Podenco ibicenco

Chien de Garenne des Baléares, Podenco d'Ibiza, Podenco d'ibizenco

Malgré toutes ses belles qualités de chien de compagnie, et ses grandes aptitudes pour la chasse, le Podenco ibicenco a perdu, au fil du temps, ses lettres de noblesse. Son cheptel se fait de plus en plus rare, étant très peu connu du public en général. Heureusement, certains éleveurs passionnés se battent toujours pour éviter l’extinction de cette race, qui serait aujourd’hui une bien grande perte pour la cynophilie moderne.

Taille 60 à 72 cm
Poids 19 à 23 kg
Espérance de vie 10 à 12 ans

Personnalité

  • Actif, vivant et sportif
  • Intelligent
  • Sensible et affectueux
  • Facile à éduquer

Physique

  • Tête longue et étroite
  • Petits yeux d'une belle couleur ambre
  • Oreilles dressées et mobiles
  • Truffe de couleur chair

Santé

  • Rustique, robuste et très solide
  • Rarement malade
  • Jouit généralement d'une bonne santé
  • Belle longévité

La personnalité du Podenco ibicenco

Actif, vivant, sportif, intelligent, sensible et affectueux, le Podenco ibicenco est plutôt un chien complice qu’un chien dominé.

Intelligent et facile à éduquer, son éducation ne pose en général aucun problème.

Très réservé et très particulier, ce magnifique spécimen n’offre sa totale confiance qu’à son maître. Même s’il est très docile et très attaché à son maître, il n’est pas d’un tempérament très soumis.

Chien de chasse dans l’âme, il adore sa famille mais il n’aime pas vraiment jouer avec les enfants. Même s’il les côtoie aisément, il n’aime pas partager leurs jeux parfois trop imprévisibles. Peu bagarreur, il s’éloignera plutôt que d’entrer dans une altercation avec quiconque.

podenco ibicenco personnalité

Le physique de cette race

podenco ibicenco

Bien qu’il soit présent dans le groupe des chiens dits «primitifs», son aspect global, haut sur pattes, et doté d’une très grande finesse, n’est pas sans rappeler celui du Lévrier.

De dimensions égales, son allure générale est médioligne, subconvexe et symétrique. Au premier coup d’œil, sa silhouette semble légèrement plus longue que haute. Malgré sa finesse et son apparente fragilité, il est doté d’une constitution robuste et très solide, sans aucune graisse. Sa belle musculature, de même que son ossature solide, sont facilement visibles sous sa peau.

Taille

Entre 66 et 72 cm (25.98 à 28.35 pouces) pour le mâle
Entre 60 et 67 cm (23.62 à 26.38 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 19 et 23 kg (41.89 à 50.71 livres) pour le mâle
Entre 19 et 23 kg (41.89 à 50.71 livres) pour la femelle

Couleur

La couleur de la robe est de préférence rouge et blanche, ou unicolore dans le blanc ou le rouge. Le fauve est parfois accepté, mais il s’agit d’un cas très exceptionnel.

Poil

Le poil se retrouve dans deux variétés; soit le poil court, et le poil «fil de fer». Le court poil brillant est non soyeux et très résistant. Le poil «fil de fer» est plutôt rêche et très abondant.

Morphologie

La tête, longue et étroite, est en forme de cône, tronquée et plutôt sèche. Elle est dotée d’un stop très peu marqué.

Les petits yeux d’une belle couleur ambre clair sont de forme oblique. Les oreilles dressées et mobiles ressemblent à un losange allongé, dont le tiers aurait été coupé.

La truffe est de couleur chair. La queue est en forme de faucille en action, tandis qu’elle est plutôt tombante au repos.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 5, section 7 et porte le #89

Conseils à propos de ce chien

Il n’est jamais agressif, et il préfère s’éloigner plutôt que d’utiliser la violence ou l’agressivité pour prendre sa place dans la maison.

Calme et très réservé de nature, il deviendra un merveilleux complice, mais ne se laissera jamais dominer. Le maître doit l’éduquer comme son complice, par une éducation en douceur sans une once d’agressivité.

La violence et l’agressivité lui sont tout à fait intolérables le rebutant totalement. En posant les bonnes règles de la bonne façon dès le départ, son éducation sera facile et sans problème.

Son instinct de chasse fait qu’il est parfois hasardeux de le faire cohabiter avec d’autres animaux domestiques.

Sa socialisation doit donc être entreprise de façon précoce, afin de lui permettre de mieux socialiser avec les autres espèces vivant dans son foyer.

Compatible avec toutes les situations et touts les genres de propriétaires, ce chien très sportif doit pouvoir être sorti régulièrement s’il vit comme citadin en appartement, ou s’il ne peut bénéficier d’un grand jardin où il peut laisser libre cours à sa nature vive.

Il peut très bien vivre à l’intérieur sans aucun problème, tant qu’il peut sortir régulièrement et dépenser son énergie.

La santé du Podenco ibicenco

Malgré son apparente fragilité, ce chien de chasse rustique est robuste et très solide. Rarement malade, il jouit généralement d’une excellente santé et d’une belle longévité.

La race n’est touchée par aucune pathologie ni maladie particulière.

TOILETTAGE

Peu importe la variété du poil de sa robe, il est préférable de le brosser régulièrement afin de maintenir sa robe propre et en bonne santé.

Aucun autre entretien n’est vraiment nécessaire dans son cas, rendant son entretien facile et peu chronophage.

Son histoire et ses origines

D’origine très ancienne, l’ancêtre du Podenco ibicenco serait arrivé d’Égypte avec les Carthaginois, les Grecs, les Phéniciens et les Égyptiens. Même s’il est connu en Égypte depuis très longtemps, il aurait fait son entrée dans les îles de Majorque probablement autour de 1000 ans avant J.-C.

Cette race très ancienne, vieille d’environ 3 400 ans, descend directement du Lévrier égyptien, de nombreux vestiges représentant la race ont été trouvés sur de nombreuses pièces de musées, provenant des tombes d’anciens pharaons.

Il s’agit d’une très ancienne race de chien très primitif et très rustique. Connu à la base comme Charnegui, Charnegue, Majorquais, Xarnelo, Mallorqui et Chien des Baléares, il est aujourd’hui officiellement reconnu comme Podenco ibicenco dans les régions de Provence, Roussillon, Valence et de Catalogne.

Le Podenco ibicenco, en fait, partage son ancêtre avec le Cirneco de l’Etna en Sicile, le Chien du pharaon sur l’île de Malte et le Podenco canario des îles Canaries. Leur ancêtre commun, débarqué en Méditerranée, aurait évolué de façon différente selon sa région d’élevage, donnant ainsi quatre différentes races, qui restent tout de même grandement apparentées à la base.

Utilisé de jour comme de nuit pour la chasse au lapin sans fusil, le Podenco ibicenco travaille comme chien leveur, et comme chien rapporteur. Pouvant œuvrer même dans les endroits où la végétation est très abondante, il y est utilisé à grand escient pour la finesse de son odorat, de même que son ouïe, pour plus facilement lever le gibier.

Agile et très astucieux, il capture rapidement sa proie. Chien courant employé pour la perdrix, le lièvre, le lapin et même le gros gibier, il chasse en meute de préférence, et il peut très bien dénicher et attraper une proie sans aucune intervention humaine.

Doté de merveilleuses aptitudes à la chasse, il possède également de très grandes qualités, en faisant un excellent chien de compagnie. Très prisé par les chasseurs, il est de même très apprécié comme compagnon de vie, pouvant facilement s’adapter à de multiples situations familiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page