Saint-Bernard

Chien du Saint-Bernard, Bernhardiner, Saint Bernardshund, St. Bernard Dog

Ce chien grand et robuste fascine depuis toujours. L’image du tonnelet à son cou est la première qui vient en tête lorsqu’on pense au Saint-Bernard. Le côté un peu mythique de ce grand chien demeure encore aujourd’hui présent dans l'inconscient populaire. Ce sauveteur dans l’âme impressionne et conserve encore aujourd’hui un petit côté mystérieux et intriguant. Ses allures de toutou un peu bourru ne sont qu’une apparence trompeuse de ses grandes aptitudes et son intelligence particulière. La représentation cinématographique du grand chien Beethoven prêt à sauver la petite de sa famille, même si elle est à des lieux de sa maison, n’est pas très éloignée de la vérité. Sa capacité à retrouver, même à six mètres sous la neige, en est la preuve formelle. L’image de cette grosse boule poilue et sympathique, prête à tout pour sauver les siens, lui collera à la peau pour longtemps, et à raison.

Taille 62 à 90 cm
Poids 50 à 90 kg
Espérance de vie 8 à 10 ans
Perte de poils Élevée
Besoin d'exercice Élevé
Pays d’origine Suisse

Aperçu rapide du Saint-Bernard

Personnalité

  • Nullement agressif
  • Excellent avec les enfants
  • Assez docile, pacifique et dévoué
  • Parfois têtu

Physique

  • Musclé, ferme et puissant
  • Corps harmonieux
  • Majesté impressionnante
  • Allure très digne

Santé

  • Croissance et prise de poids à surveiller chez le chiot
  • Ostéosarcome possible
  • Entropion et ectropion
  • Crises d'épilepsie, cardiomyopathie dilatée et eczéma

La personnalité du Saint-Bernard

Ce grand comédien, parfois très têtu, est un chien très doux. Même s’il a toute l’allure d’une grosse peluche, il n’en est rien.

Nullement agressif, il fait cependant un excellent gardien. Sans férocité, il est attaché à son maître et à son territoire, et il peut parfois être un peu hostile envers ceux qui osent menacer son maître ou ses biens.

Doué pour le sauvetage et pour la garde, son instinct naturel reprend le dessus en cas de danger. Son instinct de protecteur et de sauveteur, surtout dans la neige, est toujours présent.

Si une personne se trouve en difficulté, il n’aura aucune hésitation et se lancera à son secours, c’est un sauveteur né. Il possède un sens de l’orientation très développé, et il peut détecter les odeurs, grâce à sa truffe humide, jusqu’à six mètres sous la neige.

Il est généralement gentil avec les enfants, et il se montre très patient. De nature tout de même assez docile, il est pacifique et dévoué.

Il est très vigilant et très tolérant avec les tout petits. Extrêmement sociable, il saura par contre s’interposer vigoureusement s’il sent qu’un danger les menace.

saint-bernard personnalité

Le physique de cette race

saint-bernard

Le Saint-Bernard est musclé, ferme, puissant, et possède un corps harmonieux, duquel se dégage une grande dignité. Le Saint-Bernard possède une allure très noble.

Taille

Entre 62 et 90 cm (24.41 à 35.43 pouces) pour le mâle
Entre 62 et 90 cm (24.41 à 35.43 pouces) pour la femelle

Poids

Entre 50 et 90 kg (110.23 à 198.41 livres) pour le mâle
Entre 50 et 90 kg (110.23 à 198.41 livres) pour la femelle

Couleur

La superbe robe du Saint-Bernard est blanche et rousse, ou bien brune avec un masque très foncé.

Poil

Le poil de la robe peut être court ou long. Le poil court est bien couché, dense, rude et lisse, tandis que le poil long est bien droit.

Morphologie

Sa tête carrée est pour ainsi dire énorme. Ses yeux de taille moyenne, et sont d’une couleur variant du brun à la couleur noisette.

Ses grandes oreilles retombantes sont de forme triangulaire. Sa truffe est noire. Sa longue queue ressemble à un panache, elle est lourde et très longue.

Selon la nomenclature FCI, cette race de chien appartient au groupe 2, section 2 et porte le #61

Les caractéristiques du Saint-Bernard

Ce chien convient-il à votre mode de vie ?

Chaque race de chien possède ses caractéristiques. Le caractère réel d’un chien peut toutefois varier d’un individu à l’autre à l’intérieur d’une même race.

Découvrez si le Saint-Bernard est votre chien idéal grâce à notre quiz.

Cela vous prendra moins de 3 minutes !

