Karafuto-ken

Husky de Sakhaline

Le Karafuto-Ken n’est pas fait pour n'importe qui. Ce magnifique chien très intelligent doit pouvoir bénéficier de certaines conditions afin d’être heureux, et il doit également pouvoir compter sur un maître apte à bien négocier avec son fort tempérament.

Prédateur et chasseur à la base, malgré ses magnifiques qualités comme compagnon de vie et malgré son grand amour pour les êtres humains, il reste toujours dans sa tête un chien libre.

Cette race très rare mais pourtant magnifique n’a jamais cependant réussi à traverser les frontières japonaises. C’est donc au Japon qu’il faut aller pour découvrir ce superbe spécimen.

Taille 56 à 66 cm
Poids 30 à 40 kg
Espérance de vie 10 à 15 ans
Pays d’origine Japon

Aperçu rapide du Karafuto-ken

Personnalité

  • Énergique
  • Travailleur
  • Affectueux
  • Loyal

Physique

  • Couleurs possibles très variées
  • Poil et robe très dense
  • Petites oreilles pointues
  • Queue de type Spitz

Santé

  • Généralement très robuste
  • Certains sont touchés par la dysplasie
  • Survit dans des conditions extrêmes

La personnalité du Karafuto-ken

Énergique, travailleur, loyal et très affectueux, le Karafuto-Ken est un chien libre qui a besoin de son espace bien à lui afin de pouvoir jouer, courir et faire ce qui lui plait.

Le physique de cette race

Le Husky de Sakhaline est un chien nordique de type Spitz, comme le Akita Inu, et comme bien d’autres chiens semblables provenant du Japon.

Taille

Entre 56 et 66 cm (22.05 à 25.98 pouces) pour le mâle
Entre 56 et 66 cm (22.05 à 25.98 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 30 et 40 kg (66.14 à 88.18 livres) pour le mâle
Entre 30 et 40 kg (66.14 à 88.18 livres) pour la femelle

Couleur

Les couleurs possibles sont très variées.

Poil

Le poil de sa robe est très dense.

Morphologie

Ses oreilles sont pointues et petites. Sa queue est typique des chiens Spitz.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 5, section 1 et porte le #

Conseils à propos de ce chien

Comme tous les chiens de type Spitz nordique, ce superbe spécimen canin est un chien très énergique préférant de beaucoup vivre à l’extérieur.

Comme touts les Husky, il possède une grande capacité au travail et il adore la liberté.

Même s'il est très attachés à l’être humain, le Karafuto-Ken est un chien qui doit être libre et qui doit pouvoir courir et jouer à sa guise en toute liberté.

Il doit pouvoir bénéficier d’un espace extérieur où il aura l’impression de pouvoir faire ce qui lui plait quand ça lui plait.

Ce chien dominant est généralement très réceptif aux commandements. Sa grande loyauté envers les humains le rend apte à l’éducation.

Cependant, son tempérament reste celui d’un chien indépendant, apte à apprendre, mais aussi capable de prendre des initiatives par lui-même en bien des situations.

Comme c’est un chien de meute, il adore se faire des amis et il est généralement très amical avec les enfants et les autres animaux.

Il reste quand même un prédateur et un chien de chasse. Ses instincts de chasseur font partie de sa nature et il en demeure ainsi peu importe son éducation.

La santé du Karafuto-ken

Le Husky de Sakhaline est généralement très robuste et peut facilement survivre dans les conditions les plus extrêmes.

Certains spécimens sont cependant touchés par la dysplasie, par certains problèmes de luxation comme par certains problèmes cardiaques, mais ce ne sont heureusement que des cas rares.

TOILETTAGE

Ce chien à la fourrure dense typique de sa catégorie nordique nécessite un brossage énergique assez régulièrement.

Son histoire et ses origines

Aucune véritable documentation officielle n’existe concernant cette race plutôt rare. Le Husky de Sakhaline aurait apparemment vu le jour au Japon dans les débuts du XXe siècle.

Il n'y a pas de preuve qui confirme cette hypothèse, mais il proviendrait apparemment d’un mélange entre le Spitz japonais et l'Akita Inu.

Ce chien fut majoritairement utilisé comme chien de traîneau, comme chien de chasse et comme chien de garde au fil des années par les Japonais.

Cette race native du pays du soleil levant est très rare et demeure pratiquement inconnue sur toute la surface du globe.

Pour les Japonais, il s’agit d’un excellent chien de travail, de même qu’un compagnon de vie extraordinaire, mais il demeure malheureusement confiné à l’intérieur des frontières japonaises.

C’est en 1958 que la race devint très populaire suite à une situation d’urgence survenue lors d’une expédition en Antarctique ayant obligé les expéditeurs à laisser 15 chiens derrière eux.

L’évacuation d’urgence ne permit pas aux expéditeurs d’amener les chiens avec eux. Ils croyaient alors qu’une autre équipe de secours viendrait peu de temps après pour récupérer les chiens, mais ce ne fut pas le cas.

Pratiquement un an plus tard, une nouvelle expédition découvrit que 2 des 15 chiens avaient survécu totalement par eux-mêmes dans la nature. Taro et Jiro sont ainsi devenus très célèbres et devinrent des héros dans leur pays.

Taro vécut jusqu’à sa mort en 1970 à l’université de Hokkaido. Il est aujourd’hui empaillé et exposé dans un musée du pays.

Jiro mourut en 1960. Son corps est aujourd’hui conservé dans le parc d’Ueno, soit au musée national de la nature et des sciences situé dans la ville de Tokyo.

Une version plus fictive de la situation fut produite sur grand écran en 2006. Le film Eight Below ou Huit en dessous faisait alors référence à cette expédition, mais la production utilisa des Husky sibériens et des Malamutes au lieu d’utiliser la race véritable de la situation, soit le Karafuto-Ken.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page