres sont d’une forme ovale et sont bien enfoncés dans leur orbite. La large truffe est généralement noire. La queue est généralement en forme d’anneau, de crochet ou de faucille. Elle peut parfois être coupée.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 2, section 2 et porte le #328

Conseils à propos de ce chien

Ce magnifique et très grand spécimen tout poilu à l’allure d’un immense toutou est en réalité une arme redoutable s’il n’est pas bien maîtrisé et bien éduqué par une main ferme et constante.

Le Berger du Caucase possède un caractère défensif naturel. Même s'il est très équilibré et très calme, il devient rapidement réactif en situation de danger. Totalement indifférent aux inconnus, il peut même s’avérer dangereux s’il n’est pas bien éduqué.

Son éducation doit être précoce, ferme et sans agressivité. Sa nature amicale doit être relevée et encouragée et l’éducateur doit être érudit et bien préparé. La psychologie canine doit être présente dans son éducation et son agressivité naturelle ne doit jamais être encouragée.

Ce très grand Berger est très attaché à sa famille et il fait un merveilleux compagnon autant pour les grands que pour les petits et il n’aura aucun problème à les protéger envers et contre tous.

Il est pratiquement impensable qu’il vive à l’intérieur. Non seulement a-t-il besoin d’espace mais il n’est nullement fait pour les néophytes. Il peut très bien s’adapter aux différents climats et il ne souffre nullement de vivre à l’extérieur. Il est rustique et doté d’une endurance exceptionnelle.

La santé du Berger du caucase

Ce très grand spécimen robuste et solide n’est affecté par aucune pathologie spécifique. Sa santé est généralement impeccable et il est rarement malade. Comme c’est un très grand chien, sa longévité est moins grande mais elle est tout de même appréciable pour une si grande taille.

Les portées peuvent parfois être problématiques pour la race car 15 à 16 chiots sont une portée régulière chez ce grand chien. Il est alors très difficile pour la chienne de surveiller son troupeau et de tous les récupérer.

TOILETTAGE

Un bon brossage hebdomadaire de sa jolie toison lui est agréable et préserve la beauté et la santé de sa robe. Le temps alloué étant aussi minime, il est d’autant plus facile de l’intégrer à l’horaire de la semaine.

Son histoire et ses origines

Comme la plupart des races de chiens russes, l’histoire du Berger du Caucase est plutôt méconnue. En raison de la fermeture entre les pays à l’époque de l’ex-Union Soviétique et à la difficulté d’obtenir des informations même sur l’histoire et l’origine des chiens, les données sont manquantes sur plusieurs points de vue.

Même aujourd’hui, les Russes eux-mêmes n’ont pas toutes les informations reliées à cette époque.

Pratiquement inconnue hors de son habitat naturel et principalement élevée par les bergers caucasiens, la race a fait ses premières apparitions internationales vers 1979. Aujourd’hui plus répandu et apprécié, le Berger du Caucase descendrait sûrement des anciens Mâtins tibétains comme, par exemple, le Berger d’Asie centrale.

Ce gardien de troupeaux de moutons est très populaire en Russie, cela va de soit, mais il est également apprécié en Hongrie et en Pologne et suite à la chute du mur de Berlin, plusieurs spécimens traversèrent alors en Allemagne. Il a réussi à dépasser ses frontières initiales pour se faire connaître davantage sur le continent européen. Même s’il n’est pas encore très connu, sa popularité a tout de même augmenté comparativement à ses débuts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page