Faites le quiz
Vie en appartement
Bon premier chien
Supporte la solitude
Tolère le climat froid
Tolère le climat chaud
Affectueux
Amical avec les enfants
Amical avec les étrangers
Amical avec les autres animaux
Perte de poils
Niveau de bave
Facile d'entretien
Santé robuste
Facile à éduquer
Intelligent
Tendance à aboyer
Tendance à mordiller
Protecteur
Instinct à chasser une proie
Esprit aventurier
Niveau d'énergie
Intensité du jeu
Besoin d'exercice
Joueur

Prix d’achat et budget mensuel

Prix d’achat d’un chiot Saint-Bernard : entre 900 € et 1200 €
Ces prix d’achat sont purement indicatifs et peuvent varier selon l’éleveur
Budget mensuel à consacrer à un Saint-Bernard: 180 €
Le budget mensuel inclut les dépenses moyennes en nourriture et produits d’entretien (toilettage, produits antiparasites…)

Photos du Saint-Bernard

La santé du Saint-Bernard

La croissance et la prise de poids du chiot sont très rapides et sont à surveiller de très près. La nourriture doit être adéquate, afin de bien répondre aux besoins exceptionnels de croissance rapide de cette grosse bête.

Une fois adulte, le Saint-Bernard devient toutefois très robuste, et possède généralement une excellente santé.

Certains spécimens peuvent être touchés par l’ostéosarcome (le cancer des os). Cette maladie serait apparemment héréditaire chez le Saint-Bernard.

L’entropion et l’ectropion (paupière se retournant en avant ou en arrière) sont également possibles chez la race. Les yeux doivent donc faire l’objet d’une surveillance régulière.

Les crises d’épilepsie, la cardiomyopathie dilatée (maladie cardiaque) et l’eczéma sont également possibles chez le Saint-Bernard.

La longévité peut être bonne si le spécimen n’est pas atteint par une de ces maladies.

TOILETTAGE

Le plus populaire des Saint-Bernard étant celui à poil long, son brossage doit être fait de façon régulière.

Il doit être énergique et en profondeur. Il faut prévoir un temps de brossage régulier, afin de bien entretenir son épaisse toison.

Son histoire et ses origines

Cette race de grands chiens de montagne descendrait apparemment du Mâtin tibétain, cet ancien molosse asiatique. Le Saint-Bernard tel qu’on le connaît aujourd’hui fût à l’époque sélectionné par les moines de l’hospice du Grand Saint-Bernard, d’où lui provient également son nom.

Les moines l’utilisaient alors pour la garde et pour le secourisme en montagne. Généralement dressé pour la recherche en avalanche, l'image du tonnelet d’eau-de-vie accroché au cou du grand chien revient souvent dans les iconographies de la race.

Cette pratique, utilisée vers la fin du XIXe siècle, avait pour but de revigorer les personnes perdues dans les montagnes, ou les victimes du froid ou d’une avalanche. Noblesse, dévouement et sacrifie demeure encore aujourd’hui la devise du Saint-Bernard.

Ce serait au milieu des années 1600 que les chiens furent offerts à l’hospice par des familles valaisannes et vaudoises. Les moines ont alors créé une race dénuée de la férocité initiale de son ancêtre. Le Saint-Bernard est décrit dans le Prieur Ballalu de l’hospice pour la première fois en 1709.

Il est également écrit qu’en 1700 le Chanoine Camos, l’économe de la place aurait fait fabriquer une roue dans laquelle était mis un chien pour faire tourner la broche.

Plusieurs chroniques sur les exploits des Saint-Bernard furent par la suite publiées. Nombreux sont les voyageurs qui peuvent s’estimer heureux d’avoir eu la vie sauve grâce à ces chiens extraordinaires.

Des documents généalogiques furent créés en 1867 par Heinrich Schumacher, habitant Holligen tout près de la ville de Berne. En février 1884, Léon fut le premier Saint-Bernard à être inscrit dans le livre des origines suisse.

Le 15 mars de la même année fut créé le club suisse du Saint-Bernard dans la ville de Bâle et l’origine suisse du Saint-Bernard ainsi que son standard furent reconnus en juin 1887 lors d’un congrès international de cynologie. C’est alors qu’il devint le chien national suisse.

Il existe deux variétés de Saint-Bernard, celui à poil court et celui à poil long. À la corpulence du Saint-Bernard à poil court furent ajoutées les qualités exceptionnelles du Terre-Neuve.

Le croisement donna comme résultat un Saint-Bernard à poil long, plus grand et plus gros que celui à poil court. Le Saint-Bernard à poil long devint le plus répandu parmi la race.

Jusqu’en 2004, l’hospice du Grand Saint-Bernard a conservé un élevage de chiens, pour remettre cette charge à la fondation Barry, située du côté suisse de la route du col du Saint-Bernard à Martigny, en 2005.

De nombreux Saint-Bernard ont été utilisés au cinéma, comme dans Cujo de Stephen King, Barry de Richard Pottier, sans oublier La Guerre des tuques, ce film québécois à grand succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page