syncope chien

La syncope chez le chien : causes, symptômes, comment réagir

Votre chien a perdu connaissance ? Est-il tombé soudainement « dans les pommes » ? Cette perte de conscience soudaine peut être impressionnante pour les propriétaires et avoir diverses origines.

Dans cet article, nous vous expliquerons ce qu’est une syncope, ses causes ainsi que ses traitements.

Qu’est ce qu’une syncope chez le chien ?

Une syncope est une perte de conscience transitoire du chien. Elle est caractérisée par sa soudaineté et elle est accompagnée par la chute du chien. Le premier signe d’une syncope est donc un évanouissement soudain. Dans certains cas, le chien urine et défèque involontairement et peut même parfois vomir.

Cette perte de conscience est due essentiellement à la diminution de l’apport d’oxygène et de glucose au niveau du cerveau en raison de la baisse du débit sanguin.

Syncope du chien : les causes

Plusieurs affections et maladies peuvent être à l’origine d’une syncope chez votre chien. Voici les principales :

Problèmes cardiaques

Il s’agit de l’ensemble des troubles qui provoquent un défaut d’apport en oxygène vers le cerveau causé par une diminution du débit sanguin. Plusieurs affections entrainent une diminution de l’irrigation, on peut citer :

  • Les troubles du rythme cardiaque ;
  • Sténose pulmonaire ;
  • Cardiomyopathie :
  • Tumeur cardiaque.

Problèmes respiratoires

Une syncope peut également être causée par des problèmes respiratoires à l’origine de difficultés respiratoires chez le chien. Dans le sens où certaines affections ne permettent pas une bonne oxygénation du cerveau en raison d’une quantité insuffisante d’oxygène dans le sang. Parmi ces troubles respiratoires, on peut citer :

  • Hypertension pulmonaire ;
  • Lésions du parenchyme pulmonaire ;
  • Obstruction des voies respiratoires (sténose des narines par exemple)

Hypotension

Une baisse de la tension artérielle provoque une hypovolémie, c’est-à-dire, une baisse de la quantité du sang dans le système circulatoire. Le sang n’arrive plus en quantité suffisante au cerveau et provoque des syncopes chez le chien, dans ce cas, on parle également d’une syncope vagale ou malaise vagal. Parmi les affections qui provoquent une hypotension, on peut citer :

  • Une hémorragie ou une déshydratation sévère ;
  • Ingestion de médicaments vasodilatateurs ;
  • La toux intense (en particulier chez les races Brachycéphales comme le Carlin ou le Boxer);
  • Situation d’effort intense ou d’excitation élevée.

Anémie

L’anémie correspond à la diminution des globules rouges et de l’hémoglobine dans le sang. L’hémoglobine a pour rôle de transporter l’oxygène dans divers organes y compris le cerveau. Une baisse de l’hémoglobine dans le sang peut provoquer une diminution de l’apport en oxygène dans le cerveau et peut être la cause d’une syncope chez le chien.

Hypoglycémie

Une diminution de l’apport en glucose dans le cerveau peut également entrainer des syncopes chez le chien. Cette hypoglycémie peut avoir diverses origines, on peut citer :

  • Maladie métabolique : hypocorticisme ou cirrhose.
  • Le jeûne notamment chez les petites races comme le Caniche ;
  • Un effort intense à jeun ;
  • Les coups de chaleur

Prédispositions génétiques

Certaines races de chien dit Brachycéphales possèdent une morphologie qui les prédisposent à avoir des problèmes respiratoires En effet, les chiens comme le Bouledogue Anglais, le Pékinois ou le Carlin, en raison de leur tête courte et aplatie sont sujets à des difficultés respiratoires. Il n’est donc pas étonnant de voir les syncopes plus fréquentes chez ces races.

De plus, certaines races naines ou de petites tailles comme le Yorkshire, le Toy nain ou le Spitz nain ont des prédispositions raciales au collapsus trachéal. Il s’agit d’un effondrement de la tachée qui peut entraîner de graves difficultés respiratoires. Ces races de chiens sont sujettes à des syncopes fréquentes.

Les symptômes de la syncope chez le chien

Avant la syncope, quelques signes évocateurs peuvent survenir même s’ils sont rares et difficiles à déceler : il s’agit d’étourdissement et de perte d’équilibre en raison de la perte du tonus musculaire.

Les signes cliniques d’une syncope chez le chien sont :

  • Perte soudaine et temporaire de la conscience ;
  • Le chien demeure, quelques secondes, couché sur le côté ;

Si la syncope dure, vous pouvez observer d’autres symptômes :

  • Crise convulsive ;
  • Raideur des jambes ;
  • Miction et défécation involontaires ;
  • Vomissements.

Il est important de savoir que la syncope dure rarement plus d’une minute. Après cet épisode, le chien récupère généralement assez vite et se remet sur ses quatre pattes.

Si votre chien s’est évanoui, il est important de l’emmener chez le vétérinaire même s’il a repris conscience.

Que faire si mon chien est victime d’une syncope

Si votre chien est victime d’une syncope, laissez-le à l’endroit où il a chuté si l’endroit en question n’est pas dangereux. Placez ensuite votre chien en position latérale de sécurité pour lui faciliter la respiration. S’il s’agit de races brachycéphales ou similaires, préférez la position sternale de sécurité : le chien mis sur le ventre, les pattes arrière pliées, et les pattes avant tendues.

N’attendez plus ensuite pour vous adresser chez le vétérinaire car comme expliqué auparavant, la syncope peut avoir différente cause et seul le vétérinaire pourra effectuer un diagnostic et établir un traitement.

Diagnostic et traitement de la syncope chez le chien

Si votre chien a subi une syncope, seul le vétérinaire pourra détecter la cause. Ce dernier se basera pour faire son diagnostic sur plusieurs tests. Il peut s’agir d’un bilan sanguin total, radiographie, électrocardiogramme, mesure de la tension artérielle, ultrasons.

Il n’existe pas de traitement spécifique contre la syncope. Le traitement dépend essentiellement de la cause à l’origine de ce malaise chez le chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wanimo publicité
Retour haut de page